Notions et indicateurs

Notions

Sont reconnues comme des habitats particuliers :

Les habitats solidaires

Le logement solidaire vise un environnement de vie et un projet de vie pour une ou plusieurs personnes (spécifiquement) dont au moins une est vulnérable socialement (vit dans la précarité) ou risque de le devenir. Les individus s'inscrivent de manière formelle ou informelle dans cette forme d'habitat parce qu'ils sont conscients d'avoir des intérêts communs, et ils bénéficient parfois d'un accompagnement ou d'une assistance sociale (spécifique ou générale). L'habitat solidaire se traduit concrètement par des habitats collectifs, soit un nombre autonome d'habitations solidaires occupées par plus de deux adultes n'ayant entre eux aucun autre lien que cette forme d'habitat, et où l'ensemble comprend un ou plusieurs espaces communs. L'habitat kangourou ou la maison de retraite médicalisée sont des formes de logement solidaire.

Les habitats collectifs

Tels que le cohousing, le logement collectif, l'habitation communautaire, le partage d'habitation ou l'habitat groupé.

Indicateurs

  • Distance de 5 m entre le bâtiment et l'alignement de façades: au-delà de cette distance, les échanges avec l'environnement urbain seront réduites, voire inexistants.
  • Au minimum 20% d'ouvertures dans la façade du rez-de-chaussée.
  • Au moins un espace communautaire ou local commun de service dans le bâtiment.
  • Degré d'hétérogénéité sociale (âges, cultures, socio-économique,…) dans le bâtiment et dans son environnement.
  • Indicateurs d'accessibilité : voir Concevoir un bâtiment accessible à tous.
Mis à jour le 01/01/2013