image_test

Glossaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V Z
Cadre bâti

Ensemble de constructions, qu'il s'agisse d'établissements publics ou d'habitations individuelles ou collectives


Cage de Faraday

Enceinte en aluminium conductrice reliée à la terre de façon à maintenir son potentiel fixe, utilisée pour protéger des nuisances électriques ou électromagnétiques extérieures et pour faire des mesures précises en électronique, électricité ou sur les ondes électromagnétiques.

lire la suite

Capacité d'infiltration du sol

Débit d'infiltration d'un sol par unité de surface exprimé en [mm/h] ou [m/s]. Ce paramètre décroit avec l'augmentation de la teneur en eau du sol jusqu'à tendre vers la valeur de la conductivité hydraulique du sol.


Capacité thermique

Quantité de chaleur nécessaire pour élever d'un degré la température d'un m³ de matériau, exprimée en [J/(m³.K)]


Capacité thermique effective

La capacité thermique effective ou l'inertie thermique est la capacité physique d'une construction à  stocker de la chaleur et à la restituer progressivement. Elle induit un déphasage entre apport de chaleur et utilisation de celle-ci pour chauffer l'unité.


Capacité thermique volumique

Aptitude d'un volume de matériau à stocker la chaleur thermique. Symbolisée par c ou C, cette valeur est le produit de la chaleur spécifique (c) et de la densité du matériau. Elle s'exprime en Wh/m³.K ou en J/m³.K. Plus la valeur est élevée, plus le volume de matériau a la capacité de stocker la chaleur.


Capteur photovoltaïque

Dispositif destiné à absorber le rayonnement solaire et à le transformer en électricité au moyen de cellules photovoltaïques.


Capteur solaire

Dispositif destiné à absorber le rayonnement solaire et à transmettre la chaleur absorbée à un fluide caloporteur qui fournira une partie du chauffage et/ou de l'eau chaude sanitaire.


Carbonatation partielle

Voir: Bois rétifié.


Cave PEB

Ensemble des espaces qui se trouvent en partie ou totalement en dessous du niveau du sol et dont au moins 70% des parois extérieures sont en contact avec le sol. Ces espaces peuvent être chauffés ou non.


Cellule crépusculaire 

Capteur régulant l'allumage et l'intensité lumineuse de l'éclairage artificiel en fonction du niveau d'éclairement extérieur.


CEN/TC 350

Groupe de travail du Comité Européen de Normalisation, Technical Committee 350, mandaté par la Commission européenne.

lire la suite

Certificat Belgaqua

Agréation de matériaux en contact avec l'eau potable et l'eau destinée à la production d'eau potable, ou plus généralement de produits de construction destinés à être mis en contact avec l'eau potable, ainsi que ceux en contact avec l'eau dans les installations de production et de traitement des eaux destinées à leur potabilisation.


Certificateur PEB

Une personne physique ou morale agréée pour délivrer les certificats PEB ou les certificats PEB bâtiment public.


Certificat PEB

Document qui présente les indicateurs de performance énergétique d'une unité PEB sous forme numérique, alphabétique et graphique.

lire la suite

Certificats verts

Mécanisme d'incitation à la production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelable (photovoltaïque, éolienne, cogénération).

lire la suite


Chaleur spécifique

Capacité d'un matériau à emmagasiner la chaleur en fonction de son poids, exprimée en [J/(kg.K)]. Plus cette valeur est élevée, plus le matériau sera capable de stocker de la chaleur. On parle aussi de capacité thermique massique.


Chambre de qualité

Comité d'accompagnement d'un projet de construction, mis en place pour stimuler une démarche de qualité en phase d'élaboration. Il est constitué d'experts externes au projet proposant un regard critique et une expertise en matière architecturale, urbanistique, technique et environnementale.


