Eléments de choix durables

Synthèse des éléments de choix durables

Le tableau ci-dessous synthétise les différents éléments du choix durable au regard des dispositifs. Pour chacun de ceux-ci, un symbole indique la pertinence relative de chacun des arguments. Dans la mesure où les éléments du choix durable alimentent la réflexion quant à la durabilité du projet, il s'agit bien d'une simple indication, qui de plus doit être interprétée dans chaque situation particulière.

  Dispositifs
Toiture verte extensive Toiture verte semi-intensive Toiture verte intensive
Aspects environnementaux
Gestion des eaux

⚫⚫

⚫⚫

Renforcement de la biodiversité et habitats pour la faune

⚫⚫

⚫⚫

Régulation thermique

⚫⚫

⚫⚫

Microclimat local

⚫⚫

⚫⚫

Amélioration de la qualité de l'air

⚫⚫

Aspects économiques
Coût d'investissement

⚫⚫

⚫⚫

Coût de l'entretien

⚫⚫

⚫⚫

Aspects socioculturels
Santé et psychosensoriel

⚫⚫

⚫⚫

Confort visuel et avantages esthétiques

⚫⚫

⚫⚫

Lieux à usages variés

⚫⚫

⚫⚫

Gestion collective

⚫⚫

⚫⚫

⚫⚫ Impact important

⚫ Impact moyen

⚊ Aucun impact

Aspects environnementaux

Gestion des eaux

Les toitures vertes jouent un rôle au niveau du concept global de la gestion des eaux. Elles agissent comme tampon entre les intempéries et le système d'évacuation . Une part des eaux est filtrée et absorbée par le couvert végétal, son substrat et sa couche drainante. Ceci permet :

  • De réduire et différer le ruissellement vers les égouts ainsi que les risques d'inondation et d'érosion
  • D'en restituer une partie dans l'atmosphère (évaporation du substrat / évapotranspiration des végétaux), régulant ainsi la teneur hygrométrique de l'air
  • De nourrir la flore et la faune habitant la toiture
  • En outre, les dispositifs de drainage et de rétention d'eau permettent de récupérer une autre part des eaux afin de les restituer dans le substrat en période de sécheresse.

Pour plus de précision sur et le facteur de ruissellement et de stockage de l'eau selon le type de toiture verte, voir le point "Calculer la quantité d'eau à stocker et à évacuer" et le dossier Récupérer l'eau de pluie .

Pour plus de précisions sur les enjeux au niveau de la gestion des eaux de pluies en Région de Bruxelles Capitale, voir Gérer les eaux pluviales sur la parcelle

Renforcement de la biodiversité et des habitats pour la faune.

Les toitures vertes contribuent à la présence animale dans le paysage. Il est cependant à noter que la taille des toitures végétales, l'épaisseur du substrat, l'ampleur de la verdurisation, le choix d'espèces indigènes, la fréquence des toitures vertes en ville sont des facteurs qui jouent un rôle sur l'impact réel de celles-ci au niveau de la biodiversité. Une petite toiture verte plantée de sédum en plein centre-ville n'a probablement qu'un intérêt relatif pour l'ensemble de la biodiversité.

Et si ces toitures plates devenaient vertes ?

Vue aérienne de Bruxelles

Et si ces toitures plates devenaient vertes ?  Vue aérienne de Bruxelles © Google Maps

Quartier densément bâti à Forest

Et si ces toitures plates devenaient vertes ?  Quartier densément bâti à Forest © CERAA asbl
  • Les toitures vertes intensives élaborées ont un impact particulièrement intéressant pour la biodiversité.
  • Les toitures vertes extensives, assez peu fertiles, peuvent cependant héberger certaines espèces végétales. Les fleurs des plantes grasses qui s'y développent attirent les papillons et autres insectes se nourrissant de leur nectar.

Les + pour la biodiversité :

  • La diversification des espèces végétales plantées par la forme, les strates, la hauteur du substrat, les typologies de plantes sera favorable à la biodiversité. Orienter le choix vers une végétation variée et adaptée aux conditions locales et, de préférences, planter des espèces indigènes.
  • La création d'une toiture verte est l'opportunité d'intégrer des gîtes pour la faune tels que nichoirs à oiseaux et chauve-souris, abris à insectes, ruches,…

Source : Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine de la Seine-Saint-Denis, Natureparif, Plante&Cité, Muséum national d'Histoire naturelle (octobre 2011), Réaliser des toitures végétalisées favorables à la biodiversité, Paris.

