Réemploi

Stratégie

L'intention de base du projet était de récupérer les briques de l'annexe déconstruite et de les réintégrer dans le nouveau projet. Le recours aux matériaux de réemploi s'est ensuite étendu à l'ensemble du projet, tant pour les matériaux présents in situ que pour les matériaux entrants.

L'approche architecturale a ainsi consisté à capitaliser sur les éléments présents et à développer le projet autour de ceux-ci, pour minimiser les interventions et maximiser la récupération de matériaux. Dans cette optique, les interventions sur la façade arrière existante et le mur mitoyen ont été limitées : les briques du mitoyen ont été conservées ainsi que la dalle de sol.

Eléments réemployés

Evolution entre la situation avant et après les travaux

Les éléments suivants ont été démontés et réemployés in situ :

  • briques de façade ;
  • châssis coulissant et châssis fixe ;
  • seuils en pierre bleue ;
  • escalier extérieur ;
  • sanitaires (WC et lavabo) ;
  • radiateur ;
  • revêtement de sol ;
  • klinkers du jardin ;
  • terres arables ;
  • linteau de parement pour les briques ;
  • briques de la cour extérieure.

Au total, ce sont plus de 5.6 tonnes de matériaux de réemploi qui ont été mis en œuvre dans le projet, provenant soit du bâtiment existant soit acquises via des revendeurs de matériaux.

Avant travaux avec indication des éléments réemployés in situ

Avant travaux avec indication des éléments réemployés in situ © Bruxelles Environnement / Photo : VLA-Architecture

Après travaux
 
 

Après travaux © Laurent Brandajs

Stockage des klinkers
et briques démontés
 

Stockage des klinkers et briques démontés © B. Boccara

Remise en œuvre
des klinkers
et des briques démontés

Remise en œuvre des klinkers et des briques démontés © VLA-Architecture

Points d'attention

La déconstruction de certains éléments sur site et leur récupération dans le projet ont eu un impact au niveau du cahier des charges. L'architecte y a indiqué de manière détaillée :

  • les parties à démolir et à récupérer ;
  • les adaptations nécessaires pour être conforme aux normes actuelles (par exemple, ajout d'aérateurs sur les châssis récupérés) ;
  • les tâches préparatoires et de remise en état des matériaux récupérés ;
  • les prescriptions au niveau des briques de réemploi, sur base de documents issus de la plateforme Opalis.

Aller plus loin

Dans le Guide

Autres sites

On parle aussi du réemploi du projet sur :

Vidéo de l'architecte du projet prise à la proclamation des lauréats chantier circulaire 2016

© Bruxelles Environnement

Mis à jour le 28/01/2019