Murs

Construction massive

Dans une construction massive, l'étanchéité à l'air est essentiellement assurée par l'enduit appliqué de manière uniforme sur les parois verticales. L'enduit peut être composé de différents liants, le plus souvent de plâtre ou de ciment . L'épaisseur minimale préconisée par le CSTC pour qu'un enduit à base de plâtre soit étanche à l'air est de 4 mm.

Pour assurer une barrière étanche continue, les points d'attention concernent essentiellement les raccords à soigner entre éléments constructifs et l'intégration étanche des éléments techniques (Voir également les détails techniques).

Isolation par l'extérieur

L'isolation par l'extérieur des constructions massives est couramment rencontrée dans nos régions. Dans ce cas, un enduit correctement mis en œuvre, de façon continue, sans percement et en épaisseur suffisante permet d'assurer l'étanchéité à l'air du mur.

Le dispositif Isolation d'un mur par l'extérieur guide le concepteur de manière détaillée dans l'applicabilité des différents matériaux et les points d'attention à respecter.

Isolation par l'intérieur

Membrane pare-vapeur

Système à structure

© Architecture et Climat - LOCI – UCL

Isoler une construction massive par l'intérieur est fortement déconseillé vu le risque de condensation élevé et le nombre de nœuds constructifs inévitables qu'une telle opération engendre. En rénovation il est pourtant souvent difficile de faire autrement si la façade à rue présente un intérêt ou un alignement particulier.

Le dispositif Isolation des façades par l'intérieur guide le concepteur de manière détaillée dans l'applicabilité des différents matériaux et les points d'attention à respecter.

On favorisera un système respirant étanche à l'air mais permettant la diffusion de la vapeur, dont voici un exemple de composition, du côté extérieur vers l'intérieur :

  • Isolant à base de fibres à placer sur ou entre lattage (de préférence en bois) apposé sur le mur: ces isolants ouverts à la diffusion permettent à la vapeur d'eau, par temps estival, de migrer à travers les éléments pour être évacuée ;
  • Pare-vapeur faisant également office de membrane d'étanchéité à l'air, à fixer sur le lattage ;
  • Cloison indépendante avec finition en plaques de plâtre, permettant de créer un vide technique préservant la membrane de tout percement.

Pose d'isolation par l'intérieur avec membrane étanche à l'air

(Source : Isover )

L'applicabilité, le type et l'épaisseur d'isolant sont repris en détail dans le dispositif Isolation des façades par l'intérieur du dossier Diminuer les pertes par transmission.

Panneaux tout-en-un et plaques de plâtre

L'application de panneaux tout-en-un comprenant un isolant rigide (le plus souvent EPS, XPS ou PUR) un pare-vapeur et une finition (type plaque de plâtre) intégrés, est une solution peu coûteuse mais à déconseiller.

La pose de plaques de plâtre directement sur le pare-vapeur peut donner des résultats acceptables au test d'infiltrométrie mais n'est cependant pas pérenne: les percements a posteriori des plaques pour la pose de mobilier (cuisine, étagères), de luminaires ou de décoration perceront inévitablement la barrière d'étanchéité à l'air.

Les joints entre les cloisons légères et les plafonds massifs sont soumis à des mouvements importants et se fissurent plus rapidement, ce qui interrompt la continuité de la barrière étanche.

Cloison de doublage

L'utilisation d'une cloison de doublage présente l'avantage de pouvoir percer librement la surface de mur apparente dans l'espace concerné, sans devoir se soucier d'abîmer l'étanchéité à l'air. Ce procédé peut être utilisé aussi bien avec une construction massive qu'une ossature bois. Il permet de placer des câbles et autres éléments, et éventuellement de les noyer dans de l'isolant pour renforcer la performance thermique (et acoustique en construction légère) de la paroi.

Utilisation d'une cloison de doublage

image14_fr © lamaisondurable

Maçonnerie ou blocs de béton apparents

Percements dans le barrière d'étanchéité dus aux ancrages

image15 fleche = coulisse / 1 = ancrages / 2 = paroi mur portant à traiter
(Source : Gebr.Bodegraven BV )

Pour traiter le cas particulier de la maçonnerie ou des blocs de béton apparents , il convient soit:

  • d'appliquer un cimentage ou une membrane pare-vapeur (et par conséquent étanche à l'air) côté coulisse de la maçonnerie portante. Le mieux est encore de combiner les deux: cimenter dans un premier temps, pour rendre la surface lisse, puis poser le pare-vapeur ;
  • d'appliquer une peinture hydrofuge côté apparent.

La première solution est délicate vu la nécessité de travailler en deux phases. Dans un premier temps le mur porteur intérieur est construit et est traité côté coulisse (cimentage et/ou membrane pare-vapeur). Dans un second temps, l'isolation est placée et le mur de parement mis en œuvre.

Cette solution est également délicate en raison des percements dans la barrière d'étanchéité dus aux ancrages (voir illustration ci-dessous). Pour cela, la peinture hydrofuge peut être une solution pour l'étanchéité à l'air mais pour s'assurer de bien rendre la paroi étanche à la vapeur d'eau, il convient d'en étudier l'hygrométrie pour évaluer le risque de condensation.

Pour rappel, un mur en béton coulé laissé apparent est intrinsèquement étanche à l'air. L'attention se portera alors au niveau des raccords et des percements éventuels.

Oassture bois

Revêtement de façade perméable ou peu perméable à la vapeur d'eau

Dans les ossatures en bois le choix du matériau assurant l'étanchéité à l'air assurera également l'étanchéité à la vapeur et dépendra dès lors des éléments composant la paroi (Voir également les détails techniques).

La résistance à la diffusion de vapeur du matériau placé côté intérieur de la paroi doit être au moins 6 fois supérieure à celle du matériau placé côté extérieur de la paroi.

Concrètement, dans le cas des cloisons en contact avec l'extérieur :

  • Si le revêtement extérieur est peu perméable à la vapeur d'eau, la barrière étanche à l'air devra être une membrane pare-vapeur côté intérieur ;
  • Si le revêtement extérieur est relativement perméable à la vapeur d'eau (par exemple les enduits ou revêtements minéraux), la barrière étanche à l'air peut consister en une finition perméable à la vapeur d'eau côté intérieur (par exemple: panneaux de fibres-gypse de 15 mm (Sd=0,195 m) combinée à une finition intérieure en panneaux OSB (Sd=2,1 m).