Régulation thermique

L'impact sur les consommation d'énergie que les toitures vertes peuvent avoir est relativement limitée pour les toitures isolées. Néanmoins, été comme hiver, les toitures vertes contribuent à la régulation thermique de la toiture. Elles permettent de réduire la demande énergétique du bâtiment et/ou d'augmenter le confort thermique en réduisant la surchauffe dans les locaux qu'elle protège directement.

Dans sa NIT 229 consacrée aux toitures vertes (Bruxelles, 2006), le CSTC montre que l'inertie thermique d'une toiture verte de forte épaisseur (toiture intensive, substrat 20 cm et drainage 10 cm) a un effet bénéfique en période hivernale. La température de la membrane reste pratiquement constante. Ceci induit une réduction des consommations énergétiques du bâtiment.

Cependant, la mesure de la résistance thermique précise des toitures vertes est une matière complexe . La difficulté de mesurer les gains thermiques réellement obtenus réside dans le fait que la plupart du temps, les valeurs de la conductivité thermique des différentes couches ne sont pas connues avec précision et varient fortement en fonction du taux d'humidité présent dans les différentes couches.

Des valeurs sécuritaires ont été déterminées pour calculer la résistance thermique du substrat d'une toiture verte

Voir Concevoir – Résistance thermique des toitures vertes.

Microclimat local

Grâce au pouvoir absorbant du substrat et du couvert végétal, les toitures vertes ne réfléchissent que très peu les rayons solaires (contrairement aux revêtements des toitures conventionnelles) et régulent la température de l'air ambiant. Elles contribuent ainsi à réduire l'effet d'îlot thermique (dû notamment à la radiation de la chaleur emmagasinée par les constructions) qui engendre des températures plus élevées et une hygrométrie de l'air plus faible.

Amélioration de la qualité de l'air

Les végétaux filtrent une partie des particules en suspension déposées par les mouvements d'air. Les pluies dirigent ensuite ces particules vers le substrat. Les feuilles absorbent les métaux lourds, jusqu'à 95% pour le cadmium, le cuivre et le plomb, et 16% pour le zinc.

Grâce à la photosynthèse, tous les végétaux croissant sur les toitures vertes contribuent à réduire la quantité de CO2 et à augmenter l'oxygène dans l'atmosphère.

Aspects économiques

Coûts d'investissement

Le budget d'une toiture verte dépend de nombreux facteurs (accessibilité, superficie, demandes spécifiques d'aménagement, systèmes et matériaux utilisés, espèces végétales, épaisseur du substrat, …). Globalement, on peut dire que le coût augmente avec l'épaisseur du substrat et donc de la toiture verte extensive à l'intensive .

Si la mise en œuvre d'une toiture verte coûte plus cher que celle d'une toiture classique, il est cependant à noter qu'elle permet de réaliser des économies sur d'autres points :

  • Réduction des coûts pour la climatisation du bâtiment
  • Diminution des coûts d'entretien et de réparation réguliers de l'étanchéité traditionnelle
  • Economie du gravier de lestage de la toiture plate traditionnelle

Coût de l'entretien

Si le coût de la mise en œuvre d'une toiture verte augmente avec l'épaisseur du substrat, et donc de la toiture verte extensive à l'intensive, c'est également le cas pour le coût de l'entretien.

Primes

Pour les primes, se rendre à :

Toutes les primes citées ci-dessus sont cumulables.

Opportunités économiques

Dans certains cas, l'exploitation des toitures plates en tant que potagers représente une opportunité économique pour les habitants ou l'entreprise qui exploite le bâtiment.

Aspects socio-culturels

Santé et psychosensoriel

La réalisation de toitures vertes permet le contact à la nature dans les quartiers peu favorisés en espaces verts. Ceci contribue au sentiment de bien-être et améliore la qualité de vie des usagers du bâtiment.

Confort visuel et avantages esthétiques

La présence des toitures vertes contribue à l'esthétique tant des bâtiments que des îlots, à l'introduction de la nature au sein de ces derniers. Elles augmentent aussi le confort visuel des occupants situés plus hauts en réduisant l'impact des auvents, locaux techniques, parkings, grandes surfaces etc.

Bâtiment exemplaire Plasky (Batex 73) - MDW architecture

Lieux à usages variés : récréatif, pédagogique,…

Une toiture verte peut avoir plusieurs rôles . Les toitures vertes intensives, peuvent servir de lieux à usage récréatif , en complément des espaces verts. Dans le cas de bureaux, par exemple, elles jouent le rôle de d'espace convivial , de rencontre lors de pauses.

En outre, les surfaces des toits plats offrent la possibilité d'y cultiver des plantes potagères et aromatiques dans les zones urbaines à haute densité (agriculture urbaine). A grande échelle, l'exploitation d'une toiture verte en tant que cultures surélevées comporte plusieurs intérêts au niveau socio­culturel : la production de nourriture, l'accès à des produits sains et locaux, le contact avec la vie agricole.

