Ventilation

Etat des lieux

Dans les logements passifs du projet, le renouvellement d'air est assuré par un système de ventilation de type D. Ce système doit être efficace énergétiquement et adapté au logement pour assurer un confort respiratoire optimal. Néanmoins, un retour d'expérience en court d'utilisation du bâtiment a montré certains problèmes de conception (exposés ci-après), entraînant un inconfort (renouvellement d'air insuffisant, humidité, taux de CO2 élevé, ...).

Problèmes de conception

Circulation de l'air

La circulation de l'air entre les pièces est prévue grâce aux espaces laissés libre sous les portes (fentes). Néanmoins, ces ouvertures ne sont pas toujours suffisantes, même si elles sont calculées selon les normes. Ceci peut entraîner une dépression dans certaines pièces pour lesquelles la porte est fermée. C'est le cas de la cuisine notamment.

Emplacement des bouches de pulsion

L'emplacement des bouches de pulsion est un élément essentiel à prendre en compte dans le confort des occupants. En effet, dans les chambres des duplex, les bouches de pulsion se trouvent à moins d'1 m du sol. Ceci génère les problèmes suivants:

  • encombrement : il est aisé de placer un meuble devant la bouche, l'obstruction provoque alors une modification du débit d'air, de la vitesse ;
  • inconfort : certaines bouches étant positionnées en tête de lit, des courants d'airs gênants ainsi que des nuisances acoustiques sont ressentis par les occupants pendant leur sommeil ;
  • efficacité : en fonction de la température de la pièce, l'air pulsé pourrait se diriger directement vers l'espace libre sous la porte, sans brassage d'air et donc sans renouvellement de ce dernier.

Dans son vade-mecum PEB, Bruxelles environnement recommande une hauteur minimum de 1.8 m pour le positionnement des bouches de pulsion.

Emplacement des bouches de ventilation

Bouche_1 © Bruxelles Environnement

Emplacement des bouches de ventilation

Bouche_2 © Bruxelles Environnement

Encrassement des bouches extérieures

Sur chaque bouche d'extraction et de pulsion extérieures se trouve une grille avec un maillage très fin. Si cette grille peut avoir son utilité pour empêcher les insectes de rentrer dans le réseau, elle peut néanmoins s'obstruer progressivement avec les crasses contenues dans l'air. Cet encrassement diminue de façon significative les performances du système de ventilation. En effet, après retrait de ces grilles, une augmentation de 30% du débit a été mesuré sur la prise d'air du groupe de ventilation. De même pour les bouches de rejet d'air, un gain de 18 % a été constaté après le retrait de la grille sur une seule bouche de rejet (la grille de la 2ème bouche ne pouvant être enlevée facilement car encastrée dans le conduit).

Prise d'air extérieure

Prise d'air extérieure © Bruxelles Environnement

Prise d'air extérieure

Prise d'air extérieure © Bruxelles Environnement

Rejet d'air extérieur

Rejet d'air extérieur © Bruxelles Environnement

Aller plus loin

Lien à consulter pour plus d'informations quant à la conception d'un système de ventilation:

Dossier | Concevoir un système de ventilation énergétiquement efficace

Mis à jour le 15/06/2017