Champ électrique

Effet d'attraction ou de répulsion exercé par une charge électrique sur une autre, mesuré en [V/m]. Plus la tension d'alimentation d'un appareil est grande, plus le champ électrique qui en résulte est intense.

lire la suite

Champ magnétique

Champ de force résultant du déplacement de charges électriques capable de dévier la trajectoire de particules chargées, mesuré en [Ampère/mètre] . Plus l'intensité du courant est forte, plus le champ d'induction magnétique est fort. On mesure la densité de flux ou induction magnétique exprimée en [T] ou en [G] (1 mG = 0.1µT).

lire la suite

Champs électromagnétique

Le champ électrique et le champ magnétique constituent un ensemble appelé champ électromagnétique (ou onde électromagnétique) d'une certaine longueur d'onde. Présents partout dans notre environnement, certains sont naturels, comme le champ électrique qui peut se former quand il y a de l'orage, ou le champ magnétique autour de la Terre, qui dirige l'aiguille des boussoles. D'autres sont créés artificiellement par l'activité humaine. Les champs électromagnétiques se propagent sous forme d'ondes. Cette propagation est appelée rayonnement.


Charges thermiques

Chaleur produite dans le bâtiment. On distingue les sources internes (liées aux occupants, à l'éclairage et à l'appareillage électrique) de la source externe qu'est le soleil dont le rayonnement pénètre dans le bâtiment à travers son enveloppe.


Charte environnementale

Document de référence reprenant la stratégie durable du chantier, qui liste les mesures permettant d'atteindre les objectifs environnementaux fixés.

lire la suite

Chaudière

Générateur de chaleur composé d'un brûleur et d'un échangeur (corps de chaudière) destiné à transmettre à un fluide, la chaleur libérée par la combustion.


Chauffage central

Système de chauffage où un fluide caloporteur transporte la chaleur produite à plus d'un espace à l'intérieur du volume protégé. Par exemple une pompe à chaleur connectée à un plancher chauffant ou une chaudière gaz connectée à des radiateurs, batteries chaudes, planchers chauffants,...


Chauffage local

Système de chauffage qui émet de la chaleur dans le local où elle est produite. Par exemple poêle à bois, convecteur électrique,...


Classe d'étanchéité à l'air

Niveau maximum de fuite d'air du réseau de ventilation sous des conditions de test spécifiées, exprimés en [ l.m²/s.].

lire la suite

Classe de confort

Paramètres relatifs à l'ambiance intérieure qui influent sur la performance énergétique des bâtiments selon la norme NBN EN 15251 (2007).

lire la suite

Classe de filtrage des filtres à air

Catégorie de performance de filtres selon leur capacité à arrêter des particules de plus en plus petites, en fonction les caractéristiques de l'air entrant (température et humidité, teneur en poussières, granulométrie des poussières, nature et structure physique des poussières).

lire la suite

Classe énergétique

La méthode de calcul pour les bâtiments/logements tient compte de: la ventilation et étanchéité à l'air, niveau d'isolation thermque du bâtiment, apports solaires, gains internes, rendement des systèmes de chauffage, refroidissement , production d'eau chaude sanitaire et l'utilisation des resources d'énergie renouvelable. Sur base de ces caractéristiques, le bâtiment est classé sur une échelle allant de A (très econome) à G (très énergivore).


Cloison légère

Paroi verticale non-portante résultant d'un assemblage de différents matériaux (structure, éléments plans et matelas isolant). Rapide à installer et flexible, elle est cependant peu efficace en termes thermique et acoustique.


Cloison lourde

Paroi réalisée à partir d'éléments assemblés ou collés, à l'aide de mortier. Son poids est un atout pour assurer le confort thermique, voire hygrométrique, des espaces intérieurs.


Cloison siphoïde

Ouvrage intégré à un dispositif de gestion des eaux, obstruant l'écoulement de l'eau par le haut, l'obligeant à s'écouler en siphon par en dessous.

lire la suite

CoBrACE

Le 2 mai 2013, la Région de Bruxelles-Capitale adopte une nouvelle ordonnance intégrant l'ensemble des mesures à respecter en matière de qualité de l'air, de climat, et de maîtrise de la consommation énergétique appelée l'Ordonnance portant le Code Bruxellois de l'Air, du Climat et de la maîtrise de l'Energie ou, de manière abrégée, "CoBrACE". Ce texte réglementaire inclut et modifie l'Ordonnance PEB selon la Directive 2010/31/EU. La partie Travaux PEB de ce texte entre en vigueur pour les projets dont la demande de permis d'urbanisme est déposée à partir du 1/1/2015.


