Privilégier des châssis ouvrants

Indépendamment de la ventilation hygiénique, il est intéressant de pouvoir organiser ponctuellement une ventilation intensive pour renouveler rapidement l'air d'un local. A cette fin, on privilégiera les châssis ouvrants, ainsi qu'un dimensionnement et une répartition des fenêtres pour favoriser la ventilation naturelle.

Cela peut se faire de trois manières :

  • Unilatéralement  par ouverture des fenêtres dans une pièce ;

    Ventilation intensive : Ventilation Unilatérale © Bruxelles Environnement

  • Transversalement par ouvertures de fenêtres opposées ;

    Ventilation intensive : Ventilation transversale © Bruxelles Environnement

  • Par effet cheminée par ouverture des fenêtres à différents étages, ainsi que toutes les portes entre ces fenêtres.

    Ventilation intensive : Ventilation par effet cheminée © Bruxelles Environnement

La norme NBN D50-001 prévoit, en complément de la ventilation hygiénique de base, l'installation de dispositifs de ventilation intensive, destinés à renouveler rapidement l'air d'un local en cas de détérioration importante de sa qualité (surchauffe, nombreuses personnes dans la pièce, etc.).

La ventilation intensive requiert des débits importants mais occasionnels. La technique la plus indiquée pour ce type de ventilation est l'utilisation des châssis ouvrants des fenêtres et des portes, pratiquant ainsi de grandes ouvertures d'amenée et d'évacuation d'air.

> Dossier Appliquer une stratégie de refroidissement passif

Mis à jour le 13/03/2019