MAN06 - Local_top

Dispositif | Locaux de stockage et de tri

Locaux de stockage et de tri

(Source: Dagmar Breu / Shutterstock.com)

Des locaux de stockage des déchets triés seront implantés et dimensionnés selon la fonction du bâtiment et la fréquence des collectes.

Le stockage peut être décentralisé ou centralisé selon les nécessités

  • Stockage décentralisé ou individuel : Les déchets triés y sont rassemblés dans des conteneurs intermédiaires (par exemple les sacs, les bacs pour déchets particuliers, etc.) le temps de les remplir afin de rationaliser les déplacements dans le bâtiment.
  • Stockage centralisé ou commun : stockage ultime dans des contenants (par exemple : les conteneurs, fûts, etc.) avant l'évacuation hors de la parcelle ou le recyclage in situ.

Localisation

A proximité des zones de production des déchets au sein de chaque entité fonctionnelle de l'immeuble (dans chaque appartement, bureau, entreprise, commerce).

Le logement

Dans les logements unifamiliaux, le stockage est centralisé dans un local technique, débarras, ou bien dans un coin du garage.

Dans les petits logements collectifs (jusqu'à 4-6 logements), une gestion individuelle des déchets est le plus réaliste. On décentralise ses déchets dans un espace de stockage au sein du logement ou à proximité directe (ex. : cave, débarras, ...).

Les déchets pris en charge par un service de ramassage sont mis à la rue par les habitants, les autres sont apportés auprès d'organismes qui prennent en charge leur recyclage.

image62_fr

Dans les immeubles collectifs de plus grande importance (de 7 à 10 logements et plus) dans lesquels une personne (ex. : concierge, propriétaire, ...) a pour responsabilité l'entretien, un local commun (centralisé) de stockage est envisageable. Ce local peut être intégré au bâtiment ou attenant (suivant le contexte). Il reste malgré tout utile de prévoir un petit local individuel par appartement.

Les déchets pris en charge par un service de ramassage hebdomadaire sont mis à rue dans des conteneurs par la personne responsable. Les autres déchets sont soit apportés individuellement auprès d'organismes de recyclage, soit un ramassage collectif peut être planifié avec ces mêmes organismes.

Les locaux de stockage communs seront implantés :

A l'intérieur ou à l'extérieur de l'immeuble sur la parcelle, près de la voirie publique. Les locaux extérieurs doivent de préférence être fermés au public « extérieur » afin d'éviter tout dépôt clandestin d'encombrants (accessibles uniquement par le responsable et service de collecte). Le dépôt des déchets se fait via des trappes passe-sacs.

image63

Local extérieur ouvert à Molenbeek

image64

Local extérieur fermé à Malmö

image65

Trappes passe-sacs (coupe schématique)

image66

Trappe passe-sacs (photo: ADEME)

Sur le parcours habituel des habitants (ex. : au rez de chaussée, proches des halls d'entrée) à chaque entrées de l'immeuble.

(Pour rappel, les vide-ordures sont interdits suivant l'ordonnance vide-ordure du 14 juin 2001.)

Les bureaux

Dans les bureaux, l'entretien est assuré en interne ou par une firme privée spécialisée. Dans les deux cas de figure, un local technique (équipé d'une armoire, d'une arrivée d'eau et d'un dévidoir) doit être prévu pour ranger le matériel et les produits nécessaires au nettoyage, au ramassage et au tri des déchets.

étant assuré au sein du bureau, les conteneurs des différents déchets doivent être facilement identifiables.

Le local d'entreposage des déchets doit être localisé près des accès au bâtiment ou du point de contact avec le service de ramassage. Il doit permettre l'entreposage des différents types de déchets entre chaque collecte. La fréquence de ramassage des déchets est à convenir contractuellement.

Les activités soumises à un permis d'environnement

Pour chaque secteur d'activité soumis à un permis d'environnement, la localisation et l'équipement du local de stockage est soumis à une réglementation. Les locaux ou espaces de stockage doivent donc être adaptés au type de déchets produits et triés.

Dimensionnement

Les locaux de stockage (individuels et communs) doivent être de taille suffisante pour permettre l'implantation et le déplacement des contenants (sacs, conteneurs, ...) pour le tri (blanc, jaune, bleu) obligatoire.

Locaux individuels de stockage :

Minimum 0,5 à 1 m² (source: ADEME)

image67

Local individuel pouvant également servir de débarras ou de cave

Locaux communs de stockage intérieurs et extérieur

Largeur minimum de 1,60 m et de longueur selon les besoins. (source: IBGE)

  • 5,5 m² + (0,14 m² x le nombre d'habitants) si le nombre d'habitants est inférieur à 50.
  • 8 m² + (0,09 m² x le nombre d'habitants) si le nombre d'habitants est supérieur à 50.

Ces locaux ou espaces doivent être modulés suivant les dimensions des conteneurs, non pas pour permettre leur entreposage mais bien leur utilisation. Dans tous les cas, l'accès et l'ouverture des couvercles des containers doivent être aisés pour les utilisateurs lorsque le container est mis en place.

image68_fr

Local intérieur

image69_fr

Local extérieur

Commodités

  • Sol : d'entretien aisé, non absorbant, supportant le roulage des conteneurs, de préférence carrelé ;
  • Equipement : un point d'eau et un siphon de sol permettant l'entretien du local et des conteneurs ;
  • Confort visuel : bon éclairage (au minimum 100 lux) ;
  • Ventilation naturelle et continue du local ;
  • Organisation : séparer la zone de tri de la zone de non-tri ;
  • Evacuation possible des effluents et eaux de rinçage via sterfput.

mis à jour le 01/06/2016

N° de Code : G_MAN06 - Thématiques : Gestion du projet, chantier, bâtiment - Thématiques secondaires : Déchets | Economie circulaire | Entretien/Maintenance - Composants du projet liés : Abords