ENE04 - Etancheite chassis_top

Dispositif | Etanchéité à l'air des châssis de fenêtre

Etanchéité à l'air des châssis de fenêtre

(Source: zlikovec / Shutterstock.com)

L'étanchéité à l'air des châssis de fenêtres doit être garantie tant au niveau du châssis lui-même que des raccords entre celui-ci et la paroi du bâtiment dans laquelle il s'insère. Outre ces aspects, ce dispositif aborde également la conception de certains détails.

Quelles sont les fuites d'air potentielles au niveau d'un châssis ?

Durant l'assemblage et la mise en œuvre sur chantier du châssis de fenêtre, certaines malfaçons peuvent engendrer des fuites dans celui-ci. A cause de la différence de pression entre l'environnement intérieur et extérieur, même un tout petit trou peut engendrer un grand inconfort.

Les points faibles de l'étanchéité à l'air et à l'eau se situent principalement au niveau des raccords :

  • dormant-mur,
  • dormant-seuil,
  • dormant-linteau,
  • ouvrant-dormant,
  • points de fermetures.

Plusieurs sources de percements sont possibles :

  • pendant la fabrication du châssis,
  • sur chantier.

Des exemples sont listés ci-dessous.

Pendant la fabrication et l'assemblage du châssis

  • Percements (involontaires) dans le châssis, consistant, par exemple, en une erreur dans le percement du drainage

image02

Percement involontaires dans le châssis (Source :  Energie+ )

  • Assemblage des profilés du châssis : emboitement du montant et traverses

Certains profilés de châssis nécessitent un processus de fabrication bien précis pour rendre étanche l'emboitement de l'angle. Il est possible qu'un défaut de fabrication se soit produit et que de l'air passe néanmoins. Un test peut être fait pour vérifier la qualité du châssis : il consiste à présenter, avant finition de l'encadrement, une flamme à proximité du raccord-mur châssis ou à utiliser la paume de la main pour mettre en évidence un éventuel souffle d'air.

image03

Exemple d'un assemblage de coin des profilés de châssis (Source: Chassis-en-bois.fr )

  • Joints

Il est important de s'assurer que le joint entre le châssis et le vitrage et le joint de frappe soient bien continus. Il est en effet possible que, durant l'assemblage ou le transport, une discontinuité (déchirure) se soit créée. Elle peut également se produire durant la pose.

image04

1. Première frappe : étanchéité à l'eau

2. Chambre de décompression

3. Exutoires de drainage

4. Deuxième frappe : étanchéité à l'air

5. Canal de drainage de la feuillure du vitrage

Illustration du joint de frappe (entre dormant et ouvrant) et du joint entre vitrage et châssis (Source: Energie+ )

Durant la phase de chantier

  • Raccord entre mur et châssis

Il est important de s'assurer que le raccord entre le châssis et l'étanchéité du mur soient bien exécutés (voir, ci-dessous, un exemple de treillis à noyer dans l'enduit (raccord humide-sec)).

image05

Raccord étanche entre châssis et mur constructif. (Source : Isoproc, sur le site de la Confédération de la construction de Bruxelles-Capitale  )

Pour plus d'informations, voir le dispositif Réaliser une paroi étanche à l'air et de bons raccords

  • Percements (involontaires) dans le châssis

Ces percements peuvent être causés, par exemple, par un clou trop long qui traverse un châssis en aluminium ou en bois pour fixer le seuil de fenêtre.

image06_fr    image07

Percements involontaires dans le châssis (Sources : Claerhout Aluminium et CSTC )

Après la pose du châssis, le fournisseur ou l'installateur doivent effectuer des réglages pour assurer une fermeture étanche à l'air du châssis. Il est important de s'assurer que le joint entre châssis et vitrage et joint de frappe soient bien continus. Il se peut que durant les travaux de pose, une discontinuité comme, par exemple, une déchirure, se crée.

