Objectifs

Base réglementaire et bonnes pratiques ★

Normes du système de ventilation

Renouveler l'air des locaux par un système de ventilation dimensionné suivant les normes en vigueur :

  • Logement : NBN D50-001 et annexes PEB
  • Tertiaire : NBN EN 13779, annexes PEB et RGPT (Règlement général pour la protection du travail)

Humidité

Sur les lieux de travail, le RGPT impose par ailleurs le maintien d'une humidité relative comprise entre 40 à 70 % avec une certaine flexibilité si la ventilation hygiénique est naturelle.

Pour un système B ou D, choisir des filtres permettant d'atteindre, dans les locaux, une qualité de l'air de catégorie INT 3.

Psitionnement de la prise d'air neuf

Concevoir le système de façon à éloigner la prise d'air neuf de plus de 8 m :

  • d'un point de ramassage d'ordures ou d'une zone de stockage de déchets
  • d'un parking de plus de 3 voitures ou plus fréquemment utilisée
  • de tout conduit de fumée
  • des aires de chargement, des zones de circulation
  • des ouvertures d'égouts

et autres sources polluantes similaires (annexe A de la norme NBN EN 13779).

Performance énergétique des bâtiments (PEB)

Concevoir le système de façon à limiter les courants d'air inconfortables et à garantir le confort acoustique, dans le respect des règles imposées par la réglementation sur la performance énergétique des bâtiments (PEB).

Minimum conseillé ★★

  • Lors de la conception ou de la rénovation d'un bâtiment, éviter les sources de pollutions intérieures : voir dossier Eviter les polluants intérieurs.
  • Dans le logement, favoriser le choix d'un système B/B+ ou C/C+ à un système A.
  • Choisir des filtres permettant d'atteindre, dans les locaux, une qualité de l'air de catégorie INT 2.
  • Concevoir les fenêtres pour permettre la ventilation hygiénique via leur ouverture. Ceci signifie bien que l'ouverture des fenêtres doit permet une ventilation intensive périodique qui facilite une élimination rapide des polluants émis dans l'ambiance avec un débit minimal équivalent au débit de ventilation hygiénique et non que la ventilation hygiénique peut se faire au quotidien par l'ouverture des fenêtres.
  • Si la réglementation sur la performance énergétique des bâtiments le permet ‘théoriquement', l'utilisation des châssis oscillo-battants pour la ventilation nécessiterait, qu'ils répondent, comme toute autre grilles aux critères de ventilation définis pour la réglementation dans l'annexe VI : empêcher la pénétration d'animaux indésirables, empêcher la pénétration de pluie, permettre un réglage manuel ou automatique entre 5 positions (complètement ouverte, 3 positions intermédiaires, fermée (≤ 15% débit sous 50 Pa) de déterminer et vérifier les caractéristiques de l'amenée d'air : combien de m³/h sous quelle pression [Pa].

Optimum ★★★

Eviter les sources de polluants lors de la conception et de la rénovation des bâtiments par un choix adéquat des matériaux et de leur mise en œuvre en respectant les valeurs cibles fixées par l'OMS (voir dossier Eviter les polluants intérieurs). Dans le logement, favoriser le choix d'un système D à un système A, B ou C.

Concevoir le système de façon à éloigner la prise d'air neuf de [ :

  • plus de 10 m de tout parking ;
  • plus de 10 m de tout conduit de fumée ;
  • plus de 10 m de toute voirie de circulation automobile.

Choisir des filtres permettant d'atteindre, dans les locaux, une qualité de l'air de catégorie INT 1.

Concevoir les fenêtres pour permettre une ventilation intensive ponctuelle afin de pouvoir éliminer rapidement une pollution importante ponctuelle.

Mis à jour le 01/01/2013