Dossier | Limiter la pollution électromagnétique

Notions

Champ électrique (E)

Champ magnétique (B)

Champ électromagnétique

Aux radiofréquences et aux hyperfréquences (micro-ondes) le champ électrique et le champ magnétique sont interdépendants et constituent les deux composantes perpendiculaires d'un champ électromagnétique qui se propage sous forme d'une « onde » électromagnétique.

L'intensité de ce champ est mesurée par la densité de puissance qui s'exprime en watts par mètre carré (W/m 2 ).

image7_fr

Illustration des composantes du champ électromagnétique (Source : tpe1s )

Fréquence

La fréquence, notée ν, d'un phénomène physique est le nombre de fois que celui-ci se répète par unité de temps.

La fréquence est exprimée en « Hertz » ou « Hz ». Une fréquence de 1 Hz signifie que le phénomène se répète une fois chaque seconde.

Exemples :

  • Le courant alternatif distribué en Belgique a une fréquence de 50 Hz

  • Les GSM utilisent une fréquence proche de 900 ou 1800 MHz (1 MHz = un million de Hz)

image8_fr

Illustration de la notion de fréquence (Source : Afblum )

Spectre électromagnétique

Le spectre est la gamme regroupant les fréquences auxquelles se produisent les phénomènes électromagnétiques.

On distingue deux familles de rayonnements :

- les rayonnements non-ionisants , qui ne modifient pas la nature chimique des molécules,

- les rayonnements ionisants , capables d'arracher des électrons aux atomes (UV, rayons X, gamma...).

Seule la première nous intéresse ici.

Dans la gamme des rayonnements non-ionisants, on distingue conventionnellement :

  • les fréquences extrêmement basses (ELF (Extremely Low Frequencies) en anglais), dont fait partie la fréquence de 50 Hz de nos installations électriques ;

  • les fréquences intermédiaires ;

  • les ondes radio dont les micro-ondes, utilisées pour la radio, la télévision et pour la téléphonie mobile ;

  • la lumière visible.

image9_fr

Spectre (Source : Elia )

En télécommunication, les bandes de fréquence sont partagées entre les opérateurs en fonction des applications. Le tableau ci-dessous synthétise les bandes les plus courantes.

Bande de fréquence (MHz)Domaine d'application
48 - 100TV
90 - 110radio FM
100 - 850TV
380 - 395Astrid (TETRA)
890 – 960GSM (ö890-915 ; ø935-960) (2G)
930 et 960CT1+ et CT1 (Cordless Telephon Generation 1 : téléphone sans fil domestique - analogique)
1710 – 1880DCS (ö1710-1785 ; ø1805 – 1880), DECT (Digital Enhanced Cordless Telephon : téléphone sans fil actuel – numérique)
1900 - 2170UMTS (3G)
2400 - 2480Wlan, bluetooth
800 / 1800 / 2600Réseaux 4G ou « LTE » (Long Term Evolution)
3500Wimax

Bande de fréquences et domaines d'application

Densité de puissance

La densité de puissance (S) d'une source d'hyperfréquence est la puissance rayonnée incidente perpendiculaire à une surface divisée par l'aire de cette surface. Elle est exprimée en watt par m² (W/m²).

Débit d'absorption spécifique

Le débit d'absorption spécifique (DAS, ou SAR en anglais) est le débit avec lequel l'énergie d'une source d'hyperfréquence est absorbée par unité de masse du tissu du corps. Il est exprimé en watt par kilogramme (W/kg).

image10_fr

DAS pour certains appareils (Source : SPF Santé publique, sécurité de la chaine alimentaire et environnement)

Courant de contact

Le courant de contact (Ic) est un courant qui apparaît lorsqu'une personne entre en contact avec un objet situé dans un champ électromagnétique. Il est exprimé en ampères (A).

> Démarrer > Démarche

mis à jour le 20/10/2016

N° de Code : G_WEL06 - Thématiques : Bien-être, confort et santé - Composants du projet liés : Ossature bois | Plancher | Eclairage | Electricité | Abords | Sol