Au niveau des volets roulants

Pour les volets roulants, il s'agira de :

  • traiter les alimentations électriques ; *** lien sur "alimentations électriques" vers ENE04-D04 ***
  • privilégier la pose du coffre enrouleur entièrement du côté extérieur et au-delà de la barrière étanche ;
  • éviter la manœuvre de l'enroulement par chaîne ou par sangle. En effet, ces deux techniques sont difficilement rendues étanches à l'air puisque le percement de la barrière étanche est soumis à des mouvements. Il est donc préférable de prescrire une manœuvre par manivelle ou par motorisation électrique.

Quels sont les types de connexions étanches à l'air possibles entre la menuiserie et le mur étanche à l'air ?

image08_fr

Illustration de la barrière d'étanchéité au niveau d'une fenêtre en rouge (Source: Séminaire Bâtiment Durable, Bruxelles Environnement )

Pour assurer une étanchéité globale du volume protégé, un principe de base consiste à faire en sorte que l'étanchéité à l'air du châssis soit connectée en continu avec la barrière d' étanchéité à l'air des parois. Il existe pour ce faire plusieurs solutions pérennes et peu coûteuses :

  • étanchéité à l'air par l'intérieur (raccord sec-sec et humide-sec),
  • étanchéité à l'air par l'extérieur (raccord sec-sec).

Raccord d'étanchéité par l'intérieur

Dans quels cas choisir ...
un raccord sec-sec ?un raccord humide-sec ?
  • Jonctions entre châssis bois, alu, PVC, et ossature-bois
  • Jonctions entre charpente et fenêtres de toiture
Jonctions entre châssis bois, alu, PVC, et maçonnerie par un enduit

La membrane étanche à l'air est collée préalablement sur le châssis. Une fois le châssis ancré au mur, l'autre face de la membrane est collée sur ce dernier. Il faut veiller à ce que le mur soit dépoussiéré et que l'adhésif du ruban soit compatible avec le matériau constitutif du mur.

image09

image10

Raccord sec-sec intérieur entre châssis et mur (Source : A2M)

Autre exemple souvent utilisé en ossature bois : un multiplex ou autre élément étanche à l'air fixé sur le châssis . Avec une membrane étanche à l'air qui assure la connexion entre le multiplex et le mur.

La membrane est collée préalablement sur le châssis. Une fois le châssis ancré au mur, l'autre face de la membrane est noyée dans l'enduit. Comme illustré sur la photo ci-dessous, une couche d'enduit est appliquée sur le mur, puis le treillis est posé sur l'enduit et une deuxième couche est ensuite appliquée sur le treillis.

image11

image12

image13

image14

Raccord humide-sec intérieur entre châssis et mur (Source: Isoproc )

Raccord d'étanchéité par l'extérieur

Dans ce cas, la continuité de la barrière d'étanchéité à l'air est assurée par un raccord sec-sec entre le châssis et le mur. Sur la série de photos ci-dessous, on observe que la membrane d'étanchéité à l'air est accrochée à l'extérieur du bâtiment et qu'elle peut s'adapter à des formes complexes.

image15    image16    image17

Raccord sec-sec extérieur entre châssis et mur - Projet Simons (Source : A2M)

Plus d'informations sur ce projet se trouvent dans l'étude de cas Simons

image18

Raccord sec-sec extérieur entre châssis et mur (Source : A2M)

Comment choisir une fenêtre en fonction de son niveau d'étanchéité à l'air ?

La performance intrinsèque des menuiseries extérieures peut être déterminée en laboratoire, en leur associant une classe de performance allant de 0 à 4, la classe 4 étant la plus performante en terme d'étanchéité à l'air.

Pour plus d'informations sur les classes de performance d'étanchéité, voir le site internet du CSTC

Que faire en cas de maintien d'anciens châssis ?

