WEL04 - MoisissureGen_top

Dispositif | Les moisissures

Les moisissures

Carte d'identité

Le terme « moisissure » désigne des champignons microscopiques qui se développent sur les matières organiques : végétaux, feuilles, herbes, bois. Elles sont donc également capables de se développer sur de nombreux matériaux dans notre habitat tels que ceux contenant de la cellulose, le papier, le cuir ou encore sur de la nourriture, telle que les fruits, le fromage, le pain.

Ces minuscules champignons se reproduisent grâce à des spores que le profane pourrait comparer à des graines et qui sont de petites particules vivantes émises par ces moisissures dans l'air que chacun inhale. Ces spores peuvent être blanches, noires, vertes... Au cours de la croissance des moisissures, certaines libèrent aussi dans l'air des composés organiques volatils. Ce sont certains de ces composés qui donnent cette odeur caractéristique de moisi ou de terre que l'on perçoit quand on pénètre dans un local humide.

Les spores qui sont apportées par l'air extérieur pénètrent dans l'habitation par portes et fenêtres ou sont amenées via les vêtements et les chaussures par les occupants du logement. Elles sont issues entre autres des moisissures, pour certaines à caractère saisonnier, et il en existe des centaines d'espèces. En revanche, certaines moisissures sont capables de se développer à l'intérieur d'un logement lorsqu'elles ont à leur disposition l'humidité nécessaire et un substrat adéquat. Elles sont le signe d'un problème d'humidité qu'il faut résoudre et elles doivent être éliminées sans tarder en raison des risques possibles pour la santé des habitants.

MoisissureGen2    MoisissureGen3    MoisissureGen1

Les sources d'exposition

Chacun est en permanence exposé aux moisissures puisqu'elles sont présentes dans la nature. Du printemps à la fin de l'été, la quantité de spores culmine pour de nombreuses moisissures et tout particulièrement pour deux d'entre elles : Cladosporium herbarum et Alternaria alternata. D'autres par contre sont présentes en permanence à l'extérieur comme les espèces Penicillium, sans connaître pour autant des pics saisonniers. Beaucoup de ces spores pénètrent dans l'habitat et s'accumulent dans la poussière.

Et à l'intérieur ?

L'air extérieur constitue un réservoir important de spores fongiques qu'elles soient d'origine naturelle ou issues d'activité humaine. En pénétrant dans l'habitat, l'air extérieur constitue la première source de contamination fongique de notre habitat.

En présence d'humidité, certaines sont capables de se développer dans des proportions parfois étonnantes. Quand on parle d'humidité, on pense généralement à des problèmes d'étanchéité du bâtiment. Il ne faut cependant pas négliger l'humidité produite à l'intérieur comme par exemple au cours des douches, de la cuisson des aliments, du séchage du linge ou tout simplement celle produite quand nous respirons. C'est cette humidité, au départ sous forme de vapeur d'eau, qui peut se condenser sur toutes les surfaces un peu trop froides parce qu'insuffisamment isolées. Plaques de plâtre, châssis de fenêtres, meubles, fauteuils, vêtements, matelas sont autant d'endroits susceptibles d'être contaminés.

Les effets sur la santé

Si des expositions importantes et prolongées aux spores de moisissures ne sont pas sans risques pour la santé, il ne faut pas pour autant oublier combien celles-ci peuvent être utiles. Elles interviennent dans les processus de décomposition des végétaux, participent à la production de l'humus et sont utilisées pour cette raison dans la fabrication du compost.

Mais lors d'expositions importantes, des problèmes de santé peuvent survenir et notamment des allergies.

Logement contaminé et effets sur la santé ?

Les effets les plus importants des moisissures sont sans conteste ceux liés aux spores qui se développent à l'intérieur des logements en raison notamment de la durée de l'exposition. De nombreux travaux scientifiques indiquent une corrélation significative entre une exposition importante et répétée aux moisissures et des problèmes de santé, particulièrement au niveau respiratoire : rhinites, irritations des yeux, du nez et de la gorge, toux à répétition, essouflements, symptômes asthmatiques et réactions de nature allergique sont les principales affections rencontrées parmi les personnes exposées.

Les jeunes enfants, les personnes fragiles comme les asthmatiques sont les plus vulnérables. En cas de problèmes de santé de ce type, il est donc important de passer la maison au crible afin de détecter la présence de moisissures. Cladosporium sphaerospermum et Aspergillus versicolor sont les deux moisissures les plus rencontrées dans l'habitat humide, auxquelles il faut ajouter Stachybotrys chartarum, en raison de la mort subite du nourrisson que certains lui attribuent.

Remédiation et prévention

  • Un bon entretien du logement, en passant un chiffon humide sur les hauts des meubles, permet d'éviter l'accumulation de poussières pouvant contenir des spores venues de l'extérieur.
  • Pour éviter la formation d'humidité de condensation et l'apparition de moisissures dans les pièces humides (cuisine, salle de bain), bien aérer pendant et après les activités émettant de la vapeur d'eau. Vérifier le bon fonctionnement des extracteurs d'air dans la salle de bains et les toilettes.
  • Faire sécher le linge si possible dehors ou dans une pièce aérée et maintenir une température entre 18 et 22°C.
  • Contrôler le degré d'humidité avec un hygromètre (idéal entre 40 et 70%). S'il indique un excès d'humidité dans l'air, il faudra alors aérer, chauffer davantage ou rechercher la source de l'humidité.
  • Nettoyer régulièrement le frigidaire, en particulier le bac d'égouttement.
  • Vérifier sous l'évier de la cuisine et de la salle de bains ainsi que sous des articles entreposés durant de longues périodes, dans des placards ou dans les caves.
  • Nettoyer les moisissures dès que de petites traces ou tâches apparaissent, avec un détergent pour vaisselle ou un peu de bicarbonate de soude s'il s'agit de plâtre. Effectuer ce nettoyage en l'absence de personnes fragiles et d'enfants. Mais il faudra, en tous les cas, rechercher la cause et y remédier. Si les moisissures sont très étendues (>3 m2), faire appel à un professionnel.
  • Jeter les objets (coussins, tapis, vêtements, cartons, etc.) qui sentent le moisi ou sont endommagés par les moisissures. Les spores, même mortes et desséchées, gardent leur pouvoir irritant et allergisant.
  • Liens : Indoorpol , AirAllergy

Télécharger la brochure pdf format

➩ Vue d'ensemble des dispositifs

mis à jour le 30/11/2016

N° de Code : G_WEL04 - Thématiques : Bien être, confort et santé - Thématiques secondaires : Entretien/Maintenance | Pollution intérieure - Composants du projet liés : Mur intérieur | Plafonds