Dossier | Favoriser la biodiversité

Evaluation du projet via le CBS+ (Coefficient de potentiel de biodiversité par surface)

Un indicateur de valeur simple et utile pour évaluer le potentiel écologique de la parcelle est ce qu'on appelle le Coefficient de potentiel de Biodiversité par Surface. Il est une adaptation bruxelloise de l'outil CBS (coefficient de biotope par surface) développé par l'administration du Sénat de la Ville de Berlin pour le Développement urbain, que nous reproduisons ci-après en synthèse.

Le CBS+ est le rapport qu'il faudrait observer sur toute parcelle entre les surfaces favorisant la biodiversité et la superficie totale de la parcelle.

CBS+=(∑(Type de surface*facteur de pondération))/(Surface totale de la parcelle)

Chaque parcelle offre des possibilités différentes pour favoriser le développement de la biodiversité. On privilégiera les dispositifs agrandissant les surfaces de végétation au sol, tels que jardins en pleine terre et zones humides. Ensuite d'autres dispositifs comme les aires minérales perméables et toitures végétalisées pourront être pris en compte.

Outil de calcul CBS+ xlsm format

Les CBS+ de ces différents dispositifs sont établis en fonction de leur valeur écologique, et exprimés dans le tableau qui suit.

HabitatsType de surfaceCBS+
Zones en eau

Plan d'eau minéralisé

Plan d'eau sans végétation et sans substrat (les piscines classiques ne rentrent pas dans cette catégories et sont à considérer comme des surfaces artificielles).

0,2

Plan d'eau naturel

Tout plan d'eau (mare, étang...) qui possède suffisamment de substrat pour assurer le développement de la végétation.

0,8
Zones artificialisées imperméables

Surfaces artificielles

Revêtement imperméable pour l'air et l'eau, sans végétation

(par ex. béton, bitume, pavés/dalles avec joints cimentés).

0

Aires

(semi-)perméables

Pavages/Dallages à joints ouverts/Graviers

Revêtement de surface pourvus d'arêtes ou d'écarteurs permettant, une fois posés, de créer des joints plus larges pouvant être remplis de graviers ou de substrat et éventuellement végétalisés

Ex: cailloux de pierre naturelle, concassés de carrière...

0,1

Systèmes alvéolaires engazonnés

Dalles ajourées en plastique ou en béton et végétalisées. Les systèmes alvéolaires, s'ils sont remplis de graviers sont à considérer comme des graviers.

0,2
Constructions végétalisées

Végétation sur dalle (ép. substrat 5 - 10 cm)

Végétation sans relation avec le sol mais comportant une épaisseur de substrat de moins de 10cm. Il peut s'agir, par exemple, de toitures végétales ou de végétalisation sur dalle de parking.

0,3

Végétation sur dalle (ép. substrat 10 - 20 cm)

Végétation sans relation avec le sol mais comportant une épaisseur de substrat de 10 à 20cm. Il peut s'agir, par exemple, de toitures végétales ou de végétalisation sur dalle de parking.

0,4

Végétation sur dalle (ép. substrat > 20 cm)

Végétation sans relation avec le sol mais comportant une épaisseur de substrat de plus de 20cm. Il peut s'agir, par exemple, de toitures végétales ou de végétalisation sur dalle de parking.

0,5
Espaces verts en pleine terre

Pelouse

Surface résultant de l'ensemencement de gazon donnant un tapis vert, homogène, peu ou non fleuri.

0,6

Massif de fleurs / Prairie fleurie / Potager pleine terre

Surface semi-naturelle, ensemencée ou plantée avec une grande variété de fleurs ou d'espèces destinées à la culture vivrière.

0,8

Zone arbustive et arborée/Haie

Surface plantée d'espèces d'arbustes et/ou d'arbres. Les haies d'arbustes ou d'arbres sont également intégrées dans cette catégorie.

0,9

En outre, le référentiel exige que le CBS+ soit calculé en situation existante et projetée. Le projet doit aller vers une maximalisation du CBS+.

Remarque : Le calcul du CBS+ est un outil qui a l'avantage d'être simple mais qui a ses limites. En effet, il ne tient pas compte de la faune, de la dimension économique, de la dimension culturelle, façades végétalisées... Il s'agit d'une approche basée exclusivement sur un calcul de surfaces au sol, ce qui n'est pas suffisante pour évaluer à elle seule le « potentiel » écologique global du projet.

Cet indicateur est donc à combiner à d'autres : nombre et variétés de dispositifs favorisant la présence de biodiversité sur la parcelle, inventaire des plantes potentiellement envahissantes, risque lié au chantier (apport de terres, etc.),...

De façon générale, le CBS+ est surtout utile en :

  • Rénovation : évaluer l'amélioration de l'impact environnemental de parcelles au départ très minéralisées ;
  • Construction neuve : sur une parcelle donnée, comparer l'impact de projets caractérisés pas différents degrés de minéralisation.
Exemple de calcul du CBS :

Immeuble d'angle à appartements avec rez-de-chaussée commercial

Immeuble d'angle à appartements avec rez-de-chaussée commercialImmeuble d'angle à appartements avec rez-de-chaussée commercial

Schaarbeek - Architecte : KARBON'

Situation actuelleSituation projetée

PS = panneau solaire

T = terrasse

TP = toiture plate

TI = toiture inclinée

TPV = toiture plate verte (10-20 cm)

TIV = toiture inclinée verte (5-10 cm)

Surface de la parcelle : 79,20 m²

Surface emprise bâtiment : 79,20 m²

Surface libre : 0 m²

Coefficient d'emprise au sol = 1

Calcul du CBS+ actuel :

 

Surfaces artificielles :

79,20 m² x 0 = 0 m²

 

CBS+ = 0

Calcul du CBS+ projeté :

 

Surfaces de végétation sur dalle (substrat 10-20 cm):

41,20 m² x 0,4 = 16,48 m²

Surfaces de végétation sur dalle (substrat 5-10 cm):

17,25 m² x 0,3 = 5,18 m²

Surfaces artificielles :

20,75 m² x 0 = 0 m²

 

Total : 16,48 m² + 5,18 m² + 0 m² = 21,66 m²

 

CBS+ : 21,66/79,20 = 0,27

>> Amélioration importante de la valeur écologique de la parcelle.

Outil de calcul CBS+ xlsm format

> Concevoir > Etude préalable du site

mis à jour le 02/12/2019