Rénovation- Travaux préalables

Envisager la conservation ou la réutilisation des éléments présents sur le site

Dans une démarche de construction durable, il est souvent judicieux, de réfléchir à la possibilité de conserver tout ou des parties de bâtiment existant. Les potentiels de réutilisation sont souvent trop peu pris en compte, pourtant cela permet, à condition que le bâtiment convienne au projet envisagé, de limiter les flux de matières appelées à être utilisés.

Pour ce faire un inventaire dès la phase de conception doit être réalisé afin de développer une réflexion pertinente en matière de réutilisation de matériaux, d'éléments ou de bâtiments.

S'assurer qu'il ne présente pas de danger pour la santé

Dans le cadre d'une rénovation, on s'assurera que les matériaux existants (panneaux / enduit / ...) sont « asbest-free » au travers d'un inventaire obligatoire.

Deux solutions sont à envisager avec un degré d'efficacité différent :

  • Soit le démontage et l'évacuation des matériaux problématiques par des professionnels avec toutes les précautions et dispositions d'usage (combinaisons / masques / gants / déchets emballés en sac hermétiques / ...) ;
  • Soit le marquage des matériaux non «asbest-free» pour reconnaissance ultérieure. Cette seconde alternative est à éviter dans le secteur du logement et le remplacement des matériaux dangereux est obligatoire. Il n'occasionne, au regard de l'importance de la prise en compte des effets sur la santé, qu'un impact économique tout relatif.

Identifier la nature du support

De quoi sont constituées les parois? Le système structurel du bâtiment existant est-il compatible avec le type de parement envisagé en fonction de la nature et de la composition de cette structure existante et de sa capacité portante ?