Dossier | Favoriser la biodiversité

Aspects socioculturels

Santé

Le contact avec la flore et la faune constitue un apport bénéfique sur le moral et sur le comportement social des citadins, de même qu'elle fournit des opportunités pour sensibiliser et éduquer la population à la nature en ville. Aussi, les espaces verts sont souvent synonymes de calme, d'isolement par rapport au bruit, à la ville et à l'agitation urbaine.

Le contact avec la nature est indispensable au développement des enfants. Ceux qui grandissent dans un environnement en contact avec la nature sont en meilleure santé, ont une meilleure concentration et disposent de meilleurs capacités motrices. Pour eux, la nature représente un potentiel d'exploration, d'indépendance, de jeu. (Hermy, Schauvliege, Tijskens, 2005)

Le contact avec la nature, la terre est bénéfique pour l'Homme. Il lui permet de retrouver sa place dans le monde. En outre, l'immersion dans un parc ou jardin peut diminuer les tensions liées au stress. La balade dans un parc est vivifiante, reposante, salutaire. Dans le cadre d'espaces de travail, par exemple, la végétation joue un rôle positif sur le mental, la santé et l'humeur des travailleurs.

Loisirs, détente, bien-être

En ville, la biodiversité peut jouer un rôle social. La réintroduction de la nature dans un espace le rend en effet propice au loisir et à la détente (repos, activités récréatives et ludiques, terrains d'aventures, lecture, méditation, balade,…) à proximité des immeubles de logement. Les parcs et jardins sont également des lieux de rencontre, d'échange, de discussion.

D'après Emmanuel Boutefeu, il est prouvé que la présence d'un parc dans un quartier renforce les liens sociaux entre les habitants, joue un rôle fort dans l'identité d'un quartier (Boutefeu, 2011).

En outre, le jardinage, activité physique et saine, constitue une détente et sa pratique contribue à l'amélioration tant de notre condition mentale que physique.

Esthétique

Toute réintroduction de nature dans la ville permet de réduire, les chancres visuels, de renforcer le potentiel d'embellissement et de composition des ensembles construits. La végétation offre un cachet à un bâtiment, permet aussi de le différencier d'un autre. La végétation en ville offre un contraste par rapport à la rigidité des bâtiments. Le vert agrémente le gris.

Agriculture urbaine

L'agriculture urbaine visant à améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des populations moins aisées tout en contribuant à la santé publique et à la protection de l'environnement peut, dans certains cas, être pratiquée dans nos villes denses et constituer un facteur d'intégration sociale et communautaire.

Insertion de l'agriculture à Bruxelles par l'aménagement de potagers mixtes qui réunissent sur une même parcelle jardinier professionnels et amateurs

Ceci représente une opportunité économique, mais aussi un intérêt au niveau socioculturel : l'accès à des produits sains et locaux rapproche les citadins de la vie agricole et de la production de nourriture. Les groupes scolaires et familles sont invités à visiter, à participer et à apprendre à jardiner.

Gestion collective et rôle éducatif

Outre son intérêt social, la biodiversité en ville peut jouer un rôle éducatif. En effet, il ne suffit pas d'emmener les jeunes urbains en classes vertes à la campagne, il faut leur montrer la nature chez eux, en ville, comme élément de leur cadre de vie, au fil des saisons.

L'entretien de certains espaces communautaires aura un rôle pédagogique. C'est l'occasion d'entrer en contact avec la nature, d'apprendre des techniques d'entretien, de compostage, d'approcher certaines espèces végétales ou animales. Potagers, arboretum, ferme pédagogique, etc.

Dans les grands ensembles de logements ou pour les écoles, par exemple, la biodiversité représente en outre une opportunité de développer la gestion participative. Les potagers, vergers, zones humides, haies ou sites de compostage collectif sont un projet commun à tous les habitants ou usagers du bâtiment. Leur gestion donnera lieu à des moments de rencontre et des événements (apéros, soupes communautaires, etc.) à travers différentes couches sociales.

La gestion de ces espaces nécessitera quelques équipements : local de stockage de matériel, accès à l'eau (citerne de récolte d'eau de pluie), formation et information (local de réunion éventuel).

Etapes de conception

mis à jour le 23/11/2016