Structure Alvéolaire Ultra Légères (SAUL)

SAUL
Les Structures Alvéolaires Ultra Compactes (SAUL) sont des cas particuliers de massifs stockants. Leur structure alvéolaire composée de matériaux polymères, leur permet de se passer de matériaux drainants en leur sein, ce qui leur fait atteindre des indices de vide allant jusqu’à 95%. Associées en modules, elles permettent le stockage et l'infiltration des eaux de ruissellement. Les retours d’expérience montrent parfois une baisse d’efficacité avec le temps par colmatage, or comme ce sont des dispositifs enterrés, assez difficiles d’accès, il faut particulièrement être vigilant lors de leur conception à anticiper les conditions de fonctionnement (fonctions de l’ouvrage sur toute sa durée de vie, niveaux de sollicitation, etc.) et d’entretien.

Quels sont les caractéristiques des SAUL ?

Les SAUL ont un fonctionnement similaire à celui des massifs stockants (stockage et infiltration des eaux de ruissellement) mais se distinguent de ces derniers par les éléments suivants :

  • composition en plusieurs modules de formes parallélépipédiques, pouvant être associés ;
  • constituées de matériaux polymères (polypropylène PP, polychlorure de vinyle PVC, polyéthylène haute densité PEHD, etc.) ;
  • indice de vide pouvant aller jusqu’à 95%.

Ses principaux avantages sont :

  • un taux de vide important (en moyenne 90 % et au maximum de 95%) permettant de limiter les terrassements pour un volume de stockage donné par rapport aux structures granulaires ;
  • leur faible poids et leur forme (blocs manuportables) les rendant particulièrement adaptées à la réalisation d'ouvrages enterrés en site contraint ;
  • visitables pour certains modèles avec un curage possible.

Toutefois, on peut également lister les inconvénients suivants :

  • ce sont des matériaux thermoplastiques issus de la pétrochimie, donc nécessitant de l’énergie grise pour être conçus ;
  • les seuls organes susceptibles d'être inspectés et nettoyés se limitent aux canaux de diffusion, aux drains, aux ouvrages d'injection et de restitution éventuels, ce qui rend difficile l’éventuelle détection d’un souci en cours d’utilisation.
Exemple de module © Bruxelles Environnement

Où installer les SAUL ?

Les SAUL sont généralement employés sous voirie, mais peuvent également être réalisés dans des zones non-carrossables (espaces verts, cheminements piétons, etc.), pour autant que le fond soit plat.

Il existe plusieurs dizaines de produits différents avec des conceptions spécifiques et donc une diversité de fonctionnement (avec/sans diffuseur externe/interne, avec canaux de curage, etc.), de modalités de mise en œuvre et d’entretien qui doivent chaque fois s’appréhender selon les particularités d’un projet  (nature de l’aménagement, usage en surface, type de superficie drainée, etc.)

Les SAULs ont essentiellement une fonction de temporisation (stockage temporaire) et dès lors, ne permettent pas, seules, de dépolluer les eaux d'origine pluviales. Si le contexte du projet nécessite de prévoir une dépollution, il faut installer à l'amont des dispositifs spécifiques complémentaire permettant d’assurer par exemple une décantation et/ou filtration).

Structures Alvéolaires Ultra Légères © Bruxelles Environnement

Quels points communs les SAUL ont avec les massifs stockants ?

Aux liens suivants sont abordés les points communs entre les SAUL et les massifs stockants :

Mis à jour le 07/12/2022