Rapport et conclusions (EFI supprimée àpd 2021)

Un rapport clair devra être rédigé pour le Maître d'Ouvrage et transmis au conseiller PEB.

Il sera structuré en différentes parties :

4.5.1. Descriptif du projet

Ce descriptif comprend notamment l'affectation PEB, le nombre et la surface de toutes les unités PEB considérées. Pour les unités « non résidentielles », le rapport reprendra en outre la division en parties fonctionnelles.

4.5.2. Hypothèses et méthode de calcul

Cette partie précisera :

  • le(s) logiciel(s) utilisé(s),
  • le modèle sur lequel la simulation a été faite, 
  • une liste des hypothèses de calcul et des simulations les plus importantes (seulement en cas de simulations dynamiques).

4.5.3. Variantes étudiées

Il s'agit de décrire les variantes étudiées en identifiant clairement pour chacune d'entre elles les éléments modifiés en termes d'optimisation architecturale, de recours aux énergies renouvelables et d'optimisation des techniques.

Ces modifications seront analysées et explicitées au niveau :

  • de leur impact énergétique, notamment sur, selon le cas :

    • les besoins nets de chauffage (BNC),
    • les consommations d'énergie primaire (CEP),
    • la surchauffe.

    Il est important de préciser les exigences PEB auxquelles les unités sont soumises, ainsi que leur évolution éventuelle d'une variante à l'autre.

  • de leur impact environnemental : émissions de CO2,
  • de leur impact économique à long terme :

    • coûts d'investissement, de consommation, de maintenance et de renouvellement,
    • économies réalisées suite à la diminution des consommations, de l'obtention de subsides,...
    • temps de retour simple sur investissement (TRS), dérivés de ces coûts et économies.

Un tableau comparatif des variantes étudiées présentera l'impact énergétique (consommation d'énergie par poste et consommation d'énergie primaire), environnemental (émission de CO2), et économique à long terme (coût d'investissement, de consommation et de maintenance, TRS) des variantes étudiées. Ce tableau permettra au Maître d'ouvrage de choisir une variante en connaissance de cause.

4.5.4. Etude de confort

Pour les affectations PEB pour lesquelles une étude de confort est requise, il s'agit :

  • d'identifier et de localiser les zones étudiées (dans le cas où l'ensemble des locaux pour lesquels une étude de confort est théoriquement imposée, mais n'est pas analysé) et d'en justifier le choix,
  • de décrire avec précision les hypothèses de calcul,
  • de présenter les résultats obtenus.

Dans le cas où plusieurs variantes liées au confort sont envisagées, il s'agit de décrire les modifications apportées à la surface de déperdition thermique et d'en analyser les impacts énergétiques, environnementaux et économiques tels que précisés dans la partie Variantes étudiées.

4.5.5. Sélection de la variante retenue et justification

A ce stade, il s'agit d'identifier la variante retenue et d'en justifier le choix. Les raisons pour lesquelles certaines mesures, techniques ou variantes énergétiquement performantes n'ont  pas été retenues devront être exposées.

Dans le cas où la variante « zéro énergie » /« passif » n'est pas retenue, il s'agit de comparer et de justifier les mesures retenues par rapport à celles envisagée dans cette variante :

  • l'inertie,
  • l'isolation (façade, toiture, sol),
  • ECS (production et distribution),
  • Système de chauffage (zonage, production, distribution, émission, régulation),
  • Système de ventilation hygiénique (débit, type de système (avec ou sans récupérateur de chaleur, avec ou sans post chauffe),
  • Système de refroidissement (zonage, système de refroidissement ventilation intensive naturelle, ventilation intensive mécanique, refroidissement par dalle active, free-chilling,...),
  • Système d'éclairage (éclairage naturel, zonage, type de régulation),
  • Cogénération,
  • Energie solaire thermique,
  • Energie solaire photovoltaïque,
  • Pompe à chaleur,
  • Autre.

Le cas échéant, les stratégies contre la surchauffe devront également être développées :

  • Analyse des risques de surchauffe sur base du logiciel PEB pour les habitations individuelles et sur base des simulations dynamiques dans les autres cas,
  • Solutions envisageables (largeur des baies, pourcentages de vitrage, type de vitrage et châssis, dispositifs de diminution des apports solaires,...),
  • Stratégies de refroidissement passif,
  • ...
Mis à jour le 08/04/2021