MAN08_top

Dossier | Construire réversible et circulaire

Construire réversible et circulaire

© Matt Seymour / unsplash.com

La conception circulaire des bâtiments permet d'envisager le bâtiment comme un élément évoluant dans le temps, avec différentes vies fonctionnelles et matérielles. Les matériaux sont alors considérés comme des ressources, qu'on peut démonter et réutiliser en fin de vie.

Le Guide Bâtiment Durable propose la démarche suivante pour prendre en compte l'économie circulaire dans la conception des bâtiments et de leurs composants :

  • Concevoir un bâtiment flexible et évolutif permettant de répondre à l'évolution des besoins, en évaluant le potentiel d'expansion et en envisageant les possibilités de reconversion ;
  • Concevoir le bâtiment afin de faciliter son entretien et son démontage en matériaux, produits et composants qui peuvent être récupérés sans les endommager et sans endommager les autres parties du bâtiment.
  • Choisir des matériaux adaptés à leur usage et au contexte, ainsi que des techniques constructives réversibles permettant le réemploi des composants en fin de vie ;
  • Organiser la réflexion avec l'ensemble des intervenants dès le début du projet, lors du suivi des travaux et assurer le transfert et le partage de l'information dans le temps.

Contexte

Gestion des ressources et des déchets

Les besoins, usages et fonctions des bâtiments changent rapidement. Les constructions se situent dans l'éphémère, largement en deçà de la durée de vie utile des matériaux qui les composent.  Le modèle industriel linéaire actuel entraine une production de déchets et une utilisation de ressources naturelles importantes.

Les déchets produits par le secteur de la construction à Bruxelles sont envoyés en recyclage, après tri sur chantier. La majorité des déchets sont des déchets inertes, recyclés pour en faire des fondations de route ou de bâtiments (downcycling).

De plus, la région Bruxelloise est dépendante des autres régions et pays pour son approvisionnement en matières premières et produits manufacturés mais aussi pour le traitement de ses déchets. Cette dépendance a des fortes conséquences aux niveaux environnemental, économique et social.

Il est nécessaire d'améliorer la gestion de nos ressources et d'éliminer le concept de déchet.

Considérer le bâti existant comme une ressource

Quelques chiffres, le bâti à Bruxelles c'est :

Le bâti à Bruxelles c’est…

Le bâtiment représente 84% du poids de stock potentiel de matériaux de la région bruxelloise (Source : étude Métabolisme de la Région Bruxelles-Capitale, 2015). Ces 155 192 545 tonnes sont à considérer comme un stock et non comme des déchets. Il est important de tenir compte de ceci lors de la réalisation des nouveaux projets de construction et de rénovation afin de faciliter autant que possible l'accès à cette future ressource. Ce principe est appelé « l'urban mining ».

Que ce soit en vue d'une adaptation, ou d'une déconstruction, la prise en compte des principes d'économie circulaire dans la conception du projet est un critère fondamental permettant de réduire sur le long terme les impacts sur l'homme et l'environnement mais aussi d'augmenter la qualité d'utilisation des bâtiments et de soutenir une économie durable.

Composition des déchets de constructions et de démolition  en Région Bruxelles-Capitale (2014)

La question des déchets du secteur de la construction et de leur réutilisation concrète est abordé dans d'autres dossiers du Guide :

La nécessité d'une économie circulaire

Le modèle économique actuel considère, à tort, les matières premières comme inépuisables. Leurs impacts, de l'extraction à l'élimination, sont pourtant majeurs pour l'environnement (dépense d'énergie, pollution, etc.). Il est indispensable de changer de paradigme au profit d'un système circulaire.

Economie linéaire

Source « Constat et perspectives : vers l'économie circulaire ».

Avec un modèle circulaire on privilégie la conception circulaire et réversible, la maintenance du bâti, au réemploi, lui-même privilégié à la refabrication et au recyclage et uniquement, en dernier recours l'élimination. Il faut donc concevoir des bâtiments qui permettent de s'adapter à de nouveaux usages tout en limitant l'impact environnemental de ces transformations.

Economie circulaire

Source « Constat et perspectives : vers l'économie circulaire ».

Adaptable et flexible, le bâti doit être pensé dès sa conception pour permettre une déconstruction et un réemploi aisée des différents matériaux.

Le modèle circulaire permet également d'augmenter la part des actions réalisées sur le territoire bruxellois, ce qui diminue sa dépendance à l'extérieur et permet la création d'emploi.