Code bruxellois de l'aménagement du territoire (CoBAT) 

Base juridique de l'urbanisme en Région de Bruxelles-Capitale, il régit les grands mécanismes de l'aménagement du territoire bruxellois. Publié au Moniteur belge du 26 mai 2004, il est entré en vigueur le 5 juin 2004.

lire la suite

Code couleur de l'éclairage 

Caractérise les lampes par un code à 3 chiffres où le premier chiffre renvoie à l'indice de rendu de couleur de la lampe et les deux suivants à la température de couleur, liée à la répartition spectrale.


Codes flux

Les codes flux sont l'image de la distribution lumineuse d'un luminaire. Ils sont déterminés sur base des valeurs FC1, FC2, FC3, FC4, F et PHIS.


Coefficient d'absorption acoustique

Grandeur associée à la capacité d'un revêtement  à absorber l'énergie d'une onde sonore. Ce chiffre varie de 0 à 1. Plus il est grand, plus le matériau est absorbant.

lire la suite


Coefficient d'absorption solaire

Capacité d'une surface à absorber l'énergie radiante incidente, exprimée par un nombre compris entre 0 et 1. Le solde du rayonnement solaire est soit réfléchi et diffusé, soit transmis dans le cas d'un matériau transparent.

lire la suite

Coefficient d'imperméabilisation de la parcelle

Rapport entre la surface imperméabilisée équivalente et la surface totale de la parcelle, en tenant compte de l'ensemble des surfaces imperméabilisées (toitures et aménagements des voiries, des parkings, des accès et des abords).


Coefficient de conductivité thermique

(ou λ) Grandeur physique caractérisant le comportement des matériaux lors du transfert thermique par conduction. Notée λ, cette constante représente l'énergie (quantité de chaleur) transférée par unité de surface et de temps sous un gradient de température de 1 degré par mètre. Elle s'exprime en [W/m.K]


Coefficient de performance

Intervient dans le calcul de la performance d'une pompe à chaleur. C'est le rapport entre la puissance de chauffe et la puissance électrique consommée pour une pompe à chaleur à un régime de températures donné.


Coefficient de potentiel de biodiversité par surface (CBS+)

Coefficient décrivant la proportion des surfaces favorables à la biodiversité par rapport à la surface totale de la parcelle.

lire la suite

Coefficient de réflexion

Quantité d'énergie lumineuse en [%] réfléchie par une surface par rapport à celle qu'elle reçoit. Plus ce facteur est élevé, plus la lumière reflétée est importante.


Coefficient de résistance à la diffusion de la vapeur (µ)

Détermine la perméabilité d'un matériau à la vapeur d'eau comparée à l'air. Plus la valeur µ est élevée, plus la résistance est grande. On désigne habituellement la résistance à la diffusion de vapeur d'une couche de matériau par la valeur Sd, mesurée en [m] et calculée à partir du produit de la perméabilité du matériau par l'épaisseur de la couche de matériau.

lire la suite

Coefficient de ruissellement

Rapport entre la hauteur d'eau ruisselée à la sortie d'une surface considérée dite pluie nette et la hauteur d'eau précipitée dite pluie brute.


