Exigences pour les unités PEB NR UN et UAN

Pour respecter les exigences relatives à la ventilation hygiénique, les unités PEB NR neuves et assimilées à du neuf doivent :

  • être équipées d'un système complet de ventilation,
  • et ce système doit respecter les exigences sur les points suivants :

    • les débitsmin et qualité de l'air intérieur,
    • la qualité de l'air des débits d'alimentation,
    • la régulation de la qualité de l'air,
    • les conditions de pression dans les espaces ou les bâtiments,
    • les amenées d'air,
    • les évacuations d'air,
    • les ouvertures de transfert.
Il n'y a plus d'exigence spécifique relative à la consommation d'énergie des ventilateurs. Leur consommation d'énergie est déjà prise en compte dans le calcul de la consommation spécifique annuelle d'énergie primaire en kWh par m² par an (CEP).

3.2.1. Débitsmin et qualité de l'air intérieur

Le système de ventilation doit permettre d'atteindre, par espace, les débitsmin réglementaires suivants :

Débitsmin de ventilation par espace suivant les tableaux 11 et 12 de la norme EN 13779 et suivant l'annexe VHNR de l'Arrêté Exigences

ESPACE

DEBITMIN

Espace où séjournent des personnes

22 m³/h par personne (1)

(le double si l'espace est un espace fumeur)

Espace où ne séjournent pas ou peu de personnes :

 
  • Couloir, archive, local de stockage, etc.

1,3 m³/h par m² (1)

  • WC (y compris les urinoirs)

25 m³/h par WC (2)

  • Salle de douche et salle de bain

50 m³/h par espace (3)

Source : Bruxelles Environnement

(1) Ces débitsmin correspondent à la catégorie d'air intérieur IDA3 (indoor air).

(2) Si le nombre de WC (y compris les urinoirs) n'est pas connu au moment du dimensionnement du système de ventilation, le débitmin dans les toilettes est de 15 m³/h par m² de surface au sol.

(3) Dans les salles de douches et les salles de bains, le débitmin est de 5 m³/h par m² de surface au sol, avec un minimum de 50 m³/h par espace.

Concernant les espaces où séjournent des personnes

Le débitmin de ventilation est exprimé en m³/h par personne.

La détermination du nombre minimal de personnes se fait sur base de la table 1 de l'annexe VHNR de l'arrêté « Exigences ».

Selon le type d'espace, la surface d'utilisation minimale par personne est différente.

Surface d'utilisation minimale par personne à appliquer pour la détermination du nombre de personnes nécessaire au calcul du débitmin de ventilation dans les espaces destinés à l'occupation humaine (table 1 de l'annexe VHNR de l'Arrêté Exigences)

ESPACE DESTINE A L'OCCUPATION HUMAINE

SURFACE D'UTILISATION MINIMALE PAR PERSONNE (m2/personne)

Horeca

Restaurants, cafétéria, buffet rapide, cantine, bars, cocktail bars

1.5

Cuisines, kitchenettes

10

Hôtels, motels, centres de vacances

Chambres à coucher d'hôtel, de motel, de centre de vacances, ...

10

Dortoirs de centres de vacances

5

Lobby, hall d'entrée

2

Salle de réunions, espace de rencontre, salle polyvalente

2

Immeubles de bureaux

Bureaux

15

Locaux de réception, réception, salles de réunions

3.5

Entrée principale

10

Lieux publics

Hall des départs, salle d'attente

1

Bibliothèque, médiathèque

10

Lieux de rassemblement publics

Églises et autres bâtiments religieux, bâtiments gouvernementaux, salles d'audience, musées et galeries

2.5

Commerce de détail

Local de vente, magasin (sauf centres commerciaux)

7

Centre commercial

2.5

Salon de coiffure, institut de beauté

4

Magasins de meubles, tapis, textiles ...

20

Supermarché, grand magasin, magasin spécialisé pour animaux

10

Laverie automatique

5

Sports et loisirs

Hall de sports, terrain de sport, terrain de jeu, salle de gymnastique

3.5

Vestiaires

2

Espace des spectateurs, tribunes

1

Discothèque / dancing

1

Club sportif : salles d'aérobic, salle de fitness, club de bowling

Renforcement à partir de 2019

10 > 3.5 (2019)

Piscine , sauna, wellness

2

Cinéma , salle de concert

1

Locaux de travail

Studio de photographie, chambre noire, ...

