Notions et indicateurs

Notions

L'éclairement (E) d'une surface correspond au rapport du flux lumineux par unité de surface. Il caractérise la quantité de lumière reçue par une surface, une paroi ou un objet. Il dépend de l'intensité de la source lumineuse, de la distance entre la source et la surface éclairée et de son inclinaison par rapport aux rayons lumineux. Il s'exprime en lux (lx) et vaut 1 lm/m².

Le facteur lumière du jour (FLJ) est le rapport entre l'éclairement reçu en un point de référence à l'intérieur du local et un point à l'extérieur en un site dégagé, par ciel couvert. C'est un indicateur dédié spécifiquement à la lumière naturelle qui donne une mesure objective et facilement comparable de la qualité de l'éclairement à l'intérieur d'un bâtiment. Il s'exprime en %. Dans un bâtiment existant, une simple mesure d'éclairement intérieur et extérieur permet d'évaluer ce facteur. Dans un nouveau projet, son évaluation nécessite la construction d'une maquette ou d'une simulation pour pouvoir être chiffrée.

L'autonomie en lumière du journ un point d'un bâtiment est définie comme le pourcentage des heures occupées par an où le niveau minimum d'éclairement requis peut être assuré par la seule lumière naturelle. Contrairement au facteur lumière du jour généralement utilisé, l'autonomie en lumière du jour considère toutes les conditions de ciel tout au long de l'année. Elle s'exprime en %.

Indicateurs

  • La transmission lumineuse d'un vitrage (TL) est la part du flux lumineux qui traverse un vitrage dans le spectre visible. Elle s'exprime en pourcents (%).
  • Le facteur solaire (FS ou g) du vitrage représente la fraction de l'énergie solaire incidente qui passe au travers du vitrage. Il s'exprime en pourcents (%).
  • L'indice de rendu de couleur d'un vitrage (RA) caractérise la modification de la couleur par la vue à travers le vitrage. Il s'exprime en pourcents (%). Un vitrage avec un RA de 100% ne modifie pas les couleurs.
  • La luminance (L) traduit la sensation visuelle de luminosité créée par une source lumineuse. C'est le rapport entre l'intensité lumineuse émise dans une direction et la surface apparente de la source lumineuse dans la direction considérée. Elle s'exprime en candela par m² (cd/m²).
  • L'homogénéité est le rapport entre le facteur en lumière du jour (ou niveau d'éclairement) minimum et le facteur en lumière du jour (ou niveau d'éclairement) moyen sur l'ensemble du local. Il s'exprime en pourcents (%).
  • Le taux de surface vitrée (Iv) est le rapport entre la surface vitrée et la surface plancher du local. Il s'exprime en pourcents (%).
  • Le coefficient de réflexion d'une paroi est la quantité d'énergie lumineuse qu'elle réfléchit par rapport à celle qu'elle reçoit. Elle s'exprime en pourcents (%).
  • L'éblouissement est l'effet de conditions de vision dans lesquelles l'individu subit une réduction de l'aptitude à percevoir les objets, pouvant aller jusqu'à un aveuglement temporaire.

Les indicateurs spécifiques au confort visuel de l'éclairage artificiel sont abordés dans le dossier Optimiser l'éclairage artificiel : indice de rendu de couleur, température de couleur et UGR.

Mis à jour le 01/01/2013