WEL01 - Chape flottante légère sèche_top

Dispositif | Chape flottante légère sèche

Chape flottante légère sèche

(Source: Ibram Nobels)

Matériau sous forme de plaques (par exemple plaques de plâtre) de façon souple sur un plancher porteur en finissant par la pose d'un revêtement de sol. Utilisée pour améliorer l'isolation des bruits d'impact d'un plancher porteur

Un plancher est constitué d'une structure porteuse à laquelle s'ajoutent un élément supplémentaire tel que, par exemple, une couche d'égalisation, une chape flottante (chape flottante coulée ou chape flottante légère/sèche), un plancher surélevé, et une finition.

On distingue des éléments massifs ou légers. Parmi les éléments massifs, on retrouve la chape traditionnelle, flottante (coulée) ou non. Parmi les éléments légers, on retrouve la chape flottante légère ou sèche, ou le plancher surélevé.

Le présent dispositif aborde les chapes flottantes légères ou sèches.

image01

Réalisation d'une chape légère ou sèche (Source : Bruxelles Environnement )

Une chape légère/flottante est une composante de la structure d'un plancher. On pose un matériau sous forme de plaques (par exemple plaques de plâtre) de façon souple sur un plancher porteur en finissant par la pose d'un revêtement de sol. Une chape flottante légère ou sèche peut reposer sur un plancher léger ou massif.

Une chape flottante légère ou sèche est utilisée pour améliorer l'isolation des bruits d'impact d'un sol porteur. Pour les planchers porteurs légers, on obtient aussi souvent une amélioration de l'isolation aux bruits aériens. Pour les planchers porteurs massifs, il n'y a pas d'effet direct sur l'isolation aux bruits aériens.

Quand choisir une chape flottante légère/sèche ?

  • Cette structure n'occasionne pas de charge supplémentaire sur la structure et convient donc particulièrement bien dans les cas de rénovation/transformation. Elle n'est pratiquement pas utilisée pour la construction neuve.
  • Compte tenu de la simplicité de la solution, elle est souvent utilisée dans les transformations de logements.
  • La structure légère et la simplicité de la se prêtent à une certaine flexibilité des espaces.
  • Compte tenu de la masse réduite de la chape, la fréquence de résonance de ce système est relativement élevée. Il est donc efficace pour les bruits de pas, mais ne convient pas pour les applications à fréquences plus basses comme de la musique ou des installations techniques.
  • Grâce au montage à sec, la durée de mise en œuvre est très courte.

Quel est le principe d'une chape flottante légère-sèche au niveau acoustique ?

Une chape flottante légère ou sèche fonctionne suivant le principe masse-ressort-masse. Une couche intermédiaire souple est insérée entre la structure porteuse et les plaques de la chape flottante. Cette couche souple permet d'éviter la transmission des vibrations du plancher et de sa finition à la structure portante, et des vibrations externes de la structure vers le plancher.

La masse limitée de la chape se traduit par une fréquence de résonance relativement élevée de ce système, avec pour résultat une amélioration limitée de l'isolation acoustique.

Quels points d'attention lors de la conception d'un sous-plancher léger/sec flottant ?

On tiendra compte des aspects suivants pour la réalisation:

  • En général, la chape flottante sèche doit également être posée par pièce, afin de garantir aussi une certaine isolation des bruits d'impact en direction horizontale. Autrement dit, les chapes flottantes ne débordent jamais d'une pièce à l'autre, mais sont interrompues par les parois ou des bandes souples insérées dans le sol (au niveau des portes...). Les chapes flottantes continues sous des parois (généralement légères) limitent en effet l'affaiblissement acoustique entre les locaux en favorisant une voie secondaire acoustique importante via cette chape continue.
  • L'isolation acoustique dépend du type de revêtement (plaques de plâtre, fibre de plâtre, bois...) ainsi que du type et de l'épaisseur de l'isolation aux bruits d'impact.

    • Plus le matériau en plaques sera épais, meilleur sera le résultat.
    • Plus le matériau en plaques sera souple, meilleur sera le résultat.
    • Plus le matériau d'isolation aux bruits d'impact sera souple, meilleur sera le résultat.

Quelle isolation viser en pratique pour un sous-plancher léger/sec flottant ?

L'amélioration de l'isolation aux bruits aériens et d'impact dépend de la structure déjà présente. Sachant qu'il n'existe souvent pas de solutions standard, l'isolation acoustique devra être calculée à chaque fois. Les tableaux ci-dessous donnent une indication de l'isolation acoustique qui peut être obtenue par des chapes flottantes légères ou sèches combinées à un plancher léger ou massif.

