Impact santé/environnement

Allergies des filtres

Les filtres à air captent les particules fines présentes dans l'environnement extérieur et peuvent ainsi contribuer à réduire les gênes dues aux allergies (poussières, pollen, etc.) (voir Eviter les polluants intérieurs et Assurer le confort respiratoire). Ainsi, pour les personnes sensibles à ce type d'allergies, une ventilation avec un système D et un filtre fin de type F7 ou F9 à la pulsion sera privilégiée. Dans certains cas (habituellement pour les hôpitaux, laboratoires, ...), un filtre de type HEPA pourrait même être envisagé. Pour réduire les poussières et éviter une durée de vie limitée des filtres, l'installateur du système de ventilation devra procéder à un nettoyage complet avant sa mise en service (voir Conduits de ventilation). L'on notera que les filtres fins sont aussi appelés « filtres à pollen ».

A l'usage, on veillera à remplacer les filtres, (voir la page sur la fréquence d'entretien ) et ce pour :

  • Éviter que leur encrassement n'entraine le déplacement de particules dans les espaces de vie (en cas de déchirure du média, mauvaise fixation du cadre, ...),
  • éviter une pollution olfactive,
  • éviter la prolifération de bactéries lorsqu'il y a un risque d'humidité (condensation) dans le caisson de ventilation.
Mis à jour le 17/12/2015