Vue d'ensemble des dispositifs

La démarche se traduit de manière pratique en trois dispositifs. Les dispositifs sont les différentes solutions concrètes pouvant être mises en œuvre pour améliorer la durabilité du projet.

Il existe les toitures vertes extensives, les toitures vertes semi-intensives et les toitures vertes intensives. Celles-ci se distinguent en fonction de l'épaisseur du substrat mis en œuvre dans chaque cas et du choix de la végétation qui en découle.

    • NAT02 - Toiture extensive Hoppa © Bernard Boccara
    • Toitures vertes extensives
    • Description

      • Toiture verte couverte de végétaux à enracinement superficiel.
      • Surcharge et épaisseur du substrat réduites.
      • Elles ne sont pas praticables, leur végétation ne supportant pas le piétinement, à moins d'être aménagées pour y circuler (terrasse, chemins,...).

      Points d'attention

      • Végétaux : mousses, sédums, herbacées.
      • Epaisseur : 5 à 10 cm.
      • Entretien restreint.
      • Possible en rénovation.
    • NAT02 - Toiture intensive © cocoparisienne / pixabay.com
    • Toitures vertes semi-intensives et intensives
    • Description

      • Une toiture verte comparable à un jardin ordinaire des points de vue de son aspect et de son usage.
      • La végétation y a un enracinement plutôt profond.
      • Accessibles et praticables via quelques aménagements, ces toitures peuvent être appropriées à la détente privée ou collective : création de chemins, terrasses, agrémentées de reliefs, pièces d'eau et mobiliers,…

      Points d'attention

      Engendre des surcharges sur la structure du bâtiment.

      • Toitures semi-intensives: herbacées, petits arbustes et plantes basses, gazon. Epaisseur : 10 à 30 cm.
      • Toiture intensives: Epaisseur : > 30 cm. (recommandé 60 cm en fonction des plantations).
Mis à jour le 08/01/2019