Outils

Logiciel PEB

Ce logiciel permet de déterminer l'indicateur de surchauffe représentant les apports de chaleur excédentaires dans le cadre de la réglementation PEB en Région de Bruxelles-Capitale.

Calcul PHPP

Outil de conception de bâtiments passifs, distribué par la Plateforme Maison Passive / Passiefhuis Platform.

Dans le calcul PHPP, le risque de surchauffe (confort d'été) est évalué en tenant compte de l'inertie thermique du bâtiment. La capacité thermique surfacique du bâtiment (exprimée ici en Wh/(m².K)) est définie approximativement par la formule suivante :

Cspez = 60 + n(lourd) * 24 [Wh/(m²K)]

  • où n(lourd) est le nombre de surfaces massives qui délimitent un espace.

De manière standard, on utilisera les valeurs du tableau ci-dessous. Attention que les appellations « léger », « mi-lourd » et « lourd » du PHPP ne correspondent pas aux définitions des mêmes appellations dans la PEB.

Type de construction

Capacité thermique surfacique [Wh/(m².K)]

Construction légère

60

Construction mi-lourde

132

Construction lourde

204

Les résultats au niveau des risques de surchauffe dans le cadre du calcul PHPP doivent être considérés de manière critique, dans le sens où le calcul se fait de manière « semi-dynamique », c'est-à-dire au moyen d'une méthode statique reproduite tout au long de l'année. De cette manière, les résultats obtenus ne peuvent donner qu'une idée du risque de surchauffe encouru dans le bâtiment. En cas de charges internes ou solaires importantes, une simulation dynamique prenant en compte l'occupation détaillée du bâtiment pourra déterminer si le risque de surchauffe est réellement présent ou non.

Logiciels de simulations thermiques dynamiques

Il existe de nombreux logiciels de simulations thermiques dynamiques différents. Chaque bureau d'étude a, en général, un logiciel avec lequel il travaille de préférence. Le choix du logiciel doit se faire en fonction de l'étude à réaliser. Dans le cadre de ce dossier, il est évident que les propriétés hygrothermiques des matériaux constituent un paramètre essentiel qui doit pouvoir être pris en compte par la simulation.

A ce sujet, voir également le dossier | Appliquer une stratégie de refroidissement passif.

Mis à jour le 24/01/2019