Dispositif | Conduits de ventilation

Suivi de chantier

Une bonne planification et collaboration entre les corps de métiers permettront d'assurer une installation de ventilation propre, étanche à l'air, équilibrée et isolée. Une attention particulière sera portée aux percements pour le passage des conduits d'air dans le volume protégé, qui ont une influence sur l'étanchéité à l'air du bâtiment.

Voir dossier Etanchéité à l'air.

Protection pendant le chantier

Afin d'éviter d'encrasser le système de ventilation, l'ensemble des éléments de ventilation (conduits d'air, silencieux, bouches) doit être hermétiquement fermé depuis la livraison jusqu'à la mise en service.

Absence de protection des conduits d'air sur chantier

Absence de protection des conduits d'air sur chantier

Source : 3E, CSTC

Protection hermétiques des conduits d'air

Protection hermétiques des conduits d'air

© geniehydraulique.com

Protection hermétiques des conduits d'air

Protection hermétiques des conduits d'air

Source : 3E, CSTC

Lors du découpage des conduits et lors de leur fixation mécanique, il faut enlever la limaille et les poussières qui se retrouveront dans le conduit.

Des inspections visuelles seront régulièrement programmées pour contrôler la qualité des raccords étanches, la propreté du réseau et la bonne tenue de l'isolant.

Pour plus d'informations sur des éléments à contrôler sur chantier au niveau des raccords, consulter l'annexe du Guide Etanchéité des Réseaux Aérauliques du CETIAT.

Réception de l'installation

Pour valider la bonne mise en œuvre du réseau aéraulique, il est impératif de contrôler le débit en chaque point (à la sortie du groupe, dans le réseau primaire, dans les réseaux secondaires, à la sortie des bouches de pulsion) ou sur un ensemble de points (sur base d'échantillons représentatifs pour les grands systèmes) pour vérifier le débit réel par rapport aux données de conception. On ajustera ainsi les débits d'air et ainsi que l'équilibrage du réseau. L'équilibrage initial est donc à réaliser lors de l'étude de dimensionnement du réseau de distribution d'air, tant à la pulsion qu'à l'extraction.

Cette note de calcul doit être livrée lors de la réception du système de ventilation, et garde toute sa pertinence même si des mesures in situ de débits d'air sont réalisées et consignées dans un rapport. En effet, c'est l'examen de cette note qui permettra de voir la faisabilité ou non d'une évolution du réseau de ventilation : par exemple ajout ou suppression d'une bouche de pulsion, allongement d'un tronçon de gaine, etc.

Le calcul de dimensionnement des réseaux ne devra être entrepris qu'une fois posés les choix définitifs des appareils de régulation car la variation du débit d'air dans certains tronçons terminaux (par exemple bouche d'extraction hygroréglable) peut entrainer des variations de débit d'air non désirées dans d'autres tronçons (phénomène d'interférence aéraulique). Ceci est à confier à un spécialiste.

De plus, l'étanchéité à l'air des conduits aérauliques doit être contrôlée. Le principe du test d'étanchéité sur un système de ventilation est identique à celui du test sur l'enveloppe : on pressurise artificiellement le réseau en ayant obturé au préalable tous les orifices volontaires. Les débits de fuite mesurés pour une série de différences de pressions permettent de caractériser l'étanchéité du réseau. Voir Etanchéité des conduits.

La réglementation PEB exige le contrôle du calorifugeage des conduits d'air lors de la réception des installations de chauffage et de climatisation.

mis à jour le 19/02/2019

N° de Code : G_ENE02 - Thématiques : Energie - Composants du projet liés : Chauffage | Electricité | Refroidissement | Ventilation | Régulation - Dossiers liés :