Coefficient de transmission lumineux

Fraction en [%] du rayonnement solaire visible transmise par le vitrage, une partie de la lumière étant réfléchie vers l'extérieur et une autre étant absorbée par le matériau.

lire la suite

Coefficient de transmission solaire

Fraction de rayonnement solaire incident pénétrant dans l'ambiance intérieure sous forme de chaleur à travers un vitrage, exprimée en [%] par le facteur g. Celui-ci prend en compte le rayonnement solaire direct et le rayonnement absorbé par le vitrage puis réémis vers l'intérieur sous forme de chaleur.

lire la suite

Coefficient de transmission thermique

Le coefficient de transmision thermique (ou valeur U) [W/m² K] représente la quantité de chaleur, en régime stationnaire, qui traverse un élément de construction par unité de surface, par unité de temps et par la différence de température entre l'environnement intérieur et extérieur des deux côtés de l'élément de construction concerné.

lire la suite

Coefficient de transmission thermique linéique

La performance thermique d'un nœud constructif linéaire est caractérisée par un coefficient de transmission thermique linéique Ψe (exprimé en W/mK). Ce coefficient de transmission thermique linéique caractérise le supplément qui doit être ajouté à la part unidimensionnelle de transfert de chaleur à travers les parois qui a été calculé à partir des valeurs U. Notons que dans le cas d'un nœud constructif très bien conçu ce coefficient peut devenir négatif si l'élément transmet finalement moins de chaleur que le modèle unidimensionnel de référence.


Coefficient de transmission thermique ponctuel

La performance thermique d'un nœud constructif ponctuel est caractérisée par un coefficient de transmission thermique ponctuel χe (exprimé en W/K). Ce coefficient de transmission thermique ponctuel caractérise le supplément (positif ou négatif) qui doit être ajouté à la part unidimensionnelle de transfert de chaleur à travers les parois qui a été calculé à partir des valeurs U.


Cogénération

Cogénération de qualité : transformation simultanée de combustibles primaires en énergie mécanique ou électrique et thermique, qui répond aux critères définis conformément à l'article 16 de l'ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l'organisation du marché de l'électricité en Région de Bruxelles-Capitale. La chaleur récupérée permet un gain en énergie primaire qui s'accompagne généralement d'une réduction sensible de certaines émissions polluantes.


Commissioning

Ensemble des processus visant à s'assurer que les fonctionnalités effectives des équipements et leur performance énergétique correspondent à ce qui a été conçu en base.

lire la suite

Compacité

La compacité (C) [m] est le rapport entre le volume et la surface totale de déperdition thermique de l'unité PEB.


Composés Organiques Volatils

Substances organiques, d'origine naturelle ou pétrochimique ayant une grande volatilité, ce qui leur permet de se déplacer dans l'atmosphère. Leur inhalation peut avoir un impact négatif sur la santé.

lire la suite

Compression

Contrainte mécanique équivalente à l'action d'une force qui exerce une pression à chaque extrémité d'un cylindre ou d'une poutre rectiligne


Computational Fluid Dynamics (CFD)

Etude de l'analyse des mouvements d'un fluide par la résolution numérique des équations régissant ce fluide. On parle aussi de Mécanique des Fluides Numérique (MFN). 


Conception en strates

Superposition des éléments de construction en couches ou strates fonctionnelles séparées physiquement. Il s'agit d'un critère de conception essentiel pour une construction dynamique, permettant de passer à travers le cycle de vie des bâtiments sans avoir à changer l'ensemble de la composition. Cette superposition contribue à ce que la performance de chaque strate fonctionnelle soit compatible avec l'évolution des besoins tout au long du cycle de vie des bâtiments.


Conception réversible

Stratégie de conception et de construction qui a pour ambition de réaliser des bâtiments dont les parties suivent des boucles de matériaux et facilitent les modifications du bâtiment et répondent aux besoins changeants des utilisateurs.

lire la suite

Conduction

Mode de transfert de la chaleur provoqué par une différence de température entre deux éléments en contact direct par simple interaction moléculaire. Le flux de chaleur va toujours des zones chaudes vers les zones froides.


Conductivité hydraulique (Ks)

Paramètre représentant la valeur limite de la vitesse d'écoulement, horizontale ou verticale, dans un sol saturé dont le matériau et la granulométrie sont homogènes, exprimé en [mm/h] ou [m/s]. A ne pas confondre avec la capacité d'infiltration, même s'il l'influence. Ce paramètre est utilisé pour dimensionner les ouvrages.


