MAT07 et ENE03 - Double chassis_top

Dispositif | Intégration d'un double châssis intérieur

Intégration d'un double châssis intérieur

© Ibram Nobels

Pour conserver un châssis existant, parce qu'il a une valeur patrimoniale par exemple, il est envisageable d'installer, à l'intérieur, un deuxième châssis, avec un simple ou un double vitrage. Cette technique permet des isolations thermiques et acoustiques performantes, mais réduit la transmission lumineuse globale et engendre des risques d'humidité. Elle demande également une réflexion approfondie pour l'intégration architecturale du second châssis.

Différentes possibilités d'insertion existent :

  • Dans l'ébrasement de la baie (si la largeur de la batée le permet)
  • En applique, sur la face intérieure du mur de façade (avec isolation intérieure éventuelle)
  • En insertion dans le plan du mur (mais implique des travaux relativement lourds)

Figure 67 : Situation projetée : Intégration d'un double châssis en applique, sur la face intérieure du mur de façade, avec isolation intérieure, source : Ceraa

Situation projetée : Intégration d'un double châssis en applique, sur la face intérieure du mur de façade, avec isolation intérieure, source : Ceraa

Fugure 68 : Situation projetée : Intégration d'un double châssis métallique, simple vitrage en applique, sur la face intérieure du mur de façade, avec isolation intérieure, source : Ceraa

Situation projetée : Intégration d'un double châssis métallique, simple vitrage en applique, sur la face intérieure du mur de façade, avec isolation intérieure, source : Ceraa

Quels avantages ?

  • Isolation thermique et acoustique très performantes
  • Conservation totale du châssis existant

Quels inconvénients ?

  • Modification de l'aspect intérieur
  • Réduction du transfert lumineux et solaire
  • Augmentation de l'entretien

Quels sont les points d'attention d'attention à examiner ?

  • Le châssis neuf doit permettre l'ouverture du châssis existant
  • Réflexion à apporter sur l'intégration architecturale du second châssis dans la baie ou en applique (prise en compte des éléments de finitions intérieures : moulure, tablette de fenêtre, chambranles, plafonnage, …)
  • Gestion de l'humidité entre les deux châssis
  • Le châssis intérieur ne doit pas forcément être réalisé dans le même matériau que le premier. Parfois, le changement de matériau résout la question de l'encombrement.
  • Le positionnement du châssis dépend de l'intérêt patrimonial de l'intérieur.
  • Les profilés du double châssis sont à étudier de manière à engendre un encombrement minimum.

Lors du choix du double châssis, prend en compte l'écobilan de celui-ci ! (voir Dispositifs Châssis bois et châssis aluminium)

Quelle technique appliquer ?

Un relevé détaillé de la situation existante du châssis est indispensable afin d'évaluer la pertinence et la faisabilité technique de l'intervention. Le tableau ci-dessous précise au préalable les raisons pour lesquelles les types de châssis peuvent ou non satisfaire aux exigences imposées par l'insertion d'un double châssis.

Double ouvrantSimple ouvrantGuillotinePetits boisMétalliqueBretèche en bois
image45_Double ouvrantimage46.jpegimage47_Guillotineimage48.jpegimage49_Métalliqueimage50.jpeg
Pertinence et faisabilité techniqueApplicable si place suffisante pour ouvrants d'origineApplicableApplicable si place suffisante pour ouvrants d'origineApplicable
Caractéristiques observées dans le cadre de l'étude)
Châssis simple vitrage

Châssis neuf bois de conifère (production locale)

Ep=5.8 cm

Uf=2.2 W/m²K

Châssis neuf acier (place suffisante pour ouvrants d'origine)

Uf=2.6 W/m²K

Châssis neuf bois de conifère (production locale)

Ep=5.8 cm

Uf=2.2 W/m²K

Simple vitrage

SV existant :

ép=4 mm

Ug=5,8 W/m²K

SV neuf float extra-clair :

ép=4 mm

Ug=5,8 W/m²K

Tl=0.92

Châssis double vitrage

Châssis neuf bois de conifère

Ep=6.8 cm

Uf=2 W/m²K

Châssis neuf acier (place suffisante pour ouvrants d'origine)

Uf=2.6 W/m²K

Châssis neuf bois de conifère (production locale)

Ep=5.8 cm

Uf=1.97 W/m²K

Double vitrage

SV existant

Ep=4 mm

Ug=5.8 W/m²K

DV neuf 4-12-4

Ep : 20mm

Ug=2.9 W/m²K

(Source: Ceraa asbl, ULG EnergySud, CEDIA, Xylonis, Etude sur l'impact des améliorations thermiques des fenêtres existantes à valeur patrimoniale dans les constructions traditionnelles de la Région de Bruxelles Capitale, 2011)

➩ Améliorations des performances

mis à jour le 01/01/2013

N° de Code : G_MAT07 - Thématiques : Matière - Thématiques secondaires : Acoustique | Isolation thermique | Urbanisme - Composants du projet liés : Menuiserie extérieure | Mur extérieur