Labellisation/certification

Certification BREEAM 2013

BREEAM « New Construction » 2013 – MAN 03 Construction site impacts

Promouvoir une gestion environnementalement responsable du chantier, en termes d'utilisation des ressources (bois, matériaux de construction et déchets), de consommations d'eau et d'énergie et en termes de pollution.

  • Un 1 er crédit vise à collecter les données de consommations d'énergie des appareils et engins de construction sur chantier, les équipements fixes ou mobiles (cabanes de chantier...) ;
  • Un 2 ème crédit vise à collecter les données de consommations d'eau potable liées aux activités du chantier. L'eau de pluie ou l'eau recyclée utilisée sur chantier est valorisée dans ce crédit ;
  • Un 3 ème crédit vise à collecter les données de transport de matériaux, que ce soit vers le site (matériaux neufs, transport depuis l'usine) que depuis le site (déchets) ;
  • Un 4 ème crédit demande que tout le bois utilisé sur le chantier soit issu d'une exploitation durable ;
  • Un dernier crédit valorise tout système de management environnemental des entreprises (SME) mis en place par les entreprises présentes sur le chantier.

Certification HQE 2013

Cible 3 – Chantier à faible impact environnemental

La mise en place d'un chantier à faible impact environnemental est définie et détaillée dans une charte « Chantier durable». Cette charte reprend les dispositions à mettre en place afin d'organiser un chantier à faibles nuisances : bruit, circulation des engins, nuisances visuelles, tri et valorisation des déchets, présentation des filières adéquates, moyen de traçabilité, contrôle des procédures... Cette charte intègre en particulier les éléments suivants :

  • les contraintes d'intervention en site occupé,
  • les principes de déroulement du chantier,
  • le cadre général permettant de réduire au maximum l'impact du chantier : l'implantation des différents espaces sur le chantier, la gestion des flux aux abords, la gestion des déchets dans le cadre d'une logique qualitative de tri, la maîtrise des nuisances et pollutions sur le site, l'information des compagnons sur tous les aspects verts du chantier.

Concrètement, cette cible prévoit de mettre en place les éléments suivants :

  • la désignation d'un coordinateur environnemental chargé de chapeauter tous les aspects verts du chantier ;
  • une installation de chantier poussée au niveau sécurité des personnes et propreté du chantier :

    • aires de lavage des roues à la sortie du chantier,
    • zones de stockage correctement dimensionnées,
    • bennes de tri sous les différentes zones de grue,
    • gestion des effluents de béton, hydrocarbures, etc. ;
  • la gestion des déchets, incluant un suivi de l'évacuation de tous les déchets de chantier et de leur fin de vie ;
  • la limitation des nuisances :

    • plages horaires pour les travaux bruyants,
    • organisation de la circulation de chantier,
    • gestion des produits dangereux ou polluants pour l'eau, les sols et l'air,
    • prévention des risques sanitaires (aspergillose, légionellose et infections transmises par l'eau),
    • préservation de la biodiversité, etc. ;
  • la limitation des consommations d'énergie et d'eau sur chantier : compteurs, dispositifs économes, etc. ;
  • l'information et sensibilisation du personnel de chantier et des riverains.
Mis à jour le 19/12/2017