Concevoir

Identification des besoins et dimensionnement des parkings

Une première étape consiste à dimensionner correctement l'offre de stationnement. Pour ce dimensionnement, il faut tenir compte de plusieurs facteurs:

  • l'identification des besoins de stationnement induits par les habitants et/ou la (les) activité(s) des futurs bâtiments;
  • les normes légales, qui sont détaillées à la page Base réglementaire;
  • différentes possibilités permettant de réduire les besoins de stationnement d'un point de vue durable, en tenant compte notamment des profils de mobilité, de la possibilité de mutualiser l'utilisation de l'offre de stationnement, etc.

    Ces dispositifs sont détaillés le dossier | Dimensionnement des parking.

Choix et implantation du parking

Le choix du type de parking et de son implantation dépend de plusieurs critères (critères économiques, critères architecturaux...), parmi lesquels figurent aussi les Eléments de choix durable.

Le concepteur veillera à ce que les normes techniques énoncées dans le RRU soient respectées, notamment pour les logements:

  • l'implantation des places de parking en dehors de la voie publique, sur le terrain prévu pour le projet;
  • les places de parking à couverture obligatoire (lorsque les conditions locales le permettent, des places de parking non couvertes peuvent tout de même être autorisées dans la zone bâtie; consultez la législation);
  • la pente à la sortie des parkings ne peut dépasser 4% sur les cinq premiers mètres à partir du sol.

Et pour tout type de construction:

  • l'interdiction de prévoir des étages inférieurs aveugles, c'est-à-dire des étages inférieurs avec moins de 20 % d'ouvertures (ouvertures dans les murs, accès);
  • l'obligation pour les zones avec cours et jardins de préserver une zone perméable équivalant à 50 % de la superficie. Cette surface perméable est en pleine terre et plantée;
  • l'interdiction de stationner sur les zones de recul (zone entre le rez-de-chaussée et la ligne de construction).

L'environnement physique et humain du parking doit être bien compris par le concepteur (voir dispositif Aménagement durable des parkings), pour pouvoir disposer efficacement les différents dispositifs détaillés dans le cadre de ce dossier.

Il peut s'agit des points suivants:

  • l'environnement physique: avoir une bonne connaissance des abords du terrain (flore, faune, hydrologie, etc.) permet une mise en œuvre efficace des dispositifs en lien avec l'aménagement durable des parkings.
  • l'environnement urbain: il faut réfléchir au choix de l'emplacement d'un bâtiment en tenant compte de l'environnement urbain. Il est évident que l'offre de transports en commun autour de la parcelle revêt une importance déterminante. C'est cette offre qui permettra de réduire l'usage de la voiture, en proposant une alternative crédible, pratique et efficace. Cela permet aussi d'éviter que les utilisateurs ne soient otages d'un seul moyen de transport. Consultez à ce sujet le dossier Promouvoir des modes de transport actifs.

Sensibilisation et information

Il est fondamental de sensibiliser les citoyens à la mobilité durable, pour encourager et accompagner les changements attendus dans le comportement de mobilité.

  • Les utilisateurs peuvent être sensibilisés en instaurant un système participatif et/ou de concertation dès le début de la phase de conception.
  • Pour encourager la mobilité douce, une action de sensibilisation sera mise sur pied pour les utilisateurs du bâtiment. Dans le cadre des plans de déplacements d'entreprises, vous devez organiser, au moins une fois par an, une action de sensibilisation en faveur des alternatives à la voiture.

    Plus d'informations sur Bruxelles Environnement

  • Des actions spécifiques seront entreprises dans le domaine du covoiturage, notamment dans les entreprises: campagne de sensibilisation ou campagne de promotion interne, introduction de plateformes Intranet spécifiques...
Mis à jour le 07/12/2020