Pour résumer, l'économie circulaire vise à :

  • Réduire l'utilisation de ressources naturelles ;
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à l'extraction des ressources et à la production des matériaux
  • Réduire la production de déchets;

Pour ce faire, il convient de :

  • Réutiliser et valoriser l'existant ;
  • Anticiper les besoins futurs pour minimiser la production des futurs déchets ;
  • Favoriser le triage (du chantier à l'utilisation finale).

Démarche

La prise en compte de l'économie circulaire se fait en rénovation ainsi que pour les nouvelles constructions.

Il est recommandé de suivre la démarche du Vademecum bâtiments circulaires à savoir :

Si un bâtiment existe sur le terrain (rénovation) :

  1. Programmation circulaire

    Choisir l'endroit où installer le projet en fonction du programme avec une vision sur plusieurs cycles de vie du bâti.

  2. Inventaires des ressources et des déchets

    Prendre connaissance en détails de la situation existante, chiffrer, quantifier pour évaluer, diagnostiquer et installer une stratégie d'économie circulaire complète.

    Pour en savoir plus, consultez la page | Etudes préalables: Etablir un inventaire du site et  consultez le dispositif | plan de gestion des déchets de chantier

  3. Maintien de l'existant

    Maintenir le plus longtemps possible en place les ressources existantes.

  4. Déconstruction / désassemblage

    Tirer le meilleur parti des composants et matériaux du bâti existant grâce à la déconstruction et à la réutilisation.

    Pour en savoir plus, consultez le dossier | le cycle de vie de la matière, analyse, sources d'information et outils d'aide au choix. Page | concevoir pour déconstruire, démanteler, demonter (design for deconstruction)

    En savoir plus sur les filières de réemploi

  5. Réemploi sur site

    Démonter les éléments existants et les intégrer dans le nouveau projet.

    Pour en savoir plus, consultez les dossiers Réemploi et Recycler les matériaux et déchets, si possible in situ

  6. En dernier recours uniquement : Démolition

Si le terrain est vierge (bâtiment neuf) :

  1. Conception réversible (spatiale, technique)

    Concevoir le bâtiment de manière à ce qu'il soit adaptable, transformable et démontable. Cette étape peut également convenir pour les rénovations.

    Pour en savoir plus, consultez la partie conception réversible plus loin dans ce dossier.

  2. Choix des matériaux et ressources (intégration d'éléments de réemploi) 

    Prescrire et mettre en œuvre des matériaux de réemploi.

    Pour en savoir plus, consultez la partie choix des matériaux de ce dossier.

  3. Choix des matériaux et produits neufs

    Privilégier une consommation sobre et intelligente de matériaux en sélectionnant les matériaux ayant un impact minimal tenant compte du cycle de vie et de leur récupération en fin de vie.

    Pour en savoir plus, consultez la partie choix des matériaux de ce dossier.

  4. Gestion des données

    Documenter les produits/matériaux mis en œuvre et faire en sorte de conserver les données afin de faciliter la maintenance, la réparation et le réemploi futur des éléments.

    Pour en savoir plus, consultez le dispositif | BIM , le dispositif | Passeport matériaux et le dispositif | Dossier d'intervention ultérieure (DIU).

  5. Préparation à l'exploitation et à la maintenance

    Pour en savoir plus, consultez le dispositif | maintenance

  6. Mise à jour des données et des inventaires

Refermer la boucle des matières et anticiper la future rénovation, réaffectation, déconstruction.

... et le cycle peut repartir...

Démarche du vademecum bâtiment circulaire pour intégrer l’économie circulaire dans les projets de rénovation ou nouvelle construction.

Démarche du vademecum bâtiment circulaire pour intégrer l'économie circulaire dans les projets de rénovation ou nouvelle construction.

L'objectif est d'offrir au bâtiment et à ses composants un prolongement de cycle d'utilisation.

La réflexion doit se faire à toutes les échelles :

  • Au niveau du bâtiment : réversibilité et flexibilité du bâtiment et de ses fonctions ;
  • Au niveau des composants : en favorisant la réutilisation des éléments complexes en l'état ou en les modifiants ;
  • Au niveau des matériaux : choix des matériaux valorisant la capacité de désassemblage et de traitement ou reconversion.

Notions et indicateurs

mis à jour le 02/06/2016

N° de Code : G_MAN08 - Thématiques : Gestion du projet, chantier, bâtiment - Thématiques secondaires : Déchets | Economie circulaire Réemploi