Coûts/primes

L'analyse coût/rentabilité

Investir dans un système solaire thermique de production d'eau chaude revient à transformer une partie des coûts d'exploitation du système de production d'eau chaude en un investissement en capital, celui-ci pouvant en outre bénéficier de primes et subsides à l'investissement subsidiable.

L'intérêt économique de l'investissement réside dans la diminution des coûts variables de combustible d'appoint. L'investissement initial est économiquement justifié s'il est au minimum compensé par les économies d'énergie réalisées sur la durée de vie de l'installation.

Pour estimer valablement l'intérêt économique de l'investissement, la première étape consiste à chiffrer correctement le coût des composants principaux de l'installation (capteurs solaires, réservoir, pompe, groupe de sécurité, conduites pré-isolées...) et accessoires (sondes, clapets, purgeur, dégazeur, mitigeur thermostatique,... ainsi que le coût de la main d'œuvre pour l'installation (en chaufferie et en toiture) et la mise en service.

Coûts additionnels

Dans certaines situations, des coûts additionnels non négligeables peuvent survenir suite notamment à la configuration des lieux (distance entre capteurs et stockage, hauteur de toit, accès au chantier, couverture de toiture fragile...).

Indicateur de rentabilité économique de l'investissement dans un chauffe-eau solaire

Un indicateur fiable permettant de comparer l'investissement initial dans un chauffe-eau solaire avec l'énergie économisée au cours de son exploitation est le « Coût d'investissement net par kWh de combustible économisé », évalué au moyen de la formule suivante :

image45

C CES = coût du chauffe-eau solaire par kWh de combustible économisé,
en centimes d'Euros par kWh

INV = investissement net (subsides déduits) dans le chauffe-eau solaire, en Euros

n = durée d'exploitation du chauffe-eau solaire, en années

Q sol = apport énergétique annuel net de l'échangeur solaire au stockage, en kWh/an

h aux = rendement global annuel de production d'ECS par l'appoint (en %).

100 = facteur de conversion Euro ® centimes d'Euro

Cet indicateur exprimé en centimes d'euro par kWh, peut-être directementcomparé auprix du combustible d'appoint facturé à l'utilisateur final.

Il est plus pertinent que le temps de retour simple qui dépend intrinsèquement de l'évolution du prix des combustibles d'appoint et peut varier du simple au double selon le moment auquel le calcul est effectué.

Primes à l'installation d'un chauffe-eau solaire

Plus d'informations sur le site de Bruxelles Environnement