Résistance thermique et inertie des toitures vertes

Surchauffe

L'impact de la toiture verte sur le risque de surchauffe dans les locaux qu'elle protège directement peut être évalué par un logiciel de simulation thermique dynamique qui prendra en compte l'inertie thermique de la terre. Par contre, l'effet de l'évapotranspiration de la végétation est malheureusement difficilement chiffrable.

Comment calculer la résistance thermique d'une toiture verte ?

Une méthode de calcul de la résistance thermique des différentes couches de la toiture verte peut-être trouvé dans le document :

CSTC, 2006, Note d'Information Technique n°229 Les Toitures vertes, CSTC, Bruxelles

Mis à jour le 23/11/2016