Combinaison avec un plancher porteur léger

image02

Chape légère/sèche sur plancher porteur léger avec plafond autoportant (Source : Gyproc)

Plus l'isolation aux bruits aériens de la conception de base (par exemple, un faux plafond est déjà présent), moins l'amélioration apportée par la chape sèche sera importante. L'ordre de grandeur est

  • d'environ 2 à 4 dB pour un faux plafond indépendant,
  • d'environ 6 à 8 dB pour un faux plafond fixé,
  • et environ 10 dB sans faux plafond.

L'amélioration de l'isolation aux bruits d'impact va de 9 à 11 dB environ.

Le tableau ci-dessous fournit des ordres de grandeur des performances obtenues en mettant en œuvre une chape flottante légère/sèche par-dessus un plancher de base. Les performances sont données

  • pour les bruits aériens, par l'indice d'affaiblissement acoustique pondéré, Rw (C; Ctr ): plus celui-ci est élevé, plus le plancher est performant ;
  • pour les bruits d'impact, par le niveau de pression pondéré du bruit de choc normalisé, Ln,w (Cl ): plus celui-ci est faible, plus le plancher est performant.

Les deux situations de base considérés sont:

  • Structure du plancher (avec revêtement inférieur);
  • Structure du plancher (sans revêtement inférieur).

Les évolutions entre les améliorations apportées et les cas de base sont indiquées entre parenthèses.

Constitution

Isolation aux bruits aériens (Rw (C; Ctr))

[dB]

Isolation aux bruits d'impact (Ln,w (Cl))

[dB]

Plancher de base avec revêtement inférieur

Base

image03

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
  • plafond en plaques de plâtre fixées directement
39 (-2;-6)81 (-1)

Amélioration

image04

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
  • chape flottante sèche
  • plafond en plaques de plâtre fixées directement

45 (-3;-10)

(≈ Rw base + 6)

73 (3)

(= Ln,w base – 8)

Amélioration

image05

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
  • chape flottante sèche surmontée d'un panneau OSB
  • plafond en plaques de plâtre fixées directement

46 (-1;-11)

(≈ Rw base + 7)

71 (2)

(= Ln,w base – 10)

Plancher de base sans revêtement inférieur

Base

image06

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
25 (0;-1)92 (-3)

Amélioration

image07

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
  • chape flottante sèche

38 (-1;-5)

(≈ Rw base + 13)

77 (0)

(= Ln,w base – 15)

Conception avec placage inférieur et isolation

Base

image08

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
  • faux plafond indépendant en plaques de plâtre avec laine minérale dans le vide
≈ 51 (-2;-6)66 (0)

Amélioration

image09

  • Poutres
  • panneaux OSB 18 mm
  • chape flottante sèche
  • parquet (2x18 mm)
  • faux plafond indépendant en plaques de plâtre avec laine minérale dans le vide
> 65 (-2;-7)47 (1)

Ordres de grandeur de l'isolation aux bruits aériens et d'impact pour des planchers légers par une chape sèche/légère (Source : CSTC, CSTC-Revue 2001/01)

Combinaison avec un plancher massif

image10

Chape légère/sèche sur plancher massif (Source : Gyproc)

Une chape sèche améliore à peine l'isolation aux bruits aériens d'un plancher massif. L'isolation aux bruits d'impact s'améliore de 20 à 27 dB environ.

image11

Base: plancher de 14 cm de béton

image13image13image14image15image16
  • Plaques de plâtre: 2 x 10 mm
  • Plaques de fibres de bois: 10 mm
  • Plaques de plâtre: 2 x 10 mm
  • Laine minérale: 10 mm
  • Plaques de plâtre: 2 x 12,5 mm
  • Plaques de fibres de bois: 20 mm
  • Plaques de plâtre: 2 x 12,5 mm
  • Laine minérale : 20 mm
  • Plaques de plâtre: 2 x 10 mm
  • Mousse dure de polystyrène: 20 mm

Amélioration bruit

d'impact

(ΔL'w (cf. norme NBN EN ISO 717-2))

+21+20+22+27+17

Ordres de grandeur de l'amélioration de l'isolation aux bruits d'impact d'un plancher porteur massif par une chape sèche/légère (Source : Fermacell)

Quels sont les travaux à réaliser pour mettre en œuvre une chape flottante légère/sèche ?

La figure ci-dessous illustre les travaux qui peuvent être effectués. Le plancher de base peut être existant ou neuf, massif ou léger, déjà isolé ou non,...

image01b
  1. Plinthe fixée au mur et désolidarisée du plancher
  2. Bande souple de désolidarisation
  3. Joint d'étanchéité au mastic silicone
  4. Revêtement de sol
  5. Fine sous-couche souple pour plancher en bois
  6. Deux plaques – ici OSB (= masse)
  7. Couche de désolidarisation – ici en matériau laineux semi-rigide à haute densité (= ressort)
  8. Plancher existant
  9. Gîtage existant
  10. Plafond en plâtre existant

Réalisation chape légère ou sèche (Source : Bruxelles Environnement)

Les travaux suivants sont à effectuer :

  1. Préparation du support : au besoin, pose d'une couche de granulés d'égalisation
  2. Pose de bandes périphériques souples pour découplage
  3. Pose de l'isolation sans fixation
  4. Pose de deux couches de plaques de plâtre
  5. Pose du revêtement de sol

Variante 3 et 4: pose des plaques de chape sèche préfabriquée (panneaux composés de 2 plaques de fibre de plâtre reliées entre elles et d'une couche d'isolation à haute densité précollée sur ces plaques).