10

Pharmacie (local de préparation)

10

Salle des guichets dans les banques / salle des coffres destinée au public

20

Local de photocopie / local des imprimantes

10

Local informatique (sans local des imprimantes)

25

Établissements d'enseignement

Salles de cours

4

Ateliers de cours, laboratoire de cours

4

Auditoire

2

Salle des profs

4

Crèches, garderie, salle de jeu

Assouplissement à partir de 2019

4 > 5 (2019)

Salle polyvalente

1

Soins de santé

Salle commune

10

Salle de traitement et d'examen

5

Salles d'opération et d'accouchement, salle de réveil et soins intensifs, salle de kinésithérapie, de physiothérapie

5

Établissements pénitentiaires

Cellules, salle commune

4

Postes de surveillance

7

Inscription / enregistrement / salle de garde

2

Autres espaces

Autres espaces

15

Partie de stockage d'un magasin

100

Source : Bruxelles Environnement

Surface à prendre en compte pour le calcul des débitsmin de ventilation

Pour les calculs relatifs aux débitsmin de ventilation, la surface prise en compte est la surface d'utilisation, également appelée surface nette, mesurée au sol. La mezzanine sera comprise.

Exemples de surfaces d'utilisation

3.2.2. Qualité de l'air des débits d'alimentation

L'air des débits d'alimentation doit répondre aux conditions suivantes :

  • Le débit minimum d'alimentation des locaux où séjournent des personnes doit être réalisé avec de l'air neuf.
  • Les débits supplémentaires peuvent être réalisés avec de l'air neuf, de l'air recyclé ou de l'air transféré.
  • Le débit minimum d'alimentation des locaux où ne séjournent pas de personnes peut être réalisé avec de l'air neuf, ou de préférence avec de l'air repris d'autres espaces de classe ETA 1 ou ETA 2.

En cas de recyclage de l'air repris, il faut respecter chacune des directives de l'annexe A.6 de la norme NBN EN 13779.

Selon l'origine de l'air repris la norme NBN EN13779 détermine 4 classes de qualité de l'air repris : ETA1, ETA2, ETA3 et ETA4 (ETA = extract air).

Classes de qualité de l'air repris

  Classes de qualité de l'air repris : ETA1

Degré de pollution faible

Cet air peut être recyclé et transféré.

  Classes de qualité de l'air repris : ETA2

Degré de pollution modéré

Cet air ne peut pas être recyclé mais peut être transféré.

  Classes de qualité de l'air repris : ETA3

Degré de pollution élevé

Cet air ne peut être ni recyclé ni transféré.

  Classes de qualité de l'air repris : ETA4

Degré de pollution très élevé

Cet air ne peut être ni recyclé ni transféré.

Source : Bruxelles Environnement

Classes de qualité de l'air repris : ETA1
 Air repris avec un niveau de pollution faible.

Air provenant de pièces où les sources d'émission principales sont les personnes et les matériaux de construction et où il est interdit de fumer.

Par exemple l'air repris des locaux de type salles de réunion, salles de classe, couloirs, escaliers, etc.

Cet air peut être recyclé et transféré.

Classes de qualité de l'air repris : ETA2

Air repris avec un niveau de pollution modéré.

Air provenant de pièces occupées qui contiennent plus d'impuretés que la catégorie 1 provenant des mêmes sources mais où il est permis de fumer.

Par exemple l'air repris des locaux de type salles à manger, magasins, locaux de stockage de bureau, chambres d'hôtel, etc.

Cet air ne peut pas être recyclé mais peut être transféré vers des toilettes, garages et espaces similaires.

Classes de qualité de l'air repris : ETA3

Air repris avec un niveau de pollution élevé.

Air provenant de pièces où d'autres polluants sont émis tel que l'humidité, certains composés de procédés ou des produits chimiques.

Par exemple l'air repris des locaux de type toilettes, cuisines, quelques laboratoires de chimie, fumoirs etc.

Cet air ne peut être ni recyclé ni transféré.

Classes de qualité de l'air repris : ETA4

Air repris avec un niveau de pollution très élevé.

Air provenant de pièces contenant des odeurs et des impuretés nuisibles à la santé avec des concentrations nettement plus élevées que celles admises pour l'air intérieur dans des zones occupées.

Par exemple l'air repris des locaux de type laboratoires de chimie, garages, hottes industrielles, locaux de manutention de peintures et solvants, etc.

Cet air ne peut être ni recyclé ni transféré.

Exemples d'utilisation d'air repris

3.2.3. Régulation de la qualité de l'air

La réglementation PEB reprend les 6 types de régulation de la qualité de l'air tels que définis dans la norme NBN EN 13779. Dans le logiciel PEB, par zone de ventilation, il faut choisir un type de régulation parmi ces 6 types.

Dans les cas de systèmes de ventilation mécanique, la régulation de la qualité de l'air est obligatoire mais elle ne peut pas être de type IDA-C1 ni de type IDA-C2. Le débit doit pouvoir être régulé en fonction d'un horaire, d'une détection de présence, d'une sonde CO2, ... mais pas en fonction d'une commutation manuelle (interrupteur).

Types de régulation de la qualité de l'air intérieur (IDA – C)

CATÉGORIE

DESCRIPTION

IDA – C1

Sans régulation

Le système fonctionne constamment.

