Types de végétaux de la façade verte

Famille d'espèces

On distingue les familles d'espèces de plantes grimpantes suivantes :

  • à crampons ou ventouses :  (lierre, hortensia grimpant, etc.). Elles possèdent soit des ventouses soit des mini racines aériennes qui s'accrochent au mur ;
  • volubiles : (glycines, chèvrefeuilles, jasmins, etc.). Les fines tiges s'enroulent d'elles-mêmes autour d'un support ;
  • à vrilles : (clématites, passiflores, etc.). Les vrilles sont des organes filamenteux qui s'accrochent à un support et s'y enroulent d'elles-mêmes en spirale ;
  • nécessitant un palissage : (rosiers grimpants, jasmin d'hiver, etc.).

Critère de choix

Que cela soit pour une façade végétale apposée au mur ou séparée du mur, les espèces végétales appropriées sont identiques, mis à part pour celles à crampons qui sont plus difficiles à faire pousser sur une paroi séparée. Le choix de l'espèce se fait en fonction :

  • des espèces indigènes :

    • Dans la mesure du possible et selon les cas, plutôt que des espèces horticoles ou exotiques. En effet, les espèces indigènes, tout aussi esthétiques, peuvent être selon le contexte urbain dans lequel les végétaux sont plantés, moins sujettes aux maladies et mieux adaptées à leur environnement. Néanmoins La liste des plantes grimpantes strictement indigènes en Belgique est relativement limitée et l'est encore plus si on considère les plantes indigènes à la Région. Certaines plantes d'origine exotique sont donc tolérées pour autant qu'elles présentent un intérêt pour la biodiversité (accueil des insectes, oiseaux voir chauve-souris) et qu'elles ne soient pas des plantes envahissantes (vigne vierge strictement interdite) ;
  • des caractéristiques du projet :

    • orientation de la façade ;
    • hauteur de la façade ;
    • façade existante ou nouvelle construction ;
  • des objectifs du projet :

    • esthétique (pour assurer la fonction ornementale du mur végétal, opter pour des plantes à feuillage persistant : plantes grasses pérennes ou plantes vivaces) ;
    • type de feuillage (caduc ou persistant) ;
    • intérêt pour la biodiversité ;
    • entretien sur le long terme ;
    • hauteur de façade à couvrir (en sachant qu'une plante grimpante dépasse rarement 30m de hauteur).
Note : Afin de faire le bon choix de plantes grimpantes, la consultation d'un professionnel spécialisé (pépiniériste, biologiste, architecte-paysagiste) est vivement conseillée.

Pour plus d'information sur le sujet :

Mis à jour le 15/09/2021