Conductivité thermique (λ)

Grandeur physique caractérisant le comportement des matériaux lors du transfert thermique par conduction, notée λ. Elle représente la quantité de chaleur transférée par unité de surface et de temps, sous un gradient de température de 1 degré pour une épaisseur d'un mètre. Exprimée en [W/m.K]. 


Conseiller PEB

Le conseiller PEB (CPEB) désigne toute personne physique ou morale agréée pour établir la proposition PEB, la notification PEB de début des travaux et la déclaration PEB.


Conseillers PEB

Le conseiller PEB (CPEB) désigne toute personne physique ou morale agréée pour établir la proposition PEB, la notification PEB de début des travaux et la déclaration PEB.


Consommation caractéristique annuelle d'énergie primaire

Consommation d'energie primaire de référence

Consommation d'energie primaire de référence: il s'agit de la consommation d'énergie primaire calculée pour une unité PEB présentant la même surface de plancher chauffée, la même surface totale de déperdition, le même volume protégé et le même usage standardisé. [kWh/an]


Consommation finale d'énergie pour l'eau chaude sanitaire

La consommation finale d'énergie pour l'eau chaude sanitaire (ECS) est l'énergie finale nécessaire aux appareils producteurs pour couvrir les besoins bruts en énergie pour l'eau chaude sanitaire.

lire la suite

Consommation finale d'énergie pour le chauffage

La consommation finale d'énergie pour le chauffage est l'énergie finale nécessaire aux appareils producteurs pour couvrir les besoins bruts en énergie pour le chauffage.

lire la suite

Consommation spécifique annuelle d'énergie primaire

La consommation spécifique annuelle d'énergie primaire (CEP) de l'unité PEB telle que définie dans les méthodes PER et PEN est donnée par le rapport entre la consommation caractéristique annuelle d'énergie primaire et la surface plancher totale chauffée et/ou climatisée de cette unité PEB. Elle est calculée par unité PEB et est exprimée en kWh/(m².an).


Consommation zéro énergie

Consommation d'énergie nulle ou très faible, obtenue grâce à une efficacité énergétique élevée, et qui devrait être couverte dans une très large mesure par de l'énergie produite à partir de sources renouvelables, notamment l'énergie produite à partir de sources renouvelables sur place ou à proximité.

lire la suite

Construction modulaire

Construction composée de modules pour faciliter la construction ou l'aménagement et l'adaptation ou le démontage.


Contenu recyclé

Proportion, en masse, de matière recyclée contenue dans le produit, selon la norme ISO 14021. Seules les matières pré- et post-consommateur sont considérées comme contenu recyclé.


Contre-feuillure (ou battée)

Partie parallèle au plan du vitrage de l'angle formé par la feuillure.


Convection

Echange de chaleur entre une surface et un fluide mobile à son contact ou déplacement de chaleur au sein d'un fluide par le mouvement d'ensemble de ses molécules d'un point à un autre. Dans le processus de convection, la chaleur se déplace toujours des zones chaudes vers les zones froides.


Coordinateur environnemental

Personne chargée du respect de la mise en œuvre effective sur chantier des mesures liées aux risques environnementaux préalablement identifiés.

lire la suite

Correction acoustique

Modification de la capacité d'absorption et de réflexion acoustique d'une ou de plusieurs parois en agissant sur leur texture, leur relief, leur géométrie et les matériaux de revêtement. La correction acoustique n'isole pas du bruit, mais estompe l'écho et la réverbération.


Corrosion électrochimique

Le métal avec le potentiel électrochimique le plus bas (métal de base) se corrode au contact avec un métal à plus haut potentiel (métal noble) par ionisation. Ce risque augmente pour les tuyaux en acier galvanisé lorsque la température dépasse 60 °C.


Couloir biologique

Espace géographique qui constitue un passage continu entre écosystèmes et habitats naturels ou modifiés. Il assure le maintien de la diversité biologique grâce à la facilité de migration et de dispersion de faune et flore, assurant ainsi leur conservation à long terme.


