Gestion de l'eau

La gestion de l'eau a été un point d'attention dès l'esquisse du projet tant sur les moyens permettant la diminution des consommations que sur la gestion de l'eau de pluie sur la parcelle.

Diminution des consommations en eau

Au sein des bâtiments, les appareils sanitaires et leur robinetterie ont été sélectionnée sur base de leur performance en consommation d'eau. Le réseau de distribution est équipé d'un réducteur de pression afin de minimiser la surconsommation. Une comptabilité individuelle des consommations d'eau permet en outre de responsabiliser et conscientiser les utilisateurs finaux.

Pour la gestion des espaces extérieurs, une citerne de récupération des eaux de pluie des toitures alimente une pompe manuelle pouvant servir pour l'arrosage des abords ou s'adonner à des jeux d'eau en été. Cette solution permet d'une part de limiter les installations demandant un entretien (pompe électrique, filtres, citerne enterrée), tout en conscientisant le public de manière ludique à la problématique de l'eau dans les villes.

Pompe ©Bernard Boccara

Gestion de l'eau de pluie

Nivellement

Une gestion innovante des eaux a été réalisée grâce à la conception attentive de la topographie du parc et la mise en œuvre d'une série de noues et de bassins secs (ayant une fonction de bassins d'orage) de faibles profondeurs permettant l'infiltration naturelle et la temporisation des eaux de pluie de manière intégrée aux aménagements paysagers pour un projet « nearly zéro rejet d'eau de pluie » bien que la nappe phréatique sur ce site est relativement haute et que l'on se trouve dans le lit de la Senne.

Topographie

Topographie © OLM

Bassins versants

Bassins versants © OLM

Eléments mis en place

  • le nivellement du terrain favorise l'écoulement des eaux de pluies :

    • écoulement gravitaire autour de 5 bassins-versants ;
    • pente enherbée comprise entre 4 et 15% ;
    • chemins en pente entre 1 et 2% ;
    • terrain sportif informel en pente de 1.5% ;
  • stockage des eaux de pluie issues des toitures et de la parcelle, dans :

    • noues :

      • 25cm de profondeur ;
      • pentes de 1 pour 3 ;
    • bassins secs (fonction bassin d'orage) :

      • à ciel ouvert, 50cm de profondeur ;
      • revêtements perméables ;
      • présence d'un drain (nappe phréatique relativement haute) ;
    • Citerne de récupération (alimentant une pompe manuelle)

Bassin sec (fonction bassin d'orage)

Bassin d’orage © Bernard Boccara

Noues

Noues ©Bernard Boccara

Noues ©Bernard Boccara

Noues ©Bernard Boccara

Noues ©Bernard Boccara

Autres aspects

Synergie avec la biodiversité

La présence de l'eau à ciel ouvert est propice au développement d'une faune et flore spécifique. Le projet de plantation a été mené en collaboration étroite avec 2 écologues. Le parc propose plusieurs typologies végétales, déployées en fonction des usages du parc et propice au développement de la biodiversité (insectes pollinisateurs, etc.) :

  • Arbres à caractères horticoles et verger urbain ;
  • Plantes de milieux humides et frais pour les noues ;
  • Milieu de lande sèche pour la toiture verte du gymnase ;
  • Pelouses et prairies.

Zone de plantation propice à la biodiversité

Zone de  plantation propice à la biodiversité © Bernard Boccara

Ilot de fraicheur

Par ailleurs le renforcement de la présence de la végétation constituent un îlot de fraîcheur très précieux au sein de l'environnement urbain très dense et très minéral du centre de Bruxelles.

Budgets

Le budget des bassins secs (fonction bassin d'orage) obligatoires a été converti en budget d'aménagement paysager au profit de l'espace public et des citoyens.

Aller plus loin

Plus d'informations quant à la problématique de la gestion de l'eau, peuvent être trouvées aux liens suivant :

Mis à jour le 01/01/1970