MAN01 - Conception-integree_top

Dispositif | Processus de conception intégrée

Processus de conception intégrée

© Rawpixel.com / Shutterstock.com

Le processus de conception intégrée a pour objectif la participation active et transversale de tous les acteurs professionnels au stade de la conception. Il se différencie donc d'une approche linéaire, traditionnellement utilisée dans les projets. Il peut être utilisé quel que soit l'affectation et la taille du projet.

Ce dispositif est en partie inspiré par le document "La méthode PCI « Processus de Conception Intégrée » au service de l'expérimentation BBC pour tous" publié par la Métropole Rennaise et les bureaux d'étude Audiar et Wigman.

Qu'est-ce qu'un processus de conception intégrée ?

Le processus de conception intégrée, vise durant la phase de conception à favoriser les échanges entre les différents acteurs professionnels du projet, dans l'optique de créer une synergie entre eux et optimiser les objectifs du projet (environnementaux, planning, budgets, coût global...) ainsi que mieux les tenir lors de la phase de réalisation (anticipation des écueils, meilleure tenue du planning, réduction des changements...).

Quand faire appel au processus de conception intégrée ?

Le processus de conception intégrée est tout particulièrement approprié lorsque les objectifs environnementaux sont importants et nécessitent des expertises particulières :

  • haut niveau de performance énergétique (Passif, Zero Energie,...) ;
  • certification /labellisation du bâtiment (BREEAM, HQE, Leed,...) ;
  • recours à des bureaux d'experts (énergie, environnement, mobilité...) ;
  • ...

Dans ces différents cas, il est intéressant de faire appel à un tel processus, ce qui permet à l'ensemble des acteurs professionnels de comprendre les enjeux et les implications que de tels objectifs vont avoir sur leur travail.

Le processus de conception intégrée doit être mené le plus en amont possible de la phase de conception. Le graphe suivant, place sur l'échelle du temps du projet,  le processus de conception intégrée en le comparant à une approche traditionnelle.

Impact des processus de conception sur les coûts de construction

image1fr

Source inspirée de : Patrick Mac Leamy

Quelles sont les différences entre un processus de conception intégrée et conventionnelle  ?

Processus de conception
conventionnelle (linéaire)intégrée
Organisation du projet
  • Organisation au « jour le jour »
  • Cloisonnement des métiers
  • Rôle des intervenants figé
  • Organisation avec  anticipation
  • Travail en équipe
  • Créativité et prise d'initiative
Phasage des tâches
  • Centré autour d'une notion de phases cloisonnées les unes par rapport aux autres
  • Séquentiel, morcelé, saucissonné.
  • Décloisonnement/ porosité des phases
  • Global, concomitant, simultané
Durée du projet
  • Plus longue
  • Plus courte, malgré une phase de conception plus longue
Objectifs environnementaux
  • Pertes en ligne
  • Optimisation permanente

Quels sont les acteurs à impliquer ?

Les acteurs à impliquer sont les acteurs professionnels suivants :

  • architecte  ;
  • ingénieurs (techniques spéciales, stabilité,...) ;
  • experts ;
  • entrepreneurs (dans le cas d'un processus de conception-réalisation) ; *** processus de conception-relaisation: MAN_01-D07 ***
  • chambre de qualité (le cas échéant) ;

Le maître d'ouvrage est en outre impliqué dans ce processus pour décider des objectifs.

Un modérateur/animateur permettra quant à lui de structurer les réunions d'échange et éviter que le processus ne devienne chronophage. Dans l'idéal cette personne est extérieure au projet et a une expérience en processus de conception intégrée.

Les acteurs non professionnels tels que des (futurs) usagers, les riverains, les autorités,... pourront aussi être intégrés dans ce processus par le biais d'une démarche participative.

Quels sont les éléments à définir lors d'un processus de conception intégrée ?

Les acteurs définissent tout d'abord les éléments relatifs  à la gestion du projet :

  • organigramme (acteurs à faire intervenir) ;
  • planning  : rencontres à intervalles réguliers en choisissant les acteurs en fonction du sujet abordé ;
  • méthodes de participation : voir la section « Niveau 4 – Participer activement » du dispositif Démarche Participative
  • éléments pratiques (salles, moyens techniques, ...) ;

L'objectif final étant de traduire les objectifs du projet dans le programme d'exigences, puis dans les cahiers des charges.

➩ Aller plus loin

mis à jour le 25/01/2018

N° de Code : G_MAN01 - Thématiques : Gestion du projet, chantier, bâtiment