Retour à

Méthodes de calcul (EFI supprimée àpd 2021)

Les méthodes de calcul porteront sur la performance énergétique des unités et le confort thermique qui y règne.

Méthode de calcul à utiliser en fonction de l'affectation PEB et du critère à évaluer

AFFECTATION PEB

CRITERES A EVALUER

METHODE DE CALCUL

Habitation Individuelle

Besoins nets de chauffage (BNC)

Calcul statique à l'aide du logiciel PEB autorisé

Besoins nets de refroidissement

Consommation d'énergie primaire (CEP)

Confort (surchauffe)

Non Résidentielle

Besoins nets de chauffage (BNC)

Calcul statique à l'aide du logiciel PEB autorisé

Besoins nets de refroidissement

Calcul par simulations dynamiques obligatoire

Consommations d'énergie primaire (CEP)

Calcul statique à l'aide du logiciel PEB autorisé

Confort (surchauffe)

Calcul par simulations dynamiques obligatoire

Autre

Besoins nets de chauffage (BNC)

Calcul statique à l'aide du logiciel PHPP autorisé ou calcul par simulations dynamiques

Besoins nets de refroidissement

Consommations d'énergie primaire (CEP)

Confort (surchauffe)

Calcul par simulations dynamiques obligatoire

Source : Bruxelles Environnement

Performance énergétique

Selon l'affectation PEB, les critères relatif à la performance énergétique doivent être calculés à l'aide du logiciel PEB ou par simulations dynamiques (voir tableau ci-dessus).

Confort

Le confort sera évalué différemment suivant les affectations PEB :

  • Unité PEB « Habitation individuelle » : le critère à utiliser est l'exigence de limite de surchauffe qui consiste à ne pas dépasser 5% du temps sur une année pendant lequel la température est supérieure à 25°C. Le confort pourra être évalué à l'aide du logiciel PEB.
  • Unités PEB « non résidentielles » : le nombre d'heures au-delà de 25°C ne pourra excéder 5% du temps d'occupation. Le confort devra être évalué à l'aide de simulations dynamiques. Il pourra être analysé uniquement sur des locaux représentatifs et critiques.
  • Unités PEB « Autres » : le confort devra être évalué à l'aide de simulations dynamiques. Il pourra être analysé uniquement sur des locaux représentatifs et critiques.

Il est par ailleurs permis de recourir, si le bâtiment n'est pas climatisé, au critère de confort « adaptatif » de catégorie II, tel que décrit dans l'annexe A de la norme NBN EN 15251.

Cette analyse, suite par exemple à des modifications apportées à la surface de déperdition thermique, peut conduire à la création d'autres variantes.

Mis à jour le 08/04/2021