Dossier | Assurer le confort acoustique

Indicateurs

Les indicateurs sont des paramètres objectifs propres à la thématique abordée qui permettent d'évaluer la performance du projet (ou du dispositif) mis en œuvre.

Pour assurer un confort acoustique optimal, la norme NBN-S01-400-1 utilise 4 indicateurs dérivés de mesures in situ.

Ces indicateurs décrivent le niveau sonore des installations, la réverbération sonore dans les locaux et l'atténuation des bruits de choc et des bruits aériens par les parois:

  • L'isolation aux bruits aériens des parois à l'intérieur d'un immeuble, c'est-à-dire leur capacité à ne pas transmettre les ondes acoustiques : DnT,w (dB)
  • L'isolation aux bruits aériens des façades (en fonction du bruit extérieur et notamment routier) à 2 m de la façade : DAtr,w  (dB) ;
  • Le niveau des bruits de chocs se focalise sur les nuisances sonores directement liées aux impacts (ex. : bruit de pas sur un plancher). L'indicateur unique L'nT,w (dB) est obtenu à partir du spectre de niveau de réception normalisé L'nT mesuré in situ avec une machine à chocs. Plus le niveau est faible, mieux c'est.
  • La réverbération T [s] est le temps mis par le son pour diminuer de 60dB lors de l'interruption nette de la source.
  • Les installations techniques ne doivent pas générer un niveau sonore dans les locaux techniques LAinstal,nT (dB) au-delà d'un certain seuil ni générer de dépassements (LASmax,T – LAeq,T) du niveau de bruit de fond (LAeq,T) dans les pièces de vie.

Enfin, en termes de confort, le niveau sonore n'est pas le seul élément à prendre en compte. La durée d'exposition est également importante. L'OMS a édicté des valeurs guides des niveaux sonores et des temps d'exposition maximaux au-delà desquels il est déconseillé d'être exposé

➩ voir à ce propos: Dossier Minimiser la contribution acoustique du bâtiment au quartier ou les valeurs acoustiques et vibratoires utilisées en région bruxelloise

mis à jour le 01/01/2013