Quels points d'attention lors de la mise en œuvre d'un plancher léger/sec flottant ?

La réalisation et la finition in situ sont d'une grande importance. La moindre erreur de construction provoquant un contact entre la structure porteuse et la chape au-dessus de la couche souple affaiblira l'isolation aux bruits d'impact (passage de conduites, fixations à des colonnes, murs...).

La qualité acoustique globale dépend de ses éléments les plus faibles. C'est pourquoi il convient d'éviter tous les éléments affaiblissants dans la structure.

Autrement dit :

  • Préparation de la sous-couche :

    les défauts de planéité ne doivent pas être plus importants que 5 mm en dessous de la couche résiliente. Si nécessaire, on commencera par poser une couche d'égalisation.

  • Bandes souples de désolidarisation :

    Les points de contact entre la chape flottante légère et les structures environnantes sont à éviter. La chape doit rester séparée des murs latéraux, notamment à l'aide de bandes latérales. Ces bandes ne sont découpées qu'après pose de la finition de sol.

  • Panneaux de sol :

    On posera de préférence une double couche de revêtement en quinconce.

    Les points de contact (notamment par l'utilisation de longues vis) entre la chape flottante sèche et le plancher de base réduisent fortement le pouvoir isolant de la couche résiliente. On veillera donc à les éviter.

  • Revêtement de sol :

    Sur une chape flottante, on n'appliquera pas de finition flottante (comme un parquet). Les deux couches pourraient interférer et réduire fortement l'isolation sonore.

Pour le reste, tous les points d'attention des chapes flottantes traditionnelles s'appliquent.

Cahier des charges

Le cahier des charges doit imposer les exigences suivantes à l'entrepreneur (en fonction du type de devis) :

  • Critères pour la réalisation d'une isolation aux bruits d'impact entre plusieurs pièces (niveau de pression pondéré du bruit d'impact standardisé L'nT,w ),
  • Type de plancher porteur + masse surfacique minimale (kg/m²)
  • Éventuellement, type de matériau isolant des bruits de contact (si important) ou épaisseur maximale disponible,
  • Amélioration de l'isolation aux bruits d'impact pondérée ΔLw (cf. norme NBN EN ISO 140-8) que doit permettre d'obtenir le matériau antivibratile combiné au plancher et au sol porteur,
  • Composition de la chape.

Il est également intéressant de mentionner dans le cahier des charges les points d'attention au niveau de la réalisation.

Aller plus loin

Dans le Guide

Pour plus d'informations en lien avec le sujet :

Autres publications de Bruxelles Environnement

Bibliographie

  • Blasco, M. (2012), Bouwakoestiek: Een handleiding voor de architect, NAV vzw, Bruxelles (en néerlandais)

  • CSTB France (2015), Guide de suivi de la mise en œuvre en acoustique dans le logement collectif neuf, France

  • Fasold, Sonntag (1978), Bauphysikalische Entwurfslehre Band 4 : Bauakustik, Verlag für Bauwesen, Berlin (en allemand)

  • Hamayon, L. (2013), Réussir l'acoustique d'un bâtiment, Le Moniteur, Antony

  • Rossing, T.D. (2007), Springer handbook of Acoustics, Springer, New York (en anglais)

  • Vermeir, G. (2009), Lawaaibeheersing: cursustekst, Faculteit Toegepaste Wetenschappen KULeuven, Acoo, Leuven (en néerlandais)

Normes

  • Norme NBN EN ISO 717-2 – Acoustique - Evaluation de l'isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 2: Protection contre le bruit de choc
  • Norme NBN EN ISO 140-8 – Acoustique - Mesurage de l'isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 8: Mesurages en laboratoire de la réduction de la transmission du bruit de choc par les revêtements de sol sur un plancher lourd normalisé
  • Norme NBN EN ISO 10140-2 – Acoustique - Mesurage en laboratoire de l'isolation acoustique des éléments de construction - Partie 2: Mesurage de l'isolation au bruit aérien

mis à jour le 04/05/2017

N° de Code : G_WEL01 - Thématiques : Bien-être, confort et santé - Thématiques secondaires : Acoustique - Composants du projet liés : Plancher