Parois des locaux bruyants

Isolation d'un local technique

Confiner les activités ou les installations techniques dans un local fermé est, de toute évidence une des solutions les plus efficaces pour assurer l'isolation acoustique vis-à-vis des locaux voisins ou du voisinage. Ainsi, l'isolation offerte par l'enveloppe d'un local technique extérieur (en toiture par exemple) est facilement de 20 dB(A) et peut atteindre plus de 40 dB dans certains cas.

Pour assurer de bonnes performances d'isolation acoustique, l'enveloppe du local doit être hermétique, doit être composée de matériaux relativement lourds (maçonnerie, etc.) ou conçues avec des parois utilisant le principe de masse-ressort-masse pour accroitre les performances acoustiques (voir dossier Assurer le confort acoustique). En rénovation, le doublage des parois pourra être envisagé.

Les « fuites » éventuelles, jour de porte, un aéra, etc. et les « points faibles » de l'enveloppe, tels que fenêtre, porte, caissons à volets, toiture, etc, vont considérablement affaiblir le niveau global d'isolation du local.

Dans bien des cas, les locaux techniques sont prévus pour « abriter » des installations sans véritable objectif d'isolation acoustique. Ils contribuent à l'insonorisation des installations, mais il convient néanmoins d'être particulièrement attentif à la localisation et à l'insonorisation des ouvertures de ventilation.

Pour améliorer l'insonorisation du local technique, des grilles de ventilation équipées de silencieux peuvent être utilisées. De même, les parois intérieures du local sont en partie couvertes de matériaux absorbant acoustique afin d'éviter l'amplification du bruit à l'intérieur du local.

Puissance acoustique et pression acoustique

Il est possible, dans certains cas simples, d'évaluer le niveau sonore généré par une source sur base de certaines de ses caractéristiques (niveau de puissance acoustique, directivité de la source). Une relation permet d'évaluer le niveau sonore généré à une certaine distance, pour autant qu'il n'y ait pas trop d'obstacles.

Une source sonore émet de la puissance Lw (ou PWL) d'où résulte une pression sonore Lp (ou SPL).

La puissance sonore est intrinsèquement liée à l'équipement, tandis que la pression sonore dépend aussi bien de la source, que des caractéristiques de l'environnement englobant la source (réflexions, absorptions, diffractions sonores, etc.) ainsi que de la distance et de l'absorption atmosphérique. Une valeur Lp indiquée sans référence à la distance n'a pas de signification.

Le passage de l'un à l'autre se fait par la formule suivante, en champ libre (à l'air libre et sans obstacle et en négligeant l'absorption atmosphérique) :

image_lp.jpg

Avec :

  • Lp le niveau de pression en décibels (dB) ;

  • Lw le niveau de puissance acoustique de la source en décibels (dB) ;

  • r la distance entre la source et le point de réception en mètre (m) ;

  • Q le facteur de directivité lié à la géométrie de l'environnement qui entoure la source (sans unités) et qui équivaut selon les cas à :

    • Q=1 en l'absence d'obstacle ;

    • Q=2 dans un plan ;

    • Q=4 pour un angle ;

    • Q=8 pour un coin.

Puissance acoustique et pression acoustique-fr

A noter que la source elle-même ne rayonne pas toujours de façon isotrope, des valeurs de directivité peuvent être indiquées.

Pour aller plus loin que ces premières estimations, et lorsqu'une évaluation précise de l'impact sonore d'un projet est souhaitée (ou imposée), il est recommandé de consulter un acousticien et de l'intégrer dans la réflexion du projet. Ce dernier orientera la réflexion et les choix sur base de modélisations/prédictions.

Plus d'info sur l'acoustique des parois :

Dispositif | Acoustique des techniques

Dispositif | Acoustique d'une paroi massive simple

Dispositif | Double mur massif et acoustique

Dispositif | Acoustique des fenêtres

Dispositif | Grilles de ventilation et acoustique

Dispositif | Contre-cloisons légères et acoustique

Mis à jour le 01/01/2013