WEL06 - Bipolaire_top

Dispositif | Coupure bipolaire et champs électromagnétiques

Coupure bipolaire et champs électromagnétiques

© Kazarlenya / Shutterstock.com

Un dispositif de coupure bipolaire permet d'interrompre la propagation des champs électriques en stoppant la continuité d'un circuit qui n'est plus en charge. Cette coupure est soit manuelle, soit automatique. Dans les deux cas, il est essentiel de prévoir une interruption des deux pôles : soit les deux phases, soit la phase et le neutre, suivant la configuration de l'installation.

Le principe de la coupure bipolaire pour limiter les pollutions électromagnétiques s'applique lorsqu'il n'est pas possible d'adopter une stratégie d'éloignement ou de blindage. Il est donc également tout indiqué lorsque l'on doit reprendre des circuits existants, sans possibilité d'en modifier la localisation ou le blindage.

Chaque dispositif comporte des avantages et des inconvénients. Leur utilisation dépendra du niveau d'intervention sur l'installation (remplacement ou non). Les interrupteurs bipolaires sont toujours recommandés (télérupteurs si plus de deux points de commande). Les interrupteurs automatique de champ IAC sont indiqués comme moyen curatif sur des circuits existants. La domotique doit davantage se penser en amont, et ne s'applique que pour un circuit intégralement neuf. Les deux solutions peuvent s'envisager lorsqu'il est nécessaire de passer par des zones sensibles ou dans le cas des constructions à ossature bois ou des cloisons légères sans possibilité de blindage. Ils peuvent également être utilisés dans le cas où des occupants sont (hyper)sensibles.

Les dispositifs sont polyvalents. Il est cependant inutile d'équiper l'ensemble d'un bâtiment professionnel au moyen d'IAC, étant donné que ceux-ci ne produisent leurs effets que lorsque les circuits sont complètement inactifs, c'est-à-dire avec aucun récepteur allumé. En revanche, les interrupteurs / télérupteurs bipolaires restent pertinents pour limiter l'exposition en l'absence d'éclairage artificiel, quel que soit le type de bâtiment.

Avant toute chose, il convient de respecter scrupuleusement les dispositions du réglement général des installations électriques RGIE en matière de protection contre les surtensions.

Interrupteur bipolaire

01

(Source : Niko )

Il s'agit d'un interrupteur (en général mural) qui commande soit un seul récepteur (point lumineux ou prise) soit un ensemble de récepteurs (exemple : un interrupteur unique commande les prises et les luminaires d'une salle de bain).

Contrairement à l'interrupteur simple unipolaire, il coupe les deux fils simultanément (fil d'alimentation et fil neutre). Le champ électrique est complètement arrêté à partir de cet interrupteur.

Interrupteur simple : le circuit reste source d'un champ électrique

02

Interrupteur bipolaire : le circuit est complètement déconnecté du réseau et ne crée plus de champ électrique

03

Avantages et inconvénients des interrupteurs bipolaires

Avantages

Inconvénients

  • Mise en œuvre très simple

  • Surcoût très faible par rapport à solution unipolaire

  • Obligatoire pour les circuits d'éclairage extérieurs

  • Effet uniquement en aval (le champ électrique se propage en amont jusqu'à l'interrupteur).

  • Essentiellement pour l'éclairage (possible pour circuit prise mais usage moins confortable).

  • Ne fonctionne pas avec un inverseur (points d'allumage multiples)

  • sont à appliquer également avec fil neutre, car il n'y a aucune garantie que celui-ci draine suffisamment les charges vers la terre ;

  • sont recommandés pour les lampes de chevets, lampadaires, etc.

Le coût d'un interrupteur bipolaire se situe entre 10 et 15 €.

Prises, cordons et multiprises bipolaires

Prise bipolaire

04    05

(Source : puremaison.fr )

Ces dispositifs sont basés sur le même principe que les interrupteurs bipolaires, mais sont ici amovibles. Il s'agit d'une solution de coupure bipolaire quand on ne peut pas intervenir sur l'interrupteur mural. Ils se placent sur une prise existante en amont du récepteur (appareil électroménager, téléphone, luminaire, etc.). Il est important de bien vérifier le caractère bipolaire de ces éléments : il s'agit de produits spécifiques peu courants.

La plupart des multiprises présentes sur le marché sont équipées d'interrupteurs bipolaires.

Multiprise bipolaire

06

 (Source : La maison électrique )

Télérupteur bipolaire

07

(Source : Legrand )

Un télérupteur est un dispositif à placer dans le tableau électrique. Il permet de commander un ou plusieurs récepteur(s) à partir de plusieurs points de commande différents et est surtout indiqué dès qu'il y en a plus de deux (exemple : l'éclairage d'un escalier, d'un hall). En éteignant un point lumineux, on active en même temps la coupure bipolaire. Le télérupteur fonctionne donc comme un interrupteur : il est actionné par un « circuit de commande » reliant un ensemble de boutons poussoirs et il active un « circuit de puissance », reliant la/les charge(s) à piloter (en général de l'éclairage mais parfois aussi des prises).

