Combinaison d'une fonction de temporisation et de récupération d'eau de pluie

Temporisation et récupération d'eau de pluie © Bruxelles Environnement

Les citernes dimensionnées pour l'usage de l'eau de pluie ne constituent pas un réel outil de gestion du ruissellement urbain en cas de précipitations de forte intensité et de courte durée (principalement les gros orages estivaux) car, une fois remplies, elles ne peuvent plus assurer le rôle de tampon régulateur.

Pour y remédier, la citerne sera dimensionnée en considérant un volume-tampon en plus du volume requis pour l'usage et sera équipée d'un dispositif d'évacuation à débit de fuite contrôlé retardant l'écoulement du surplus d'eau vers l'égout ou le système d'infiltration. Suivant les conditions locales, ce dernier pourra absorber une partie du volume tampon.

Le volume-tampon sera ajusté en fonction (voir dossier Gérer les eaux pluviales sur la parcelle) :

  • De la présence éventuelle d'un dispositif d'infiltration et de sa capacité.
  • Du type d'orage qu'on entend gérer.
  • Des indications du gestionnaire du réseau d'égouttage auquel la parcelle est raccordée.
  • De la possibilité d'infiltration dans le sol du trop-plein : solution à promouvoir pour améliorer l'impact du projet sur le cycle de l'eau.