WAT05 - Gros oeuvre_top

Dispositif | Concevoir le gros œuvre et les menuiseries

Concevoir le gros œuvre et les menuiseries

Les informations décrites dans cette page sont issues de la brochure « Inondations – Réduire la vulnérabilité des constructions existantes » publié par le Service Public de Wallonie / DGO 4, 2014.

Installer des portes et portes-fenêtres avec un seuil de faible hauteur

Corps du bâtiment ciblé : seuil de portes et portes-fenêtres

Intérêt

L'objectif de la mesure est de faciliter l'évacuation des eaux de nettoyage d'une pièce à l'autre ou vers l'extérieur.

Description des travaux

La mesure consiste à réduire les niveaux des éventuels seuils surélevés au droit d'au moins une des portes des locaux. Le niveau du seuil doit être identique au niveau intérieur afin de ne pas constituer un obstacle à l'évacuation des eaux et des boues après la période d'inondation. Durant la période d'inondation, c'est le lacement de batardeaux qui pourra efficacement compenser la diminution du niveau du seuil.

44

Mise en œuvre et recommandation

Cette mesure nécessite dans un premier temps de réduire le niveau du seuil. Cette étape peut s'avérer techniquement difficile à mettre en oeuvre en raison de la nécessité de procéder soit à l'ouverture du pied de mur (maçonnerie), soit à la taille ou au remplacement du seuil.

Dans un second temps, il faudra procéder au remplacement des menuiseries (portes) correspondantes.

L'intervention d'un professionnel est recommandée pour la mise en œuvre de cette mesure.

Coût de la mise en œuvre €€

Installer des menuiseries en PVC ou en aluminium

Corps du bâtiment ciblé : menuiseries extérieures

Intérêt

Les menuiseries extérieures en PVC ou aluminium sont insensibles à l'eau. Il est donc utile de privilégier les menuiseries PVC ou alu pour les portes, portes-fenêtres et fenêtres.

Les menuiseries ne sont cependant pas conçues pour subir une immersion prolongée pas plus que pour résister à une forte pression. Cependant, et pour autant que l'inondation ne soit pas accompagnée d'un courant d'eau important, les menuiseries en PVC , alu et acier ne subissent a priori pas de dégâts importants.

Description des travaux

Lors du remplacement des menuiseries extérieures, il est préconisé de recourir à des menuiseries en aluminium ou PVC avec un noyau en acier galvanisé afin d'améliorer la résistance aux pressions d'eau.

Cela doit s'accompagner d'une mise aux normes de la ventilation.

Le remplacement des châssis s'accompagne le plus souvent d'interventions secondaires dont le coût n'est pas à négliger : remplacement de tablettes, habillage des joues...

41

Châssis en bois / Châssis en aluminium

Mise en œuvre et recommandation

Cette mesure doit être appliquée lorsque le remplacement des châssis est envisagé.

Toutes les modifications ne sont pas d'office autorisées. Certaines modifications imposent des autorisations urbanistiques. Renseignez-vous auprès du service urbanisme de votre administration communale.

Coût de la mise en œuvre €€€

Pensez à la ventilation du bâtiment dans le cadre du remplacement de vos châssis. Parlez-en à un professionnel.

Eviter les cloisons en plaque de plâtre

Corps du bâtiment ciblé : finitions intérieures

Intérêt

L'objectif de la mesure est principalement de réduire les dégâts liés aux inondations à l'intérieur des habitations.

Les matériaux composant les cloisons ont des réactions à l'eau, aussi bien à court terme que dans la durée, qui doivent éclairer les choix. En cas d'immersion de très longue durée, même une plaque de plâtre hydrofuge sera endommagée.

40

Situation endommagée / Couper la partie endommagée / Remplacer

Description des travaux

Cette mesure permet d'envisager le remplacement de cloisons endommagées ou la création de nouvelles cloisons dans les niveaux qui pourraient être touchés par une montée des eaux.

Si le bien est régulièrement exposé à des inondations, il est préférable de réaliser des cloisons en maçonnerie lourde.

En cas de cloisons en plaques de plâtre, il faut toutefois préférer les plaques de plâtre hydrofuges qui supporteront mieux les inondations de courte durée et ne devront pas être systématiquement changées.

Mise en œuvre et recommandation

Si le remplacement des anciennes cloisons est envisageable, la pose d'autres matériaux peut être plus difficile et dépendra du support existant (plancher ou dalle portante) et des éventuelles techniques à prendre en compte (électricité...).

Comme illustré, l'installation horizontale des plaques permettra qu'en cas d'inondations de faible hauteur, seule la plaque située en bas soit touchée et doive être remplacée.

Coût de la mise en œuvre €€

Utiliser des isolants thermiques retenant faiblement l'eau

Corps du bâtiment ciblé : gros œuvre - isolation

Intérêt

En cas d'inondation, quelle que soit la nature de l'ensemble des matériaux de construction, particulièrement lorsqu'il s'agit de boue, il est rare de pouvoir conserver les isolants, les parements, les plinthes... malgré les lavages et nettoyages divers que l'on peut effectuer.

Les isolants hydrophiles (laines minérales, celluloses, fibres de bois...) perdent leur qualité d'isolation avec l'eau ou la boue. Ils se gorgent d'eau et se tassent dans le bas des cloisons.

39

Un isolant comme le verre cellulaire, le polystyrène extrudé (à cellules fermées) ou le polystyrène expansé conservera mieux ses propriétés isolantes et ne devra pas forcément être changé après une crue de courte durée (< 2 jours).

Description des travaux

Lorsque cette mesure s'applique à l'isolation nouvelle d'un bâtiment existant, il s'agira simplement d'opérer les choix dans le type d'isolant à placer.

Dans le cadre du remplacement d'isolant existant à la suite d'une inondation, l'opération peut s'avérer plus contraignante et nécessiter des démontages importants.

Mise en œuvre et recommandation

D'un coût non négligeable, de tels travaux peuvent s'avérer techniquement difficiles à mettre en oeuvre en raison de la nécessité de procéder à l'ouverture des cloisons.

Cette mesure devrait être appliquée lors de travaux plus importants ou lors du remplacement de l'isolant.

Coût de la mise en œuvre €€

Les isolants hydrophiles, comme la laine de roche, perdent leur qualité d'isolation avec l'eau ou la boue. La frigolite convient et ne perd pas ses propriétés en présence d'eau.

Des primes existent pour vous aider à la mise en œuvre des mesures d'isolation ; pensez-y !

mis à jour le 22/03/2017

N° de Code : G_WAT05 - Thématiques : Eau - Thématiques secondaires : Inondation - Composants du projet liés : Menuiserie extérieure | Mur extérieur | Mur intérieur | Eaux pluviales