Aménagement d'une arrière maison - Maison à Anderlecht

Les analyses de cette page (textes, schémas) proviennent des rapports de l'Observatoir des Pratiques Innonvantes qui listent les pratiques innovantes sur la construction durable en région de Bruxelles-Capitale. Les auteurs sont Chiraz Ben Dakhlia et Djenabo Fonseca Rangel, chercheurs à la faculté d'architecture de La Cambre-Horta, ULB.

Espace de liaison entre deux maisons sur terrain unique à Anderlecht

Plan du site : situation existante

Exemple_Situation existante

Plan du site : situation projetée

Exemple_ situation projetée

Situation existante

Eléments abiotiques

Microclimat

Ensoleillement :

  • Partie avant : ombragée en permanence – humidité
  • Partie arrière : ouest entièrement ensoleillé jusque midi est partiellement ensoleillé l'après-midi

Vents :

  • Partie ouest : bien protégée sauf en hiver
  • Partie est : moyennement protégée
Sol

Qualité :

  • Partie avant : Mauvais,
  • Partie arrière : bonne terre

Relief :

  • Pente régulière en longueur

Eléments biotiques

Aménagements existants

Fonction  : partie avant = terrain vague / partie arrière = ancien potager

Constitution  : partie avant : remanié + déchets de construction / partie arrière : enrichi

Relief  : dénivelé de 30 cm sur toute la longueur

Drainage  : moyen

Zone humide  : néant

Végétation

Herbacée  : sommaire

Arbustive  : inexistante

Arborescente  : inexistante

Faune

Avifaune  : pigeons, moineaux...

Autres  : chats domestiques, petits mammifères, insectes,...

Homme

Habitants  de la parcelle  :

  • maison avant : rez = commerce de prêt-à-porter, + 3 niveaux = logements
  • maison arrière : rez + 2 = résidence des propriétaires

Riverains  :

  • côté ouest = atelier de boulangerie jouxtant le jardin sur toute sa longueur
  • côté est = maison unifamiliale avec jardin étroit séparé par le mur de clôture

Analyse des contraintes et avantages

  Fonctions Dimensions Baies Matériaux Statut
Volumes bâtis
Maison avant

Commerce

+ 3 logements

Hauteur : 13,5 m Porte vitrée Cimentage Privé + servitude
Annexes Commerce Hauteur : 3,5 m Porte semi-vitrée + 2 fenêtres Briques Privé
Maison arrière

Unifamiliale

rez + 2

Hauteur : 11 m Porte + 2 fenêtres Cimentage peint Privé
Limites de parcelle
Ouest Mur séparatif boulangerie Hauteur : 5 m   Briques Mitoyen
Est Mur séparatif jardin voisin Hauteur : 2,2 m   Brique Privé
Surfaces
Chemin Accès à l'arrière Largeur : 0,8 m   Dalles 30/30 Servitude
Parkings          
Terrasse Repos / jeu 7 m x 1,5 m   Dalles 30/30 Privé
Cour + auvent Passage 3,5 m x 2 m   Dalles 30/30 Servitude
Présence de zone de liaison / corridor vert
Jointive à la parcelle Aucune        
Dans le quartier Proximité du bld. Théo Lambert       Liaison au ‘Parc des étangs'
Equipements
Enterrés Egout / gaz / eau / électricité / télédistribution Profondeur: 0,6 m   Grès/pvc Servitude
Eclairage          
  Contraintes Avantages
Espaces ouverts / fermés
Îlot Maisons mitoyennes, îlot fermé. Chaque jardin est un stepstone, potentiel de biodiversité au sein de l'îlot. Présence d'arbres haute tige qui attirent les oiseaux apportant des éléments extérieurs à l'îlot (semences,...).
Limites de parcelle
  • Fermeture minérale sur 4 côtés,
  • murs majoritairement hauts
  • Protection climatique à l'ouest,
  • mur de clôture peut être diminué à l'est
Structurés ou non Structure imposée par le bâti et les murs de clôture Liberté d'aménagement à l'intérieur
Constructions
Implantation / fonctionnement
  • Hauteurs du bâti et des murs,
  • accessibilité aux diverses portes,
  • présence des fenêtres (vue, lumière)
  • façade maison arrière peinte
Privacité assurée dans la partie arrière
Equipements
Implantation / fonctionnement Conduites enterrées traversant l'espace (sous le chemin) Réseaux groupés, protégés du gel et des chocs
Microclimat
Ombre / lumière / T° / impact des vents Ombre permanente et humidité dans la partie avant Lumière et chaleur suffisamment assurée dans la partie arrière, bonne protection contre les vents
Biodiversité
Implantation /
impact écologique/ présence de faune sur la parcelle
Surface réduite au sol, potentiels écologique et biodiversité réduits
  • Surfaces murales importantes et présence de toits plats propices à la végétation.
  • Présence de moineaux (espèce caractéristique des villes)
Eau
Gestion de l'eau / impact écologique Uniquement à l'intérieur de la parcelle Récupération possible des eaux (toits et façades verts, zone humide...)
Socio-culturel
Impact social / esthétique / éducatif
  • Accessible uniquement aux propriétaires,
  • peu d'intimité, servitudes de passage,
  • forte fermeture côté boulangerie,
  • hauts murs inesthétiques
  • Vues à partir des divers logements,
  • ouverture possible avec voisin de l'est,
  • grande potentialité de toits et murs verts