Courant de défaut

Courant anormal, généralement de grande intensité (plusieurs milliers d'ampères), qui transite dans un réseau suite à l'apparition d'un défaut.


Courbes Intensité-Durée-Fréquence (IDF)

Courbes statistiques établissant les relations entre les intensités, les durées et la fréquence d'apparition des pluies.

lire la suite

Coût spécifique

Rapport entre un coût et une unité spécifique

lire la suite

CPEB

Conseiller PEB


Cradle-to-cradle

Approche de conception et de production industrielle permettant de limiter l'impact environnemental d'un produit grâce à la réintégration de la matière arrivée en fin de vie dans la boucle de production, au moins par le recyclage effectif, et au mieux sans transformation intermédiaire.

lire la suite

Cradle-to-gate

Approche de conception et de production industrielle prenant en compte le cycle de vie d'un produit depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la porte de l'usine, compte tenu de la difficulté pour un fabricant de prendre en compte, pour un produit donné, les impacts que celui-ci générera en aval de l'usine. Elle intègre cependant généralement les éléments connus indispensables à la mise en œuvre (emploi d'une colle, d'un mortier, etc.).


Cradle-to-grave

Approche de conception et de production industrielle qui prend en compte le cycle de vie d'un produit depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la fin de vie.


Critère de surchauffe

Un critère de surchauffe est un indicateur qui montre dans quelle mesure le bâtiment présente des risques de surchauffe.


Critères ESG

Les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ou critères ESG) sont utilisés dans le secteur financier pour relier la performance financière d'une entreprise à son impact environnemental et social.


Cultures surélevées

Cultures dans un milieu reconstitué et isolé du sol.

lire la suite

Cycle de l'eau

Le cycle de l'eau est principalement mû par le soleil et la gravité de la Terre qui donnent à l'eau l'énergie nécessaire pour circuler à la surface de la Terre (mécanismes d'évaporation, de précipitation, de transpiration, de ruissellement, d'infiltration du cycle de l'eau). Des déséquilibres naturels peuvent apparaître dès que l'homme perturbe le cycle naturel de l'eau pour ses besoins. L'imperméabilisation et l'urbanisation croissantes ainsi que l'augmentation de l'intensité des orages provoquent de plus en plus d'inondations des infrastructures publiques et privées. Ruissellement, pollution et pompage sont les principaux perturbants du cycle naturel liés à l'urbanisation, au développement des industries et du réseau de voiries, à l'augmentation de la démographie, et aux modifications des mœurs en matière d'eau. Ménager le cycle hydrique en réduisant les eaux de ruissellement permet de limiter érosions, inondations, assèchement des nappes, diminution des fonctions épuratives du sol, dilution des eaux usées et grossissement de la quantité des eaux usées à traiter, etc.


Cycle de la matière

L'approche « cycle de la matière » peut se faire à plusieurs niveaux. En vue d'atteindre un niveau de durabilité optimal sous l'angle de la matière, le cycle de vie est à prendre en considération :

  • au moins pour les matériaux et produits de construction : valoriser le cycle de vie et le choix des matériaux
  • de préférence au niveau des éléments de construction constituant le bâtiment : permettre leur désassemblage et la réutilisation, le traitement, la reconversion ou la valorisation de leurs composantes
  • idéalement à l'échelle du bâtiment dans son ensemble : le rendre adaptable et flexible

Czochralski (procédé)

Le procédé de Czochralski (Cz) est une méthode de croissance des cristaux consistant à les tirer vers le haut à partir du matériau fondu (masse liquide à haute température). L'on utilise pour ce faire un germe monocristallin avec une orientation cristalline connue comme matériau de départ. Le processus intervient dans un environnement inerte, plus précisément, dans un creuset en quartz, généralement soutenu par des éléments de chauffage en graphite. Dans ce cadre, l'on ajoute le dopage souhaité au matériau fondu.


Retour en haut de page