Dispositif | Vitrages et acoustique

Concevoir

Points d'attention pour le projet

Il ne suffit pas de choisir le type de vitrage adéquat. Comme indiqué ci-dessus, le placement d'un vitrage acoustique plus performant n'a aucune utilité tant que subsistent d'autres points faibles, par exemple une mauvaise étanchéité à l'air au niveau des joints des menuiseries, des menuiseries qui affichent de faibles performances en matière d'isolation acoustique, des grilles de ventilation dépourvues d'isolation acoustique, etc.

Influence des menuiseries

Le châssis peut influencer les performances acoustiques de la fenêtre complète. Plus la fenêtre est petite, plus l'impact du châssis est important.

Quelques recommandations d'ordre général :

  • La surface du châssis doit représenter moins de 30 % de la surface de la fenêtre complète.
  • Un châssis en bois doit avoir une épaisseur d'au moins 60 mm (jusqu'à un indice Rw de 35 dB) ou 75 mm (jusqu'à un indice Rw de 40 dB).
  • Les profilés en aluminium (sans rupture thermique) peuvent être utilisés jusqu'à un indice Rw de 35 dB maximum. Une rupture thermique permet également d'obtenir une meilleure isolation acoustique.
  • Les profilés en PVC doivent être renforcés par des lattes métalliques en cas d'isolation acoustique d'un indice Rw de plus de 35 dB.

Influence de l'étanchéité à l'air

Quel que soit le cas de figure, le châssis doit posséder une bonne étanchéité à l'air (voir dossier Améliorer l'étanchéité à l'air) afin d'obtenir de bonnes performances acoustiques. Des problèmes risquent de se poser au niveau du joint entre le verre et le châssis ou entre les profilés. Dans ce cadre, il convient de tenir compte des points suivants :

  • Il faut prévoir plusieurs joints successifs. Ces joints doivent être souples, avoir de préférence un profil à lèvre et être appliqués en continu tout autour du châssis.
  • Le joint doit être compressé de manière régulière sur tout le pourtour de l'élément ouvrant lorsque cet élément est fermé. Une fermeture multipoints permet de remplir cette condition.
  • Le joint entre le mur et la menuiserie est totalement étanche, l'ouverture entre le gros œuvre et la menuiserie devant être aussi réduite que possible et être remplie sur toute la largeur, la hauteur et la profondeur du joint avec un matériau qui permet d'obtenir les performances acoustiques souhaitées, par exemple une laine minérale compressée ou un isolant projeté.

Différences entre conditions de laboratoire et conditions réelles

L'isolation acoustique indiquée dans les informations sur le produit a été testée en laboratoire dans des conditions spécifiques. Si un vitrage placé sur le site présente des dimensions supérieures à celles du vitrage utilisé en laboratoire, l'isolation acoustique réelle sera légèrement inférieure à celle mesurée en laboratoire. Il sera alors nécessaire de viser ou non une isolation acoustique supérieure en fonction de la taille du vitrage :

  • Vitrage = 2,7 m² : correction non nécessaire
  • Vitrage > 2,7 m² et = 3,6 m² : choisir un verre offrant une meilleure isolation acoustique (+1 dB)
  • Vitrage > 3,6 m² et = 4,6 m² : choisir un verre offrant une meilleure isolation acoustique (+2 dB)
  • Vitrage > 4,6 m² : choisir un verre offrant une meilleure isolation acoustique (+3 dB)

Par ailleurs, la réalisation en conditions réelles sera toujours moins précise qu'en laboratoire. C'est pourquoi il est recommandé de choisir un verre légèrement plus performant que nécessaire.

Cahier des charges

Le cahier des charges doit imposer les exigences suivantes à l'entrepreneur (en fonction du type de devis) :

  • Critères d'atténuation des bruits aériens (DnT,w (+C)) entre plusieurs espaces ou isolation spécifique de la façade (DA,tr) ;
  • Atténuation des bruits aériens du verre en laboratoire (Rw, Rw + C ou Rw + Ctr) (cf. NBN EN ISO 140-3  Acoustique - Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 3: Mesurage en laboratoire de l'isolation aux bruits aériens des éléments de construction ;
  • Qualité acoustique minimale pour la menuiserie ;
  • Éventuelles caractéristiques supplémentaires de la menuiserie, par ex. fermetures multipoints, type de joints, simple/double frappe, etc.

Normes

Voici les normes à consulter dans la prise en compte des aspects acoustiques des vitrages :

Méthode de mesure sur site :

  • NBN EN ISO 140-5  Acoustique - Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 5 : Mesurages in situ de la transmission des bruits aériens par les éléments de façade et les façades (fenêtre complète en façade)
  • NBN EN ISO 140-4  Acoustique - Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 4 : Mesurage in situ de l'isolement aux bruits aériens entre les pièces (fenêtre complète mur intérieur)

Méthode d'évaluation : NBN EN ISO 717-1  Acoustique - Evaluation de l'isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 1 : Isolement aux bruits aériens

Comparer les mesures aux critères : NBN S-01-400-1 Critères acoustiques pour les immeubles d'habitation

> Vitrage > Mettre en oeuvre

mis à jour le 07/06/2016