Eléments de choix durable

Synthèse des éléments de choix durable

Le tableau ci-dessous synthétise les différents éléments du choix durable au regard des dispositifs. Pour chacun de ceux-ci, un symbole indique la pertinence relative de chacun des arguments. Dans la mesure où les éléments du choix durable alimentent la réflexion quant à la durabilité du projet, il s'agit bien d'une simple indication, qui de plus doit être interprétée dans chaque situation particulière.

Aspects environnementaux Aspects économiquesAspects socio-culturels
Certification environnementale des entreprises✓ Gage de la politique durable de l'entreprise✗✗ Coût de la certification✓ Inscrire durablement une culture d'entreprise lié à l'environnement
✓ Avantages financiers indirects
Charte environnementale✓✓ Prise en compte des aspects environnementaux✗ Coût limité pour la rédaction✓ Sensibilisation de tous  les intervenants du chantier
Analyses des incidences environnementales du chantier✓✓ Connaissance et anticipation des risques et adaptation du projet en amont✗ Coût de l'étude✓✓ Préservation de la qualité du cadre de vie des occupants, des riverains,...
✓ Avantages financiers indirects
Coordinateur environnemental✓✓ Bonne prise en charge des aspects environnementaux✗✗ Coût de coordination ✓ Meilleure assimilation par les intervenants du chantier meilleure et communication auprès des riverains
Communication relative au chantierr✓ Meilleure mise en œuvre des mesures environnementales✗ Coûts des supports de communication, formations,...✓✓ Meilleure acceptation des nuisances
Plan de gestion des déchets de chantier✓✓ Solutions conceptuelles et organisationnelles pour limiter la production de déchets✗ Coût d'étude✓ Changement des mentalités vis-à-vis des déchets
✓✓ Valorisation potentielle des déchets sur chantier et lors de la fin de vie du bâtiment
Mesures pour économiser l'énergie et l'eau✓✓ Economie des ressources✓✓ Réduction des consommations ✓✓ Changement des comportements de consommation par les intervenants
✗ Investissement dans des équipements économes (mais réutilisation sur d'autres chantiers)
Limiter les nuisances sonores du chantier✓ Réduction des perturbations sonores pour l'environnement✗ Coût des appareils et dispositifs ad hoc✓✓ Prise en compte du bien être des acteurs de terrain et du voisinage
Limiter la pollution du sol, du sous-sol et de l'eau✓✓ Mise en place de zones protégées ou de dépollution

✗ Coût des appareils et dispositifs ad hoc

✓✓ Limitation du coût sociétal causé par une pollution
✓✓ Préservation de l'environnement✓ Limitation des coûts de dépollution dans le cas d'un incident
Limiter l'impact du chantier sur la biodiversité ✗ Préservation de la biodiversité (faune et flore)✗ Coût mesures éventuelles✓ Préservation d'un cadre de vie de qualité
Limiter les pollutions de l'air✓ Mise en place de zones protégées ou de dépollution✗ Coût des appareils et dispositifs ad hoc✓✓ Limitation des nuisances pour le voisinage
✗ Réduction des coûts de santé public
Limiter les nuisances visuelles✓ Limitation de la pollution visuelle  et lumineuse✓ Réduction des consommations d'éclairage✓✓ Limitation des nuisances pour le voisinage et la faune
Limiter les nuisances liées au trafic✓ Préservation de certaines zones du chantier✗ Coût signalisation, zones stationnement...✓ Diminution des risques d'accident
✓ Diminution des inconvénients sur le trafic environnant✓✓ Limitation des nuisances pour le voisinage
Coordination sécurité santé✗✗ Coût du suivi et des mesures ad hoc✓✓ Diminution des risques du chantier sur les différents intervenants
✓✓ Réduction des coûts de santé public

Aspects environnementaux

Diminuer l'empreinte environnementale du chantier est inhérent à la démarche de chantier durable.

