Dispositif | Plafonds froids

Plafonds froids

L'émission par plafond froid consiste à bénéficier d'une large superficie d'émission qui est équipée de serpentins. Ces serpentins sont alimentés sur un régime dit à haute température (14°C/18°C) qui permet d'améliorer le rendement saisonnier des installations de réfrigération.

Quels sont les types de plafonds froids ?

Le plafond froid peut être mis en œuvre de deux manières :

  • soit par des serpentins noyés dans un enduit (effet radiatif),
  • soit par des serpentins posés sur un plafond suspendu (effet radiatif et convectif).

Les serpentins noyés sont appréciés en rénovation pour leur faible épaisseur, tandis que le plafond suspendu comporte les avantages de pouvoir conserver l'inertie de la dalle, d'être modulable et de pouvoir intégrer d'autres techniques telles que l'éclairage, des sondes, un traitement acoustique,...

image1    image2

Plafond froid noyé sur enduit de plâtre à gauche (Source : Karo systems ) et plafond froid métallique suspendu à droite (Source : Fural )

Cette technique se différencie de l'activation du noyau par sa réactivité.

Contrairement à d'autres systèmes d'émission, le plafond froid ne crée pas de courant d'air et est silencieux.

Une attention sera toutefois portée au traitement acoustique dont les éléments suspendus réduisent le rendement d'émission du plafond froid (de l'ordre de 12 à 16% en fonction des configurations).

Enfin, le plafond froid est principalement utilisé dans les activités tertiaires .

Quels sont les paramètres influençant le dimensionnement du plafond froid ?

Sur base de la puissance frigorifique à évacuer dans le local, on détermine, en utilisant les données des fournisseurs, le type de plafond froid ainsi que ses dimensions. Il est recommandé de faire appel à des bureaux d'études spécialisés pour le dimensionnement ainsi qu'au fournisseur.

La puissance d'émission varie en fonction des types de plafond froid et de leur technologie :

  • Serpentins noyés  : de l'ordre de 50 à 70 W/m² de plafond froid en fonction du revêtement,
  • Plafonds suspendus avec serpentins en matière plastique (par exemple, polypropylène) et profil en aluminium : de l'ordre de 70 à 80 W/m² de plafond froid,
  • Plafonds suspendus avec serpentins en cuivre intégrés avec profil en aluminium : de l'ordre de 90 à 110 W/m² de plafond froid.

Quid du plafond froid réversible (ou climatique) ?

L'émission par plafond froid peut aussi être utilisée en hiver sur un régime à basse température (32/35°C). Cependant, on portera une attention particulière au risque d'inconfort dans la distribution de la chaleur dans le local. Contrairement au froid, l'air chaud aura en effet tendance à rester au plafond.

Quels types de production et régime de température choisir ?

Pour améliorer la performance énergétique du système de chauffage et/ou de refroidissement , on choisira un régime basse température en mode chauffage et haute température en mode refroidissement .

Comment éviter les risques de condensation ?

La climatisation génère un risque de condensation au niveau des éléments de distribution et d'émission en froid. Pour limiter les risques de condensation, les mesures suivantes pourront être mise en œuvre :

  • augmenter le régime de température
  • déshumidifier l'air
  • augmenter les débits de ventilation
  • isoler les conduites et accessoires
  • réguler efficacement

Quelles sont les possibilités de finition ?

Plusieurs finitions sont possibles, que ce soit pour un plafond froid avec nappe sur enduit (type de matériaux) ou un plafond froid suspendu (sous-face des bacs, teintes et perforations). La finition a un impact sur la résistance thermique du système et donc sur l'émission du plafond froid.

Résistance thermique [m².K/W]
Enduit de plâtre 15 mm28
Enduit de plâtre 20 mm36
Enduit à la chaux 15 mm18
Enduit à la chaux 20 mm23
Enduit ciment 15mm13
Enduit ciment 20 mm15
Enduit acoustique 2 mm70

Résistance thermique en fonction de la finition d'un plafond froid avec nappe sur enduit

Pour les plafonds suspendus, en fonction du type de fixation, la résistance thermique du système variera entre 35 et 50 m².K/W.

➩ Aller plus loin

mis à jour le 15/12/2016