Composition du projet durable (situation projetée)

Choix des dispositifs et des techniques appropriées

Choix de maximiser les fonctions écosystémiques (impacts sur cycle eau, qualité de l'air et des sols, aspects sociaux et de qualité de vie) plutôt que la diversité en espèces, étant donné contraintes fortes : ville dense (impact santé publique), faibles surfaces au sol et leur isolement. Une attention particulière est à porter à une espèce d'intérêt patrimonial en RBC : le moineau domestique.

Elaboration du projet

Jardins en pleine terre Plantations mixtes (3 strates). Remarque : Dans des espaces de largeur très restreinte, concilier arbres, arbustes et plantes herbacées reste difficile ; la première strate doit être limitée. Le choix s'orientera vers un arbre de faible développement et au couvert léger, tel un bouleau.
Zones humides Création d'une première pièce d'eau dans la cour d'entrée et d'une seconde près de la terrasse
Aires minérales perméables Remplacement des anciennes surfaces imperméables par des aires perméables (chemins) ou semi-perméables (cour et terrasse)
Murs de clôture et de soutènement verts Recouvrement de 70% des murs mitoyen et de clôture (parties inesthétiques).
Façades vertes Recouvrement de 50% des façades (nord) de la maison avant et (sud) de la maison arrière ainsi que de la façade de l'annexe commerciale par des végétaux grimpants (lierre, clématite des haies et houblon).
Toitures vertes Installation de toitures vertes semi-intensives sur les toits plats de l'annexe, de l'auvent de la cour et de la salle de bain du 2ème étage de la maison avant
Habitat pour la faune Mesures conservatoires liées à la présence de moineaux sur la parcelle : maintien de cavités sur les bâtiments, implantation d'une parcelle potagère éventuelle (moyennant analyse sol), d'un coin en « friche », pas de fermeture prononcée du couvert végétal. De plus, les murs végétalisés (lierre par exemple) sont d'excellents abris pour les moineaux. Ils peuvent s'y réfugier dès qu'il y a le moindre problème potentiel et y passer la nuit hors période de nidification.
image33.jpeg

Intentions du projet

Mur de clôture coté à l'est  Ouverture spatiale en réduisant sa hauteur à 80 cm, avec accord des voisins, et récupération des briques.
Cour d'accueil et de passage  Amélioration du revêtement (briques céramiques à joints ouverts) et réalisation d'une pièce d'eau avec plantes aquatiques (prof. 40 cm)
Chemins En pavés de récupération avec joints terreux enherbés.
Terrasse exposée au sud  Agrandie, en briques céramiques à joints ouverts, associée à une pièce d'eau avec plantes aquatiques (prof. 80 cm) en briques de récupération.
Zones plantées  Contenant des végétaux herbacés, arbustifs et arborescents (de grandeur modérée), moyennant une amélioration des sols (terre arable et drainante). Implantation d'une parcelle potagère éventuelle (moyennant analyse sol), d'un coin en « friche » (refuge pour la faune – espèces indigènes).
Façades vertes 

Installation de diverses plantes grimpantes radicantes et volubiles sur les façades de la maison avant et de l'annexe commerciale, et de plantes grimpantes volubiles sur la façade de la maison arrière. (lierre, clématite des haies et houblon).

Installation de diverses plantes grimpantes radicantes et volubiles

contre le mur de clôture (est) et le mur mitoyen (ouest).

(lierre, clématite des haies et houblon).

Toitures vertes  Rehaussement des murs (45 cm) avec des briques de récupération, installation de couches drainante et filtrante + substrat terreux allégé + végétaux herbacés
Compost Installation d'un lieu de compostage à camoufler par une haie basse, en fond de parcelle ou sous l'arbre.

Un + pour la biodiversité

Il est à noter que l'éclairage artificiel nocturne a des effets néfastes sur la biodiversité. Des zones non éclairées devront être maintenues et il faudra prévoir un éclairage limité (avec détecteur de présence, par exemple) dirigé vers les zones qui doivent être éclairées comme une porte d'entrée. Il faudra en outre veiller au type d'éclairage utilisé afin de réduire l'impact au strict minimum sur la faune et la flore.

Voir l'info-fiche sur la pollution lumineuse

➩ Favoriser la biodiversité > Concevoir > Réglementation

Mis à jour le 15/06/2017