Le télérupteur bipolaire coupe les deux phases du circuit de puissance, ce qui permet de jouer le même rôle qu'un interrupteur bipolaire, toutefois dans une configuration plus complexe.

Avantages et inconvénients des télérupteurs bipolaires

Avantages

Inconvénients

  • Permet d'agir en amont, en travaillant en très basse tension

  • Alternative pour éclairage à points d'allumage multiples (hall, etc.)

  • Permet d'ajouter un point de commande supplémentaire sur un circuit (bouton poussoir)

  • Coût plus élevé qu'un simple interrupteur

  • Si utilisé avecun transformateur, augmentation du champ magnétique au niveau du tableau

  • Nécessaire de prévoir à la conception (un câblage versle tableau)

  • Essentiellement pour l'éclairage (possible pour un circuit prise mais l'usage est moins confortable car un bouton de commande est nécessaire)

  • Attention à l'utilisation de transfos qui génèrent des champs magnétiques : veiller à l'éloignement du tableau ;

  • Le circuit de commande peut être alimenté en 230 V ou en TBT (12 ou 24 V classiquement). Si on opte pour une commande en 230 V, la protection ne joue que sur le circuit de puissance, lorsque celui-ci est mis hors tension par le télérupteur bipolaire ;

  • Il est conseillé de prévoir une section de fil du circuit de commande suffisante à une éventuelle conversion ultérieure en 230 V. En cas d'utilisation d'un bus, ceci n'est évidemment plus possible.

Le coût d'un télérupteur se situe entre 25 et 40 €.

Interrupteur automatique de champ (IAC)

Interrupteur automatique de champ

08

(Source : Gigahertz-solutions )

Il s'agit d'un dispositif qui détecte l'absence de consommation de courant sur ce circuit et coupe celui-ci automatiquement.

Il est installé sur le tableau électrique au départ du circuit. En pratique, une tension de veille, beaucoup plus faible et continue est maintenue sur le circuit.

Il convient de sélectionner un IAC à coupure bipolaire.

Avantages et inconvénients des interrupteurs automatiques de champ

Avantages

Inconvénients

  • Permet d'agir en curatif sur un circuit existant

  • Permet de protéger également les circuits de prises

  • Coût : un IAC par circuit

  • Ne fonctionne pas sur un circuit avec des appareils en veille (réveil etc.)

  • Dysfonctionnements possibles avec certaines ampoules économiques

Les interrupteurs automatiques de champ sont inopérants s'il reste une charge active : attention aux appareils en veille et également à certaines ampoules économiques dont le ballast perturbe le fonctionnement du dispositif (une petite charge est maintenue sous la faible tension de veille).

Il est nécessaire de prévoir un espace suffisant dans le coffret (2 emplacements DIN supplémentaires par circuit). Un IAC doit être prévu par circuit à protéger, intercalé entre le disjoncteur et la charge.

Schéma de câblage d'un IAC

09

(source : PSO Energotique )

Des exemples de fiches techniques relatives aux IAC peuvent être consultées sur les sites de fabricants suivants :

Le coût d'un interrupteur automatique de champ se situe entre 120 et 200 € l'unité.

Module domotique

10

(Source : PSO Energotique )

Dispositif intégrant plusieurs relais de commande actionnant plusieurs circuits de puissance. Il agit comme autant de télérupteurs que de circuits activés.

Le circuit de commande peut fonctionner en TBT (très basse tension) (12 ou 24 V, continu), ce qui limite les champs électriques dans l'habitation.

Il se place généralement dans le tableau de puissance. Il convient de sélectionner un module à coupure bipolaire pour les circuits de puissance.

Avantages et inconvénients du module domotique

Avantages

Inconvénients

  • Remplace plusieurs télérupteurs (possibilité de réduction de coûts, place disponible).

  • Autre philosophie d'installation : à prévoir lors de la phase de conception. Pas toujours applicables pour les circuits de prise.

Les points d'attention sont les suivants :

  • Attention à l'utilisation de transfos qui génèrent des champs magnétiques : veiller à l'éloignement du tableau ;

  • Le circuit de commande peut être alimenté en 230 V ou en TBT (12 ou 24 V classiquement). Si on opte pour une commande en 230 V, la protection ne joue que sur le circuit de puissance, lorsque celui-ci est mis hors tension par le télérupteur bipolaire ;

  • Il est conseillé de prévoir une section de fil du circuit de commande suffisante à une éventuelle conversion ultérieure en 230 V. En cas d'utilisation d'un bus, ceci n'est évidemment plus possible.

> Vue d'ensemble des dispositifs

mis à jour le 20/10/2016

N° de Code : G_WEL06 - Thématiques : Bien-être, confort et santé - Thématiques secondaires : Pollution intérieure - Composants du projet liés : Eclairage | Electricité