Gestion collective

La gestion de ces diverses toitures végétalisées peut créer des opportunités d'échange. Il est intéressant de conjuguer ‘gestion de la nature' et ‘expérience de la nature' . Dans le cadre d'un ensemble de logement collectif ou d'une école, par exemple, la gestion de la toiture verte peut constituer un projet commun à tous les habitants ou usagers du bâtiment. Celle-ci aura une fonction conviviale, donnera lieu à des rencontres, à un apprentissage de la nature. A cet effet, il sera intéressant d'opter pour une toiture verte intensive plutôt qu'extensive.

Arbitrage

Coût sociétal >< aspects durables.

Bien que les toitures vertes occasionnent des frais supplémentaires, à long terme le toit et le bâtiment dureront plus longtemps grâce à la protection que leur fournit la toiture verte. Ainsi, par exemple, une toiture verte double au moins la durée de vie du revêtement étanche.

La surcharge occasionnée par la mise en œuvre d'une toiture verte nécessite la mise en œuvre d'une plus grande quantité de matière . Au vu des intérêts que présentent les toitures vertes en matière de qualité de vie, qualité du paysage urbain, biodiversité, impact sur le cycle de l'eau, confort thermique, acoustique et au niveau de la diminution de la consommation d'énergie, etc, la démarche est intéressante d'un point de vue durable.

Compatibilité entre les toitures vertes et les panneaux solaires ?

La pose de panneaux solaires sur une toiture verte est possible. Cette association présente même certains avantages :

  • L'intégration du lestage du panneau solaire avec le complexe de la toiture verte.
  • Les toitures vertes, les plantations et leur évapotranspiration ont un rôle sur le rafraîchissement des panneaux photovoltaïques et permettent d'améliorer le rendement de ceux-ci.
  • La protection des circuits solaires.
  • Les zones à l'ombre causée par les panneaux solaires permettent aussi aux plantes de mieux résister à la sècheresse.
  • De plus, la végétation, limitant la réverbération du soleil sur le toit et y réduisant la température, augmente la durée de vie des panneaux solaires.

A prendre en compte :

  • Ombrage causé par les panneaux sur la végétation. Il faudra dès lors faire un choix approprié des végétaux et réaliser une implantation différenciée des plantes en fonction de l'exposition.
  • Surcharges. Si les surcharges admissibles de la toiture sont limitées, les panneaux solaires peuvent être implantés au droit de la structure portante. Demander conseil à un bureau d'étude qui devra tenir compte du poids propre du panneau, de cadre d'accroche et de la pression des vents.
  • Assurer une bonne évacuation des eaux pluviales à proximité des panneaux solaires, car accroissement du ruissellement localisé à leur pied. L'effet des toitures vertes sur la réduction des débits de pointe sera d'ailleurs un peu diminué.
  • L'accessibilité aux panneaux solaires pour procéder à leur entretien.
  • Etant donné l'humidité liée à la toiture verte, veiller à ce que les conduites soient protégées et étanches.

Source : Bruxelles Environnement (2010), Rapport technique ­ Bâtiments exemplaires, Fiche 4.2 : La compatibilité entre les panneaux solaires et la conception des toitures vertes, Bruxelles.

Compatibilité entre les toitures vertes et la récupération des eaux de pluie ?

La compatibilité entre les toitures vertes et la récupération des eaux de pluie devra être analysée au cas par cas, en fonction de la surface de la toiture verte, des besoins en eaux pluviale, de la densité d'occupation du bâtiment, etc. Suite à l'absorption par les différentes couches et à l'évaporation, la quantité d'eau récupérée sera réduite. Cette diminution varie en fonction du type de toitures verte et de l'épaisseur des couches. Aussi, elle sera chargée en matières organiques et prendra une couleur jaune-brun. Toute utilisation d'eau récoltée depuis une toiture verte nécessitera un traitement approprié, selon l'usage envisagé. Un filtre au charbon actif peut résoudre ce problème.

Pour plus d'information sur le sujet lié aux toitures vertes et à l'évacuation des eaux de pluie, consulter l'article du CSTC : « Toitures vertes : évacuation des eaux pluviales 2006/03.02 ».

Pour plus d'information sur la récupération des eaux de pluies pour chaque type de toiture, voir le tableau Conception – Gestion des eaux.

Voir également le dossier Récupérer l'eau de pluie pour la qualité, la quantité d'eau récupérée et le traitement à apporter.

Mis à jour le 23/11/2016