WAT05 - Pendant_top

Dispositif | Agir lors des inondations

Agir lors des inondations

(Source: Yorkman / Shutterstock.com)

Actions possibles lors des inondations: installer des batardeaux, mettre en place des sacs de sable, ou obturer les bouches de ventilation situées sous le niveau inondable.

Les informations décrites dans cette page sont issues de la brochure « Inondations – Réduire la vulnérabilité des constructions existantes » publié par le Service Public de Wallonie / DGO 4, 2014.

Installer des batardeaux

Corps du bâtiment ciblé : ouvertures des niveaux exposés au risque d'inondation

Intérêt

Les batardeaux constituent des barrières permettant de retarder l'infiltration d'eau dans les niveaux inondables des bâtiments. Ils permettent de ralentir la pénétration d'eau sans toutefois offrir une étanchéité parfaite. Cependant, l'eau qui rentre malgré tout dans le bâtiment, est filtrée, ce qui réduit largement les entrées de boues et donc le nettoyage ultérieur.

Ces batardeaux peuvent être installés au droit des portes et ouvertures diverses. Il faut cependant

remarquer qu'ils doivent pouvoir être enjambés aisément par les occupants et secouristes.

Description des travaux

Le placement de batardeaux doit être envisagé simultanément sur toutes les ouvertures non étanches sous le niveau inondable : portes, ventilations, trappe à charbon, accès extérieurs aux caves, soupiraux...

Il existe des systèmes préfabriqués mais des batardeaux simples et économes peuvent être réalisés simplement par le placement de rails de part et d'autre de l'ouverture et la superposition de planches dans la glissière. L'étanchéité périphérique (latérale, sur le seuil) et entre les planches sera assurée par du silicone que l'on applique du côté d'où provient l'eau. Il convient en outre d'éviter les panneaux agglomérés et de privilégier le bois massif ou le triplex marin.

La hauteur des batardeaux ne doit pas dépasser 70 cm. Au-delà, il est préférable de laisser pénétrer l'eau dans le bâtiment.

27    28

La hauteur des batardeaux ne doit pas dépasser 70 cm car ils doivent pouvoir être enjambés aisément par les occupants et secouristes.

Mise en œuvre et recommandations

Cette mesure peut être mise en œuvre de manière très économe et discrète. Seules les planches et des réserves de silicone doivent être prévues en suffisance pour le jour où le placement des batardeaux s'impose.

Pour les baies de grande largeur, la pose de batardeaux pourrait s'avérer compliquée, voire inefficace. Pour ces dernières, ayez recours au placement de sacs de sable pour résister à l'eau, tel que décrit à la mesure 6.

Coût de la mise en œuvre €

Mettre en place des sacs de sable

Corps du bâtiment ciblé : couvertures des niveaux inférieurs

Intérêt

Les sacs de sable empilés constituent un moyen efficace et communément employé pour limiter l'entrée d'eau dans le bâtiment. Bien que cette mesure ne soit pas une réelle mesure de mitigation, elle peut s'avérer extrêmement pratique en cas d'urgence.

Toutefois, il est important de souligner que les sacs de sable sont difficilement manipulables (mous et lourds), encombrants et deviennent inutilisables après d'importantes inondations. De plus, en absorbant l'eau, les sacs peuvent également retenir des produits contaminés et ainsi être à l'origine de problèmes d'odeurs et/ou de contaminations bactériennes.

Description des travaux

Les sacs doivent être suffisamment robustes pour ne pas se déchirer, et suffisamment durables pour résister pendant toute la période de l'inondation. Il est dès lors conseillé d'utiliser des sacs en toile de jute ou en nylon et spécialement conçus pour contenir du sable et empêcher les infiltrations d'eau.

Les sacs doivent être disposés en quinconce (en les décalant de la moitié à chaque fois) et le rabat du sac doit être placé préférentiellement dans le sens de l'écoulement de l'eau et sous le sac. L'ensemble doit être constitué de trois couches au maximum. Les sacs ne doivent pas être complètement pleins de manière à épouser la forme des sacs voisins et bien tenir en place.

Mise en œuvre et recommandations

Les sacs de sable peuvent être obtenus à l'avance auprès des services incendie dont dépend la commune concernée ou encore dans des enseignes spécialisées en construction.

Une solidarité au sein du quartier peut permettre de faciliter le stockage du sable et des sacs dans des endroits appropriés et permettre l'accès aux habitants qui ne bénéficient pas d'espace suffisant chez eux. Il est en effet préférable de remplir les sacs juste avant l'inondation plutôt que de stocker des sacs remplis de sable, qui risquent de prendre l'humidité, moisir ou durcir avec le temps.

Après la période de crue, de nombreuses communes assurent la récupération des sacs de sable en trop. Les particuliers peuvent également les ramener (vides ou pleins) au parc à conteneur ou de préférence les vider, les sécher et les stocker pour une utilisation future.

Coût de la mise en œuvre €

30

La mesure consiste à placer des sacs de sable à plat dans le sens de la longueur par rapport au sens d'écoulement prévisible de l'inondation.

Obturer les bouches de ventilation situées sous le niveau inondable

Corps du bâtiment ciblé : ouvertures de ventilation des niveaux inondables

Intérêt

Les ouvertures telles que bouches de ventilation, soupiraux, gaines de ventilation devraient être rendues temporairement étanches afin de ralentir la vitesse de rentrée d'eau.

Description des travaux

Lors de l'installation de nouveaux systèmes de ventilation, les bouches seront placées préférentiellement au-dessus du niveau susceptible d'être inondé.

Pour les ouvertures existantes situées sous le niveau susceptible d'être inondé, plusieurs systèmes d'obturation existent comme le placement de couvercles amovibles ou de planches.

Ce deuxième système peut être réalisé simplement par le placement d'une planche en bois devant l'ouverture, vissée ou clouée aux quatre coins. L'étanchéité périphérique sera assurée par du silicone. Il convient en outre d'éviter les panneaux agglomérés et de privilégier le bois massif ou le triplex marin.

Les ouvertures situées en-dessous de 70 cm seront obturées. Au-delà, il est préférable de laisser pénétrer l'eau dans le bâtiment.

34

Mise en œuvre et recommandation

Cette mesure peut être mise en œuvre de manière très économe et discrète. Seuls les couvercles, les planches et des réserves de silicone doivent être prévus en suffisance pour le jour où le colmatage s'impose.

L'opération sera à répéter avant chaque période d'inondation puisque l'obturation des bouches de ventilation ne peut être permanente. Le système mis en place doit en effet être retiré lorsque la période d'inondation est passée afin de garantir la ventilation hygiénique et l'assèchement par ventilation.

Coût de la mise en œuvre €

mis à jour le 22/03/2017

N° de Code : G_WAT05 - Thématiques : Eau - Thématiques secondaires : Inondation - Composants du projet liés : Menuiserie extérieure | Eaux pluviales | Ventilation | Abords