Dossier | Assurer le confort acoustique

Agir à la source des bruits

Réduire les bruits à la source permet de diminuer les interventions à d'autres niveaux et par conséquent les investissements liés au traitement acoustique. Ce point fait l'objet d'une analyse plus détaillée dans le dossier - Minimiser la contribution acoustique du bâtiment au quartier, concernant le bruit des installations.

Le bruit peut également provenir de l‘activité dans les différentes pièces de vie, éventuellement « amplifié » par l'acoustique du local.

Atténuer le bruit des installations de ventilation

Pour y parvenir, on gardera notamment à l'esprit les éléments suivants :

  • Choisir des ventilateurs silencieux et ayant une faible vitesse de rotation (recherche de la « meilleure technologie disponible »);
  • Optimiser les périodes de fonctionnement en fonction de l'occupation ou du niveau de pollution intérieure (ventilation « à la demande ») ;

    Niveau sonore en périphérie

    Régulation

    %

    Niveau de pression acoustique pour une surface d'absorption de 10 m² ; Lp(1°), dB(A)*

    Montage sur hotte

    Montage mural

    45

    31

    29

    55

    32

    33

    65

    33

    36

    73

    35

    38

    85

    37

    39

    100

    40

    43

    Source : Codume

    Niveau de pression acoustique en dBA pour un groupe de ventilation double flux à différent niveau de fonctionnement (pleine puissance = 100%). On observe que le bruit de l'installation est d'autant plus faible qu'il tourne à faible régime.

  • Dimensionner le réseau de gaines de ventilation pour que la vitesse de l'air ne dépasse pas 3 à 4 m/s. Ces conduits doivent être étanches.
  • Désolidariser les conduits des planchers par un matériau antivibratoire.
  • Désolidarisation des conduits au passage d'un plancher

    Support élastique et manchon de désolidarisation entre une gaine de ventilation et la structure

    image41.jpeg

  • Relier les conduits d'aérations au ventilateur avec des manchons souples et poser le ventilateur sur une dalle en béton reposant sur des plots antivibratoires.

    Plot antivibratoire au niveau d'une pompe à chaleur

    image42.jpeg

  • Munir les conduits et les bouches de ventilation de silencieux.
  • Réaliser des entrées d'air acoustiques qui permettent le passage de l'air, mais limitent les entrées sonores par des chicanes et des matériaux absorbants le long du trajet (attention cependant aux pertes de charge)
  • Eviter les gaines en matériaux rigides et légers pour les trémies. Préférer l'utilisation de matériaux lourds ou de plusieurs plaques de (fibro-) plâtre entre lesquelles est placé un isolant compressible

    Fermeture de gaine technique optimisée au niveau acoustique

    Gaine en matériaux lourds ≥ 150 kg/m²

    image43.jpeg

    Gaines en plaques de plâtre et laine minérale

    image44.jpeg

    Gaines en plaques de plâtre et laine minérale

    image45.jpeg

  • Proscrire deux bouches situées au même niveau, sur le même conduit de ventilation, desservant deux appartements différents. Les bouches doivent être éloignées de 5 mètres minimum. Le mieux est de séparer les conduits et de desservir les étages pairs avec un conduit et les étage impairs avec l'autre conduit (notion de ponts phoniques ou interphonie).

    Mauvaise conception du système de ventilation, les bruits d'un local se propagent dans l'autre via le réseau de ventilation (on parle d'interphonie)

    image46.jpeg

    Source: Memento acoustique, Guide des réglementation et solutions, Création France Air 2001 © france-air

Atténuer le bruit des installations de chauffage

Pour y parvenir, on gardera notamment à l'esprit les éléments suivants :

  • Dans le cas d'une installation centralisée, éloigner la chaufferie des autres locaux (sensibles). Si le chauffage de logements dans un immeuble à appartements est assuré de façon individuelle, veiller à positionner la chaudière loin d'une pièce sensible ;
  • Choix d'une chaudière particulièrement silencieuse et émettant peu de vibrations. Des efforts considérables ont été réalisés ces dernières années sur les chaudières gaz à ventouses notamment (choix de la « meilleure technologie disponible sur le marché ») ;
  • Prévoir le local de chauffe avec des dimensions adéquates (un local correctement proportionné par rapport à l'installation qui s'y trouve est moins sensible à la résonance sonore) ;
  • Limiter la vitesse de l'eau à 1m/s dans les canalisations ;
  • Désolidariser les canalisations par rapport à la structure du bâtiment (murs, planchers, etc.) au moyen de colliers et fourreaux en matières résilientes ;
  • Désolidariser les appareils par rapport à la structure du bâtiment au moyen de plots ou fixations antivibratoires.

    Support antivibratile entre une installation technique et la dalle de sol

    Capotage du brûleur

    image47.jpeg

    Désolidarisation de la chaudière / sol

    image48.jpeg

Atténuer le bruit des équipements sanitaires

Pour y parvenir, on gardera notamment à l'esprit les éléments suivants :

  • Limiter la pression du système de distribution à 3 bars et limiter la vitesse de l'eau dans les canalisations (maximum 3 m/s) ;
  • Préférer les canalisations lourdes aux canalisations légères ;
  • Respecter le diamètre minimal des canalisations d'alimentation des appareils sanitaires ;
  • Désolidariser les canalisations par rapport à la structure du bâtiment (murs, planchers, etc.) au moyen de colliers et fourreaux en matières résiliente ;

    Manchon de désolidarisation entre les conduites et les parois du bâtiment

    Collier antivibratoire

    image49.jpeg

    Canalisation + fourreau

    image50.jpeg

    Evacuation des eaux usées – principes

    image51.jpeg

  • Choisir des appareils silencieux et émettant peu de vibrations ;
  • Désolidariser les appareils sanitaires par rapport à la structure du bâtiment ;

    Exemple d'éléments pour désolidariser les appareils sanitaires par rapport à la structure du bâtiment

    Désolidarisation d'une baignoire

    figure20a.jpg

    Désolidarisation d'un bac de douche

    image53.jpeg

    Désolidarisation d'un lavabo

    figure20c.jpg

Remarque : certains de ces aspects sont abordés dans la fiche Minimiser la contribution acoustique du bâtiment au quartier, sous l'angle du bruit rayonné à l'extérieur (choix du matériel, désolidarisation, horaire de fonctionnement, emplacement, entretien).

mis à jour le 01/01/2013