Dispositif | Conduits de ventilation

Types de conduits

Selon leur nature

Différentes typologies de conduits d'air

Différentes typologies de conduits d'air

© France Air

Les conduits d'air peuvent être répertoriés en fonction des caractéristiques suivantes :

  • La forme : circulaire, rectangulaire, oblong ;
  • La rigidité : flexible, semi-flexible, rigide ;
  • Le type de matériaux : acier, aluminium, inox, PVC, etc. ;
  • L'intégration au bâtiment : apparent, faux plafond, faux plancher, avec un coffrage, intégré dans la chape (embétonné) (voir selon leurs intégration au bâtiment).

Conduits circulaires / spiralés

Conduit d'air de forme circulaire assurant le transport et l'évacuation de l'air. Les conduits circulaires peuvent avoir les propriétés suivantes :

  • Acier, aluminium, acier revêtu d'un alliage aluminium-zinc , PVC, etc.
  • Installés dans les réseaux primaires et secondaires, en apparent, dans les faux plafonds et embétonnés.
  • Rigides, semi-rigides, flexibles.
Avantages
  • Léger et économique
  • Idéal pour les changements de direction en plan et en élévation
  • Pertes de charges réduites
  • Très bonne étanchéité avec raccord en double joint
  • Montage et entretien aisés
Inconvénients
  • Encombrement en hauteur plus important
  • Piquages et placement de bouches en parois sont plus compliqués

Conduits circulaires

Conduits rectangulaires

Conduit d'air de forme rectangulaire limitant l'encombrement et disposant des différentes caractéristiques suivantes :

  • Acier, aluminium, acier revêtu d'un alliage aluminium-zinc , PVC, etc.
  • Installés principalement pour les réseaux secondaires, en apparent, dans les faux plafonds, embétonné.
  • Rigides ou semi-rigides.
Avantages
  • Encombrement en hauteur plus réduit
  • Supports, piquages et bouches en flanc de conduit faciles à réaliser
  • Coudes facilement équipés d'aubes directrices
Inconvénients
  • Réseau plus lourd et plus coûteux
  • Perte de charge linéaire plus élevée pour un même débit
  • Déformation des conduits plus rapide
  • Etanchéité du réseau qui dépend de la mise en œuvre et de la qualité des joints. Il est presque impossible d'atteindre l'étanchéité des conduits circulaires
  • Attention à l'empoussièrement dans les coins

Conduit rectangulaire

Conduits oblongs

Principalement utilisés pour le passage des débits d'air dans des espaces réduits.

Avantages
  • Bon compromis entre les conduits circulaires et rectangulaires : encombrement moins important que le circulaire et pertes de charges plus faibles que le rectangulaire
  • Bonne étanchéité avec raccord en double joint
  • Montage et entretien aisés
Inconvénients
  • Conduit souvent en PVC
  • Pas disponible pour de grands débits

Conduit oblong

Conduits autoportants et isolants

Applications de conditionnement d'air, notamment dans les parties terminales des installations de type ventilo-convecteurs gainables ou unités terminales de climatisation gainables.

Avantages
  • Assemblage sur le site, de façon modulaire
  • Bon niveau d'isolation thermique
Inconvénients
  • Fragile à la pose et au nettoyage

Conduit autoportant isolé

Conduits souples et conduits semi rigides

Utilisés sur les parties terminales des installations, en amont des bouches et diffuseurs.

Utilisés pour des zones acoustiques sensibles.

Avantages
  • Intéressant pour les zones acoustiques sensibles
  • Connexion facilitée au niveau des bouches
Inconvénients
  • Pertes de charges élevées
  • Empoussièrement plus important
  • Nettoyage délicat

Conduit flexible

Conduits diffusants : conduits textiles, conduits perforés

Utilisés uniquement comme éléments terminaux de pulsion d'air dans les ambiances à traiter.

Initialement utilisés pour les affectations commerciales et industrielles, ce type de conduit est aussi présent pour le tertiaire.

Avantages
  • Très bonne diffusion de l'air
  • Confort accru : homogénéité des températures, vitesse d'air faible, nuisance sonore réduite.
  • Faibles pertes de charge
  • Faible coût d'investissement et de montage des conduits
  • Conduit textile lavable
Inconvénients
  • Conduits apparents utilisés uniquement pour la pulsion et diffusion d'air

Conduit textile

Conduit perforé

Autres possibilités

Il existe aussi la ventilation par plenum qui vise à pulser ou extraire de l'air par des grands volumes tels que les faux plafonds ou les faux planchers. On utilise alors des caissons de répartition (métalliques ou en béton) pour diviser le débit d'air. Cette technique est souvent utilisée dans les locaux serveurs. Elle a l'avantage d'assurer de faibles pertes de charge mais augmente le risque d'encrassement de l'installation.

Les conduits nervurés ont une tenue mécanique plus importante. Les nervures n'ont pas d'influence sur la performance énergétique ou sur la qualité de l'air.

Il existe également toute une série d'accessoires qui accompagnent les conduits d'air tels que : des collecteurs, des manchons, des coudes, des pièces en T, des réducteurs, des piquages, des systèmes d'accroches, etc.

Selon leur intégration au bâtiment

Conduits apparents

Conduits circulaires apparents

Conduits circulaires apparents

© Foto-Rabe / pixabay.com

Conduits apparents dans le bâtiment Batex Mundo B

© Bruxelles Environnement

Conduits apparents dans le bâtiment Batex Mundo B

© Bruxelles Environnement

Les conduits sont apparents et visibles. Cette configuration s'applique lorsque les hauteurs sous plafond sont faibles ou lorsque l'on souhaite profiter de l'inertie des dalles. Les conduits s'intègrent alors à l'architecture.

En faux plafond, en faux plancher, encastrés dans les murs

Conduits circulaires en faux plafonds avant son montage

image16

© 3E

Pour des raisons esthétiques et afin de regrouper l'ensemble des techniques, les conduits sont intégrés soit dans le faux plafond soit dans le faux plancher. Le faux plafond /plancher doit être amovible dans les zones où l'accès aux conduits est souhaité pour la maintenance.

Pour bénéficier de l'inertie, il est préférable de laisser la dalle de plafond la plus accessible possible (faux plafond ajouré, limitation du faux plafond à certaines zones, etc.).

Voir dossiers Assurer une grande inertie thermique, Concevoir un système de ventilation énergétiquement efficace > Boîte VAV dans un système D [ 040_Aeropolis II ]

Dans la chape

Dans cette configuration, les conduits n'ont pas d'impact sur l'esthétique du plafond et du plancher et permettent de laisser l'inertie accessible. Cette configuration est une solution lorsque des poutres doivent être traversées. Les coûts d'installation sont réduits et l'étanchéité des conduits est efficace et assurée par la chape.

La majeure difficulté réside dans la maintenance si la conception n'est pas bonne (voir page Points d'attention pour la conception) et le risque de détérioration qui ne pourrait être visible.

Typiquement, pour le résidentiel, les conduits dans la chape sont conçus en réseau avec collecteur.

On prévoira une distance minimale de 100 mm entre deux conduits et on privilégiera leur installation dans les zones à faible passage, à moins qu'ils ne soient renforcés.

Conduits à placer en chape

mis à jour le 19/02/2019

N° de Code : G_ENE02 - Thématiques : Energie - Composants du projet liés : Chauffage | Electricité | Refroidissement | Ventilation | Régulation - Dossiers liés :