Certains dispositifs organisationnels permettent de diminuer l'empreinte environnemental du chantier. Il s'agira de : la certification environnementale des entreprises, la charte environnementale, l'analyse des incidences,  la communication relative au chantier.

Les autres dispositifs apportent quant à eux des réponses concrètes pour diminuer l'impact du chantier sur des thématiques qui leur sont propres : déchets, énergie et eau, acoustique, sol, biodiversité, air, trafic, propreté, sécurité/santé.

Aspects économiques

Les premiers retours d'expérience tablent sur un coût de mise en œuvre représentant 1 à 2% du coût global du projet. Ce coût est bien sûr à mettre en balance avec toutes les retombées positives qu'engendre un chantier durable (voir aspects environnementaux et socio-culturels).

L'atout économique d'un chantier respectueux de l'environnement est essentiellement indirect : l'anticipation des problèmes permet d'éviter des frais futurs (sécurité, pollution du sol, santé des ouvriers...). De plus, l'entreprise apprend à travailler différemment, ce qui peut devenir un atout, pour elle, vis-à-vis de la concurrence . Enfin certaines mesures permettent aussi de réduire les consommations d'énergie et d'eau sur chantier.

Aspects socio-culturels

Un chantier durable ambitionne d'améliorer le confort de tous les intervenants par différentes mesures, leur permettant de mieux accepter les différentes nuisances générées par le chantier. Cette démarche participe donc aux meilleurs relations au sein de l'entreprise, entre les riverains et le projet.

De plus, travailler ou habiter dans un bâtiment où l'environnement a tenu une place prépondérante durant le chantier, a un aspect valorisant, satisfaisant , participant au confort et au bien-être des usagers.

Les démarches environnementales réalisées en court de chantier peuvent aussi être partagées à un public plus large, notamment en affichant des panneaux explicatifs dans l'entrée du bâtiment.

Arbitrage des dispositifs

Le recours à un coordinateur environnemental n'est nécessaire que pour des projets de moyennes et grandes ampleurs (superficies supérieures à 1000 m²). Pour les petits projets, ce rôle peut être tenu par le maître d'ouvrage et/ou par son architecte.

Les tenants et aboutissants de la démarche « chantier durable » seront toujours déduits d'une analyse des incidences et actés dans une charte environnementale dont l'ampleur dépendra de l'importance du chantier. Les aspects techniques de la gestion de chantier durable seront systématiquement repris dans le plan d'installation de chantier et dans le plan de gestion des déchets . Il suffira d'adapter leur mise en œuvre en fonction de l'envergure du chantier.

Dans tous les cas, la sensibilisation des entreprises et des travailleurs est indispensable à la bonne mise en œuvre d'un chantier durable. En faisant appel à une entreprise certifiée au niveau environnemental, cette sensibilisation sera automatiquement acquise. Plus le chantier sera de grande envergure, plus son impact sur l'environnement risquera d'être élevé. Des mesures spécifiques seront prises afin de limiter la pollution de l'air, de l'eau et des sols .

Quelle que soit l'ampleur du chantier, il est toujours important d'informer par courrier les riverains sur la nature et le déroulement des travaux, avant le début du chantier. Pour les chantiers de grande ampleur, cette démarche informative est plus poussée (séances d'information, panneaux d'affichage, système de gestion des réclamations...) et se déroule tout au long du chantier. Une réflexion sur la gestion des abords du chantier sera menée pour tout type de projet, en fonction de son emplacement rural, urbain... : mesures minimisant la perturbation du trafic , mesures garantissant la propreté de la voie publique et des abords, mesures garantissant la protection de la faune et la flore .

Les nuisances sonores et visuelles, ainsi que la pollution de l'air dépendant de l'ampleur du chantier, les mesures seront prises en conséquence.

Les dispositifs de réduction des consommations d'énergie et leur monitoring auront surtout un impact significatif sur les chantiers de moyenne et grande envergure.

Mis à jour le 16/04/2020