Normes

Normes européennes

Des recommandations pour l'étanchéité à l'air sont disponibles dans :

  • la norme européenne EN 13 779 (Ventilation dans les bâtiments non résidentiels- Spécifications des performances pour les systèmes de ventilation et de climatisation) qui recommande un taux de renouvellement d'air maximum à 50 Pa (n50)
  • la norme NBN D 50-001 (Dispositifs de ventilation dans les bâtiments d'habitation) qui recommande un taux de renouvellement à 50Pa (n50)
  • la norme NBN EN 13829 qui est une description de l'essai ;

Comment limiter la ventilation ?

Tant pour la cage d'escalier que pour la cage d'ascenseur, une ventilation est imposée par différentes réglementations :

  • Cage d'escalier : au minimum, une ventilation par les Exutoires de Fumée et de Chaleur (EFC) doit être prévue. Cette ventilation permet entre autre le désenfumage de la cage en cas d'incendie. Par défaut, cette ventilation est donc nulle (à ce propos, voir la norme NBN S21-208/3). Etant donné que cette ventilation ne doit se faire que pendant les incendies, la ventilation des cages d'escalier ne pose donc pas trop de problème pour autant que l'exutoire ait une bonne étanchéité à l'air.
  • Cage d'ascenseur : ventilation imposée selon arrêté royal du 4/04/2003 § 6.1.2, modifié le 21/09/2012. Elle répond à plusieurs objectifs : pour des raisons de salubrité, dissipation du bouchon d'air chaud en partie haute, incendie…Deux solutions sont possibles pour éviter les pertes d'étanchéité à l'air dû à cette ventilation :

    • Ventilation vers un local adjacent :
      • La législation permet de faire une ventilation vers un autre volume du bâtiment à condition que les grilles de ventilation soient de type RF et que le volume vers lequel l'air de la trémie est renvoyé soit ventilé en suffisance (à convenir avec l'organisme agréé qui réceptionnera les installations).
      • Une solution pour le désenfumage peut-être réalisée conformément à la législation et en accord avec l'organisme agréé choisi et approuvée par le représentant pompier suivant le projet. Un soin particulier est à donner à la gestion de l'humidité et de la poussière qui peuvent venir de la ventilation de cette gaine technique.
    • Clapets de ventilation automatiques :

      Comme l'ouverture est contrôlée et fermée dans la plupart du temps, il est justifiable de maintenir le clapet fermé durant le «blower door test» pour évaluer l'étanchéité du bâtiment.

Trémies techniques

Il faut également faire attention aux trémies dans les bâtiments hauts. Elles agissent comme des puits où l'effet cheminée peut se développer parfaitement. Il est à noter que ces trémies doivent dans la plupart des cas être ventilées en partie haute (arrêté royal du 19/12/1997 §5.1.5). Il faut donc rendre les trapillons d'accès très étanches.

Pour éviter de devoir ventiler ces gaines tout en respectant l'arrêté royal du 19/12/1997, il est possible de subdiviser la gaine par des écrans horizontaux présentant les caractéristiques suivantes:

  • Etre en matériaux non combustibles ;
  • Occuper tout l'espace entre les canalisations ;
  • Avoir RF (résistance au feu) 1/2h à Rf 1h selon qu'il s'agisse d'un bâtiment bas, moyen ou haut.

Concrètement, il s'agit généralement de resserrer le passage de toutes les conduites par la dalle de béton.

Conception des trémies

Conception des trémies © MATRIciel

Conception des trémies

Conception des trémies © MATRIciel

Performances d'étanchéité des fenêtres et porte-fenêtre

Les performances d'étanchéité à l'air et à l'eau des fenêtres et des portes-fenêtres sont définies dans  la NBN EN 12207. Elle permet de classifier les menuiseries extérieures selon leurs performances à l'étanchéité à l'air. Un débit d'air passant sous une pression de 100 Pa par unité de longueur des joints ou par unité de surface permet la classification des fenêtres de 0 à 4. Pour plus d'informations sur les tests réalisés par le CSTC selon la norme, voir le site internet du CSTC.

Répartition par classe de performance des 300menuiseries testées par le CSTC et proposition de subdivision de la classe 4

Répartition par classe de performance des 300menuiseries testées par le CSTC et proposition de subdivision de la classe 4 © CSTC
Mis à jour le 20/05/2019