Dossier | Offrir des habitats pour la faune

Assurer l'accès à la nourriture

Une attention toute particulière à l'accès à la nourriture devra être portée lors de projets en ville plus dense, où la présence de plantations et d'espaces verts est plus rare.

Pour favoriser la réussite de l'intégration d'un habitat de substitution, placer un nichoir pour oiseaux ou un abri à chauves-souris ne suffit en effet pas. Il est également important de s'assurer que les espèces visées auront à leur disposition notamment les bonnes sources de nourriture. Il faudra garantir celles-ci en fonction des espèces, soit aux abords du bâtiment, soit sur la parcelle, soit encore dans une zone plus large. Selon les espèces à accueillir, la nourriture recherchée consiste en des graines, des insectes, des petits mammifères ou des fruits.

Par exemple, l'accueil du moineau domestique devra impliquer également le placement d'une zone de refuge telle qu'une haie ou un mur couvert de lierre, ainsi qu'une zone de nourrissage (graines). Cette dernière peut se trouver en dehors, mais à proximité de la parcelle concernée.

Par ailleurs, les hirondelles et les martinets ayant une zone de chasse plus large, l'accès à la nourriture sur la parcelle elle-même ne sera pas indispensable, mais pourra se faire à l'échelle du quartier. Une condition de réussite pour ces espèces sera la présence d'espaces verts à proximité et de nids déjà utilisés à proximité des leurs, ces espèces étant plutôt coloniales.

Roselin cramoisi

Pinson des arbres

➩ Concevoir ➩ 7. Assurer des connexions entre les habitats

mis à jour le 13/02/2017

N° de Code : G_NAT04 - Thématiques : Développement de la nature - Composants du projet liés : Mur extérieur | Toiture | Abords | Faune