Objectifs des filtres à air

  • Assurer la qualité de l'air dans le bâtiment : le filtre capte les particules en suspension dans le flux d'air qui le traverse. Les particules grossières ou fines proviennent de l'extérieur (pollution des véhicules, pollens, poussières, etc.) ou de l'intérieur du bâti (poussières sur chantier, activités humaines, acariens, etc.). Voir dossier: Assurer la qualité de l'air dans le bâtiment ;
  • Protéger l'installation de ventilation : une installation de ventilation est constituée d'une série de dispositifs notamment le récupérateur de chaleur, la batterie de chauffe ou le ventilateur (voir vue d'ensemble des dispositifs ) qui peuvent être détériorés par les particules en suspension dans l'air. Les filtres à air limitent aussi l'encrassement des conduits de ventilation ;
  • Protéger les équipements sensibles à la poussière dans le bâtiment comme les locaux serveurs par exemple ;
  • Dans certains cas, réduire les odeurs et les graisses aussi bien dans le bâtiment qu'à l'extérieur. Les filtres peuvent être ainsi utilisés pour limiter la pollution olfactive d'un restaurant sur un quartier.

Pour les affectations de types résidentiel et tertiaire, il existe plusieurs emplacements où des filtres à air peuvent être installés, comme par exemple :

  • Dans le caisson de ventilation du système D et éventuellement dans les conduits si des zones nécessitant différentes exigences de qualité de l'air sont présentes.

Centrale de traitement et  emplacement des filtres à air © Bruxelles Environnement

  • Dans les amenées d'air naturelles du système C, dans les amenées d'air neuf mécanique du système B ;
  • Dans les bouches de pulsion, sur la prise d'air des ventilo-convecteurs dans les conduits de ventilation ;
  • Dans les hottes de cuisines.

Beaucoup d'autres techniques (notamment dans le moteur à cogénération) ont recours à des filtres à air mais ne sont pas traitées dans ce dispositif.

Mis à jour le 17/12/2015