PAS AUTORISÉ POUR LES SYSTÈMES DE VENTILATION MECANIQUE

IDA – C2

Régulation manuelle

Le système fonctionne selon une commutation manuelle.

IDA – C3

Régulation temporelle

Le système fonctionne selon un programme temporel donné.

IDA – C4

Régulation par l'occupation

Le système fonctionne en fonction de la présence (commutateur d'éclairage, détecteurs à infrarouge, ...)

IDA – C5

Régulation par la présence (nombre de personnes)

Le système fonctionne en fonction de la présence de personnes dans l'espace.

IDA – C6

Régulation directe

Le système est régulé par des détecteurs mesurant les paramètres de l'air intérieur ou des critères adaptés (détecteurs de CO2, gaz mélangés, COV, ...). Les paramètres utilisés doivent être adaptés à la nature de l'activité dans l'espace.

Source : NBN EN 13779 et annexe VHNR

Les systèmes de régulation basés sur la température de l'air et qui permettent de réduire le débit de ventilation sous le débitmin ne sont pas autorisés. Ceci concerne entre autres des systèmes de chauffage par air qui coupent toute ventilation quand il fait suffisamment chaud dans le local.

Pour les UN et les UAN, les systèmes de ventilation à la demande sont pris en compte dans la méthode PEN par un facteur de réduction utilisé pour la détermination du coefficient de transfert thermique par ventilation hygiénique.

3.2.4. Conditions de pression dans les espaces ou les bâtiments

Les conditions de pression (PC) provoquées dans le bâtiment par le déséquilibre entre les débits d'air fourni (qv,supply) et les débits d'air repris (qv,extract) doivent rester entre -5 Pa et 10 Pa.

Les conditions de pression dans les espaces ou les bâtiments doivent être remplies dans chaque zone de ventilation, quel que soit le type de système de ventilation (mécanique ou naturel).

3.2.5. Amenées d'air

Chaque amenée d'air doit répondre aux conditions suivantes :

  • Si l'amenée d'air est mécanique, elle doit être dimensionnée pour une différence de pression maximale de 10 Pa.
  • Si l'amenée d'air est naturelle, elle doit être dimensionnée pour une différence de pression maximale de 2 Pa et doit pouvoir être réglée manuellement ou automatiquement entre les positions suivantes :

    • une position complètement ouverte,
    • au moins 3 positions intermédiaires,
    • une position fermée (≤ 15% du débit sous 50 Pa).

L'amenée d'air naturelle située dans un espace pourvu d'une évacuation mécanique peut être dimensionnée pour une différence de pression maximale de 10 Pa, sauf si un appareil à chambre de combustion ouverte raccordé à un conduit d'évacuation est présent dans cet espace.

Châssis avec position d'entrebâillement

Un châssis avec position d'entrebâillement (oscillo-battante, en parallèle, rotative ou inclinable) pourrait servir d'amenée d'air naturelle à la place d'une grille dans le châssis ou dans la façade s'il respecte les conditions décrites à ce point.

3.2.6. Évacuations d'air

Chaque évacuation d'air doit répondre aux conditions suivantes :

  • Si l'évacuation d'air est mécanique, et que l'alimentation d'air est également mécanique, elle doit être dimensionnée pour une différence de pression maximale de 10 Pa.
  • Si l'évacuation d'air est naturelle, elle doit être dimensionnée pour une différence de pression maximale de 2 Pa, être raccordée à un conduit d'évacuation vertical débouchant d'au moins 50 cm en toiture et elle doit pouvoir être réglée manuellement ou automatiquement entre les positions suivantes :

    • une position complètement ouverte,
    • au moins 3 positions intermédiaires,
    • une position fermée (≤ 15% du débit sous 50 Pa).

Les conduits d'évacuation doivent avoir un tracé aussi vertical que possible. Des déviations de maximum 30° par rapport à la verticale sont admises. Les conduits d'évacuation et les accessoires sont dimensionnés pour une vitesse maximale de l'air de 1 m/s.

L'évacuation d'air naturelle située dans un espace pourvu d'une alimentation mécanique peut être dimensionnée pour une différence de pression maximale de 10 Pa.

3.2.7. Ouvertures de transfert

Chaque ouverture de transfert doit répondre aux conditions suivantes :

  • Etre permanente et non obturable.
  • Etre dimensionnée pour une différence de pression maximale de 10 Pa si un des deux espaces au moins qu'elle dessert est pourvu d'un système de ventilation mécanique. Dans tous les autres cas, cette valeur maximale est ramenée à 2 Pa.
  • S'il s'agit d'une fente sous une porte, elle doit avoir au moins 5 mm de hauteur et être dimensionnée avec le débit de :

    • 0,80 [m3/h] par cm2 de fente pour une différence de pression de 10 Pa.
    • 0,36 [m3/h] par cm2 de fente pour une différence de pression de 2 Pa.
Mis à jour le 05/10/2020