WEL03_top

Dossier | Assurer le confort visuel au moyen de la lumière naturelle

Assurer le confort visuel au moyen de la lumière naturelle

© pxhere.com

Nous passons plus de 80% de notre vie à l'intérieur. Or le confort visuel, qui résulte pour beaucoup de l'ambiance lumineuse, est une des principales composantes du confort d'un bâtiment. Largement disponible, même en Belgique, la lumière naturelle a une qualité spectrale qui contribue beaucoup à ce confort et son optimisation permet de limiter les consommations d'énergie, même si l'éclairage naturel ne peut être dissocié de l'éclairage artificiel qu'il complète.

Le défi de la conception consiste donc à capturer au maximum cette lumière du jour, tout en la répartissant correctement au sein du bâtiment, pour assurer un confort optimal, été comme hiver. Après avoir défini les besoins en éclairage en fonction de l'usage des locaux et conçu le bâtiment en conséquence, encore faut-il intégrer correctement des protections solaires et compléter avec de l'éclairage artificiel minimisant les consommations énergétiques.

Démarche

L'intensité de la lumière naturelle variant fortement en fonction du type de ciel, du moment de l'année, de l'heure dans la journée, de l'orientation de l'ouverture, de son inclinaison et de son environnement, la plus grande difficulté, pour le concepteur, est de s'assurer que le projet offre un niveau d'éclairement naturel suffisant pour une période maximale au cours de l'année, tout en assurant le confort visuel.

Stratégie de la lumière naturelle

La stratégie de la lumière naturelle se développe ainsi en 5 étapes distinctes :

  1. Définir un niveau d'éclairement, un facteur de lumière du jour (FLJ) et une autonomie en lumière du jour adaptés à la fonction souhaitée (bâtiments neufs et rénovés).

  2. Capter la lumière naturelle (bâtiments neufs) :

    • Concevoir le bâtiment en mesurant l'impact de l'environnement construit sur l'édifice afin de profiter au mieux des possibilités offertes par le site pour capter la lumière naturelle ;
    • Concevoir le bâtiment en mesurant l'impact des éléments du bâtiment (murs de refend, surplomb, etc.) sur d'autres parties de celui-ci : ombres portées, réflexion de la lumière, etc.
    • Distribuer et orienter les locaux en fonction de leurs besoins en lumière naturelle.
    • Optimiser les caractéristiques des ouvertures (= capteurs de lumière) permettant de transmettre la lumière naturelle à l'intérieur des locaux.
  3. Distribuer la lumière naturelle de manière à créer une bonne répartition de celle-ci dans le bâtiment (bâtiments neufs et rénovés) :

    • Agencement des parois intérieures qui ne constitue pas un obstacle à la lumière naturelle;
    • Choix des matériaux des surfaces des locaux (coefficient de réflexion des parois) ;
    • Pour les bureaux : utilisation de dispositifs de distribution lumineuse (lightshelves, stores réfléchissants, conduits solaires, etc.).
  4. Se protéger de la lumière naturelle par le choix et l'emplacement des protections solaires de manière à éviter l'éblouissement (voir le dossier Limiter les charges thermiques) (bâtiments neufs et rénovés).

  5. Compléter l'éclairage naturel, source d'énergie renouvelable, par de l'éclairage artificiel en optimisant ce dernier de manière à réduire les consommations d'énergie tout en assurant le confort visuel (voir dossier Optimiser l'éclairage artificiel) (bâtiments neufs et rénovés).

mis à jour le 01/01/2013

N° de Code : G_WEL03 - Thématiques : Bien-être, confort et santé - Composants du projet liés : Menuiserie extérieure | Protections solaires | Eclairage