Le maintien d'anciens châssis peut causer des infiltrations. Celles-ci peuvent être dues à un mauvais réglage de la quincaillerie, à un manque d'étanchéité entre le cadre et le vitrage, à des pertes par infiltration au niveau des assemblages,...

Mais il est possible dans plusieurs situations de garder les châssis existants, en effet, deux méthodes existent :

  • la rénovation des châssis et la réfection des joints d'étanchéité,

Pour plus d'informations sur le maintien de châssis existants, voir Dispositif | Chassis existant et nouveau double vitrage et Dispositif |Restauration du châssis existant

  • un dédoublement des châssis par l'intérieur.

Pour plus d'informations sur cette méthode, voir Dispositif | Intégration d'un double châssis intérieur

Pourquoi rajouter des grilles de ventilation tout en étanchéifiant à l'air les châssis ?

Il peut paraître contreproductif de placer des joints pour étanchéifier les châssis et, simultanément, de placer des grilles de ventilation dans le même châssis. C'est pourtant la bonne manière de faire avec un système de ventilation A ou C (amenée de ventilation naturelle) car les grilles permettent de maîtriser le débit d'air qui transite par l'enveloppe du bâtiment , nécessaire à la ventilation hygiénique des locaux.

Pour un aperçu des différents systèmes de ventilation, voir Dossier | Concevoir un système de ventilation énergétiquement efficace

Quels sont les points d'attention pour l'étanchéité à l'air des fenêtres ?

  • Si les murs ne sont pas étanches à l'air , un niveau d'étanchéité à l'air élevé des fenêtres est tout de même recommandé. Ceci se traduit par un meilleur confort thermique intérieur (pas de courants d'airs) et une isolation acoustique améliorée. Dans une phase ultérieure, les murs pourront être rénovés afin de garantir une performance homogène en termes d'étanchéité à l'air. Le système de ventilation sera alors lui aussi adapté pour permettre un renouvellement d'air suffisant dans le bâtiment.
  • La tablette du seuil doit être étanche à l'air ou bien l'enduit doit être continu sous la tablette. Ne pas oublier le 4 ème côté lorsque l'on enduit.

image19

Enduisage des allèges (Source: CSTC )

  • Dès la conception du châssis, il faut définir le type de grille de ventilation et sa position au sein du châssis. On veillera à choisir un dispositif compatible avec le niveau d'isolation thermique et acoustique du reste de la fenêtre.
  • Le raccord du châssis à la maçonnerie doit être soigné , de façon à assurer la continuité et le même degré d'isolation au sein de la façade.
  • Créer des angles vifs avec les membranes fixées au châssis pour mieux épouser la forme du support et permettre une bonne finition.

image20

Angles vifs de la membrane d'étanchéité à l'air (Source : Isoproc )

  • Dans le cas d'un raccord sec-sec, il est important de bien phaser les travaux : ne pas fixer le châssis avant d'avoir posé l'enduit sous le treillis, en dépit de quoi l'étanchéité à l'air sera compromise.
  • Les fenêtres coulissantes et oscillo-battantes sont parfois moins étanches à l'air, dans le cas de brosses qui ne permettent pas une étanchéité à l'air continue.
  • Le maitre d'ouvrage ne doit pas hésiter à être présent durant les travaux afin de s'assurer de la bonne exécution des ouvrages.

Pour plus d'informations, voir dispositif Etancheite à l'air des portes extérieures

La vidéo suivante identifie des points d'attention quant à l'étanchéité à l'air au niveau des châssis de fenêtres dans le cas d'une isolation par l'extérieure sur un mur en brique.

Etanchéité à l'air : Pose d'une fenêtre, mur en brique avec isolation extérieure

Source: ConClip

mis à jour le 06/11/2017

N° de Code : G_ENE04 - Thématiques : Energie - Thématiques secondaires : Chantier | Etanchéité à l'air - Composants du projet liés : Ventilation | Mur extérieur | Menuiserie extérieure